Créativité,  Débutants

9 moyens de devenir plus créatif avec l’argile

La créativité consiste à concevoir quelque chose d’unique ou d’original en utilisant ses propres talents et compétences, ses connaissances et son imaginaire. Faire preuve de créativité nous aide à donner naissance à des œuvres dont nous sommes fiers et qui nous ressemblent. Alors pour cultiver notre passion pour la poterie ou la céramique c’est essentiel de développer et d’entretenir notre créativité ! Voici 9 approches qui vont vous permettre de ne jamais être en panne d’inspiration, et surtout de devenir plus créatif avec l’argile !

 

Adopter une « attitude » créative

Quel que soit notre niveau de compétence avec l’argile, il nous arrive de penser qu’on n’est pas créatif tout court. On s’imagine alors que la créativité est une qualité qui nous fait en partie défaut. Ce point là est souvent un frein important à la création. Les médias nous le rabâchent d’ailleurs beaucoup :  « Êtes-vous une personne plutôt créative ? ou plutôt rationnelle ? » Or jusqu’à preuve du contraire, nous sommes tous les deux. Pour dire cela autrement, nous sommes tous capables (sauf incapacité majeure) d’activer les 2 aires principales du cerveaux gauche et droite pour créer. Pour mieux comprendre comment, je vous recommande l’ancien mais excellent livre « dessiner grâce au cerveau droit »

Nous sommes aussi tous confrontés à des problèmes à résoudre au quotidien, et nous devons alors faire preuve de créativité. Qu’est-ce que je vais faire à dîner avec 3 tomates, 5 courgette et 2 œufs ? Vous n’êtes donc pas moins bon qu’un autre, vous êtes juste moins entraîné. Laissez tomber le génie, et concentrez vous sur le développement de votre sens créatif par la pratique. 

Pour commencer à pratiquer, lisez l’article : Apprendre l’art de la céramique : 5 moyens de débuter

 

Élargir son champ créatif

Toutefois avant même de passer à la pratique, il est important d’élargir son champ créatif. Grâce à notre réseau neuronal complexe, un concept intéressant naît souvent d’une combinaison riche de plusieurs idées. Autrement dit plus on a d’idées plus on a de chances d’en avoir des bonnes. Voici quelques pistes pour élargir votre champ créatif plutôt que de se contenter de notre première idée :

Entreprendre une marche et regarder la nature autour de soi, toucher les arbres, récolter des matières qui nous entourent.

Regarder des images sur des supports physiques, des vinyles, des livres, des photos de famille, des affiches dans la rue…

Observer les gens qui nous entourent est aussi une source d’inspiration inépuisable.

Pratiquer une lecture quel que soit le domaine (actualité, histoire, astronomie, romans, etc.) pour nous sensibiliser à un thème précis, sous une facette encore inconnue.

Écouter de la musique nous amène à trouver un rythme dans nos gestes ou dans les motifs qui composent l’œuvre en terre.

 

Tenir un carnet créatif

Dans la continuité de cette attitude d’ouverture au monde, je conseille de réaliser un carnet créatif. Cela peut être un simple carnet de notes. Mais un carnet avec des matières, des couleurs, des dessins, des collages, tout ce qui vous attire intuitivement est bon à prendre. Ne cherchez pas à obtenir un résultat ou à déterminer un objectif trop précis pour le moment. Remplissez-le spontanément, mais régulièrement. Laissez vos sens vous guider, amusez-vous !

Si l’idée de réunir des éléments dans un carnet vous semble contraignante, vous pouvez simplement faire des boîtes de collection. Depuis toute petite je collecte des cailloux, des coquillages et quelques crustacés. D’autres feront des boîtes de tissus ou vont réutiliser des objets qui auraient dû finir à la poubelle, ce qui en plus est écolo.

Vous pouvez lire à se  sujet l’entrevue avec Thérèse Lebrun qui transforme ses petites collections de matières organiques pour faire de magnifiques sculptures en céramique.

 

Pétrir la terre

Notre cerveau fait un tout avec notre corps. Et il est aujourd’hui reconnu que l’exercice physique, en augmentant le flux sanguin et l’oxygénation, améliore nos capacités mentales. C’est pourquoi si vous êtes dubitatif devant votre œuvre, ou que vous n’arrivez pas à démarrer, n’abandonnez pas ! Préférez une pause active pour réveiller votre cerveau.

C’est sûrement pour cela que le battage et le pétrissage ou encore le recyclage de l’argile sont en fait très bons pour démarrer une journée créative à l’atelier !!

 

Consulter des livres d’inspiration

Avoir des livres d’inspiration chez soi, ou à l’atelier est toujours utile pour l’inspiration. Mais pour stimuler vraiment sa créativité pensez à changer vos sources !

  • Allez dans un rayon de la bibliothèque que vous ne connaissez pas.
  • Achetez un magazine dans un domaine qui vous est peu connu.
  • Ouvrez des livres d’art au hasard pour découvrir de nouveaux artistes.

L’intérêt d’un livre est qu’il a une fin, contrairement aux sources sur Internet. Donc s’il ne produit pas d’effet, on le ferme et on passe à autre chose, mais on garde une attitude active : tourner les pages, mettre des post-it, prendre des notes de ce qu’on lit.

Voir l’article : 9 livres inspirants pour céramistes

 

Créer ses outils soi-même

Pour créer ses outils soi-même, il faut parfois faire preuve d’imagination, voir d’ingéniosité.  Et cela vous servira ensuite pour aller plus loin dans vos créations. La céramique est un domaine idéal pour recycler, transformer ou créer des outils, alors ne vous privez pas !

voir l’article : 3 outils de poterie à faire soi-même

 

Adapter sa technique de poterie

Si quelque chose bloque tout simplement votre créativité, essayez de changer radicalement de technique de poterie.

J’ai une élève qui a créé un superbe masque au premier cours de la session, sans que j’aie à lui proposer quoi que ce soit. Au second cours, elle est arrivée un peu fermée, moins enthousiaste. Elle a travaillé une demi-heure sur un projet semblable et m’a expliqué que cela fatiguait ses mains, qu’elle avait des douleurs.

On a tout de suite changé d’approche, je lui ai donné un bloc rectangulaire, une aiguille et une mirette. Je lui ai proposé de dessiner à l’aiguille sa forme puis de venir retirer la matière avec la mirette. Je savais qu’elle était à l’aise avec le dessin.

Cela a débloqué son geste, et elle a pu ébaucher un magnifique hibou en 3D avec une technique plus adéquate pour elle.

 

Abandonner ses habitudes

À l’inverse on est parfois tellement confortable dans l’utilisation d’une technique qu’on s’y cantonne. C’est souvent le cas avec le pinceau. On aime passer des couches de couleurs sur l’argile, mais tremper la pièce dans le bac de glaçure nous effraie un peu.

Pourtant je recommande d’essayer au moins 2 façons de réaliser un même objet. Vous souhaitez créer un décor, sculpter un visage, façonner une tasse ?  Comme une recette de cuisine, sachez qu’il y a des milliers de façon de s’y prendre. Testez de nouveaux chemins. sortez des sentiers battus, cela stimulera au maximum votre créativité. Attention, parfaire son geste est une très bonne chose, on est là pour apprendre, mais c’est aussi bon de se donner quelques défis !

 

Brainstormer avec l’argile

Pratiquer des associations est une technique courante de créativité. On entend souvent parler de brainstorming. Autour d’un même thème, on lance des idées dans un court laps de temps sans se censurer. Dans un 2e temps on va classer, comparer, associer ces idées pour arriver à une solution intéressante et originale.

En façonnage, j’aime bien proposer à mes étudiants une variante de cet exercice. Je les invite à créer toutes sortes de petits éléments, par exemple des échantillons de matières. Cette première phase (divergente) permet d’obtenir tout une gamme de propositions créatives et de faire naître de nombreuses idées sans s’inquiéter tout de suite des contraintes techniques. La 2e phase (convergente) consiste à sélectionner les morceaux les plus intéressants, à les décliner au besoin et à les associer autour d’une base solide. On obtient un objet à la fois plus résistant et original.

Cela évite la frustration première du débutant qui souhaite à la fois explorer et arriver d’emblée au résultat final. Plutôt que de voir son œuvre s’effondrer alors qu’il était en pleine recherche créative, il va mieux comprendre le processus créatif avec la terre.

 

Vous n’êtes toujours pas prêt à vous lancer ? Essayez la technique des 5 minutes. Quand je commence un projet, je dis à mon cerveau que si dans 5 min ça ne donne rien, j’arrêterai. Et souvent 5 minutes suffisent pour être plongé dans l’action. Quoi qu’il en soit, une période de temps précise nous force à agir.

Si vous avez également des trucs et astuces pour stimuler votre créativité, partagez-les-moi en commentaires !! 👇

 

Partager l'article

One Comment

Laissez vos commentaires et questions, j'y répondrai avec plaisir !