recycler son argile pain de terre
Débutants,  techniques,  Tutoriels

Comment recycler de l’argile trop sèche?

Dans un atelier de céramique, on fait beaucoup de déchets d’argile. D’ailleurs quand vous commencez l’apprentissage de la poterie, vous avec encore plus de perte de matière première. En effet, vous est-il déjà arrivé de retrouver un pain d’argile entier complètement sec oublié dans une étagère ? Avez-vous laissé sécher sur le canevas des débris de terre, sans prendre le temps de les pétrir ? Lorsqu’on débute on jette aussi beaucoup de pots en argile manqués, ou brisés. Recycler de l’argile trop sèche est pourtant une bonne alternative au jetage systématique. Vous sauvez de la matière première, de l’argent et même du temps.

Je vais vous expliquer pas à pas comment recycler votre argile si le pétrissage devient trop difficile ou bien qu’elle est déjà dure comme un roc. Puis vous saurez comment utiliser au mieux une argile de récupération.

Avant de recycler, peut-on éviter de perdre sa terre ?

 

L’argile contient de l’eau qui la rend plastique, c’est à dire malléable. Cette eau va s’évaporer progressivement au contact de l’air. Plus le morceau d’argile est petit, plus il va sécher vite. Par ailleurs, plus l’air est sec, plus ce processus sera rapide.

L’argile sèche aussi à mesure qu’on la travaille au contact de nos mains et du canevas. 

Si on conserve bien son argile, on évite souvent d’obtenir des morceaux de terre durs comme de la pierre. Pour ne pas gâcher sa terre, il suffit de toujours l’entreposer dans un air homogène et humide. On peut pour cela réaliser une chambre humide, mais la garder dans un sac hermétique peut tout à fait suffire.

Pourtant une argile qui sèche en débris fait partie du métier de céramiste, et tout potier apprend à la recycler pour en faire de la barbotine, c’est à dire une sorte de boue faite d’argile et d’eau. On peut aussi la donner à un autre céramiste qui aura plus de temps pour le recyclage. On évite en tout cas de gaspiller sa terre !

Dans quels cas recycler sa terre ?

Je vous décris quelques situations classiques, que vous les ayez ensuite en tête une fois à l’atelier. Rien ne vaut les listes quand on est, comme moi, un peu tête en l’air. 😀 

  • Le sac qui contient le pain d’argile a été mal fermé.
  • Le sac qui contient l’argile est bien scellé, mais on a stocké son argile trop longtemps.
  • Lorsqu’on travaille on a toujours des petits morceaux d’argile qui traînent et sèchent beaucoup plus vite sur le canevas que la pièce elle-même.
  • On pratique le tournage et on a beaucoup de chutes d’argile, nommées retailles, après le tournassage des pièces. Elles sèchent très rapidement.
  • La pièce a fissuré ou s’est déformée au séchage et est bonne à jeter.
  • On a mélangé des terres de couleurs différentes qui cuisent à même température.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  9 livres de poterie : mes recommandations 

 

Ramollir une argile dure

recycler son argile pain de terre
crédit : Émilie Coquil

Si notre argile n’a pas encore trop durci, on peut tenter de la “rattraper” sans attendre qu’elle soit toute sèche. Voici comment :

  • Couper l’argile en morceaux ;
  • Prenez votre pain d’argile et votre fil à couper en métal ou nylon ;
  • Coupez en sections des blocs de quelques cm d’épaisseur ou plus si le pain est très gros ;
  • Trempez les blocs un par un rapidement dans un bac d’eau sans chercher à les égoutter
  • Remettez-les dans le sac toujours un par un ;
  • Trempez une éponge humide dans l’eau, égouttez-la dans le sac ;
  • L’alternative est d’utiliser un spray et de lancer quelques jets d’eau sur les parois du sac ;
  • Mettez l’éponge humide (ou à défaut un linge humide) dans le sac ;
  • Fermez sans laisser d’air et scellez fermement le sac.

Dans quel cas utiliser cette technique ?

  • On peut utiliser cette technique tant que notre argile peut être débitée en morceaux. Une fois qu’elle est trop sèche elle sera impossible à couper ! Il vous faudra passer à la prochaine technique.

 

Recycler de l’argile trop sèche pas à pas

poussière d'argile à recycler
crédit : Envato

Pour recycler de l’argile trop sèche il faut faire preuve d’un peu de patience, mais les gestes sont très simples que ce soit de l’argile en petit morceaux ou des bloc d’argiles entiers :

Argile déjà en petits morceaux

  • Je rassemble mes petits morceaux d’argile et les poussières dans un bac au fur et à mesure.
  • Si la matière est plus ou moins desséchée, j’attends que tout mes résidus d’argiles soient totalement secs sans quoi le processus fonctionne mal.

👉🏼 Mon truc : Parfois si je suis pressée je les passe dans un petit grill quelques secondes.

  • Concasser les morceaux autant que possible, idéalement jusqu’à les réduire en poudre (attention de porter un masque pendant cette opération !)
  • Verser de l’eau dans un bac et j’y dépose ma poudre d’argile.
  • S’assurer que tout soit bien recouvert d’eau.
  • Attendre quelques heures que toute la terre ait réabsorbé cette eau.
  • Mélanger de la main les débris de pâte, jusqu’à obtention d’une belle soupe bien lisse et sans grumeaux.
  • Si vous avez une grosse quantité, malaxer avec une perceuse équipée d’un embout malaxeur. (voire mélangeur à ciment).

👉🏼 Mon truc : Une fois que la barbotine est bien homogène, j’ajoute du vinaigre blanc, pour accélérer la décantation. J’en asperge la surface de l’eau, puis je trouble la surface avec la main et je laisse agir une nuit. 

  • Le lendemain mon eau de surplus est claire et je peux la vider, délicatement pour ne pas réintégrer des particules fines d’argile (si précieuses !)dedans.
  • Finalement je la malaxe à nouveau, je la filtre avec une fine passoire, pour extraire les débris et j’obtiens une barbotine de belle qualité !

 

Gros bloc d’argile sèche

La technique est quasiment la même, sauf qu’il faudra complètement recouvrir d’eau le gros bloc d’argile et attendre qu’il se désagrège de lui-même ce qui peut prendre un certain temps ! Si vous n’avez pas cette patience munissez vous d’un gros marteau et frappez fort !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Confinement : 5 bénéfices à faire de la poterie en famille

Je vous conseille d’utiliser un bac peu profond et large si c’est un pain d’argile entier.

Une fois la boue obtenue, mélangez bien puis utilisez la recette ci-dessus, ainsi que les techniques de mixage, et de filtrage vues précédemment.

 

Comment réutiliser son argile recyclée ?

recyclage de la barbotine sur un rondeau
crédit : Émilie Coquil

Le processus consistant à recycler de l’argile trop sèche n’est pas terminé tant qu’on ne sait pas quoi faire de toute cette barbotine. Voici 4 options possibles :

Souder des éléments ensemble

On peut souder des éléments comme des anses de tasses avec la barbotine obtenue, en effet elle devient une colle très efficace.

Faire des engobes

On peut aussi faire de belles engobes pour des décors car la barbotine est la base de la recette des engobes.

Utiliser la barbotine pour le coulage

On peut couler cette barbotine dans des moules de coulage. (Voir mon article sur le moulage pour les débutants) Ainsi on obtient de nouvelles pièces sans frais supplémentaires !

Recycler en terre de modelage

On peut enfin transformer cette terre liquide en terre malléable. Voici la technique détaillée :

– Déposer l’argile en boue sur une plaque de plâtre assez épaisse (voir exemple ci-dessus) ;
– Éventuellement recouvrir la plaque d’une toile pour ne pas contaminer la terre avec le plâtre ;

L’argile va durcir tranquillement, en quelques heures.

– Retourner la masse de terre une fois qu’elle décolle pour accélérer le séchage.
– Taper et pétrir ma terre pour homogénéiser et refaire des pains d’argile !

Recycler l’argile est une très belle façon de pratiquer le pétrissage, avis aux apprentis potiers. 😉

👉🏼 À savoir : On peut aussi passer cette terre dans une boudineuse quand on a de grosses quantités, et qu’on veut éviter la corvée du pétrissage !

 

Conclusion

Avec ces techniques vous pourrez facilement recycler votre argile sans vous tromper. Le seul inconvénient est que certains gestes prennent du temps, ce qui décourage certains potiers. Pourtant quand je consulte des potiers d’expérience, ils utilisent beaucoup cette pratique, qu’ils automatisent plus ou moins. Avec l’expérience, c’est du temps de gagné.

Vous n’avez pas besoin de recycler tous les 4 matins, mais n’attendez pas trop longtemps non plus avant de réaliser ces opérations, ou vous serez découragé !  Aussi rien ne vous empêche de travailler en même temps !

La terre obtenue est comme un cadeau ❤️ ! Vous saurez l’apprécier et vous ne manquerez plus jamais de barbotine à l’atelier !

Si jamais vous avez d’autres questions ou plus d’idées sur la façon de recycler de l’argile trop sèche, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous ! 👇

 

 

Partager l'article
  •  
    8
    Partages
  •  
  • 8
  •  

2 commentaires

  • Krystel

    Je ne veux pas me faire l’avocat du diable, mais pour récupérer un bloc entier qui est trop dur voir sec sans travailler trop fort.

    Verser 2/3 de tasse d’eau dans le sac du bloc d’argile. Submerger ensuite le sac dans un sceau d’eau pour faire sortir l’air du sac et permettre à la petite qté d’eau de se répartir dans le sac. Attendre 72hrs. Si après 72hrs votre doigt ne s’enfonce toujours pas dans le bloc d’argile. Répéter!

    Pas besoin de couper et pas besoin d’étendre l’argile trop humide sur un bloc de plâtre!

    • Émilie C.

      Merci Krystel pour cette technique ! Il existe en effet plusieurs approches, et chacun pourra trouver celle qui lui correspond le mieux. 🙂 J’aime bien couper l’argile car je trouve la technique rapide et ma terre est ramollie de façon plus homogène. Étendre l’argile sur un bloc de plâtre a une autre finalité qui est d’absorber de l’eau pour faire durcir la terre.

Laissez vos commentaires et questions, j'y répondrai avec plaisir !