carreaux décoratifs en céramique
Outils et matériaux,  techniques

Comment faire soi-même ses carreaux décoratifs en céramique ?

Grâce à mes colocataires artisans mosaïstes, j’ai redécouvert tout le potentiel des carreaux décoratifs en céramique. De nos jours, ils évoquent un usage utilitaire pour la salle de bain ou la cuisine. Pourtant ils existent depuis l’époque babylonienne et ont traversé les âges et pavé l’histoire des arts décoratifs ! Alors pourquoi ne pas s’y intéresser de plus près.

Même si vous débutez votre apprentissage de la poterie, voici des techniques, outils et projets inspirants pour faire vous-même vos carreaux décoratifs en céramique. Que vous décidiez d’en réaliser un seul ou des centaines, cela vous ouvrira des possibilités créatives immenses. 

 

Pourquoi réaliser vos propres carreaux en céramique ? 

Il existe de nombreuses raisons de s’intéresser à la fabrication de carreaux céramique décoratifs. 

  • Vous pourriez décorer votre salle de bain, votre cuisine avec une murale, mais vous ne trouvez pas ce que vous cherchez dans le commerce.
  • Vous aimeriez travailler en 2 dimensions car vous aimez dessiner, peindre.
  • Vous voulez tester des techniques de décors sans créer à chaque fois une nouvelle poterie ou faire du modelage.
  • Vous voulez faire de magnifiques tests de glaçures.
  • Ou vous souhaitez tout simplement décorer vos murs avec une création unique. 

Ce ne sont que quelques idées et de nombreuses possibilités s’offrent à vous en termes de décor. Mais passons à la pratique. 

Quelle terre choisir pour vos carreaux céramique décoratifs ?

Vous pouvez utiliser n’importe quelle famille d’argile. Le grès, la faïence, et la porcelaine sont les principales grandes familles d’argile. Toutefois si vous débutez, je recommande une terre chamottée, c’est-à-dire une argile à laquelle on a ajouté de la chamotte. Les terres à raku, les terres pour la sculpture contiennent cette fameuse chamotte. 

👉 Pour rappel : La chamotte est une argile cuite broyée en petits grains ou mélange de type sablonneux utilisé pour donner davantage de tenue à l’argile. 

 

Quelle est la meilleure technique pour préparer vos carreaux en céramique ?

La meilleure technique pour préparer vos carreaux céramique dépend du résultat que vous souhaitez obtenir, s’il s’agit d’une murale ou d’un tableau l’approche ne sera pas la même. Vous pourrez aussi prendre en compte votre niveau de connaissance de la poterie. 

 

La technique manuelle : idéale pour les débutants 

Vous commencez l’apprentissage de la poterie ? Vous objectif est avant tout de vous faire plaisir avec l’argile ? Vous aimeriez réaliser un tableau,  un décor simple mais unique ? Alors la technique manuelle est idéale pour commencer à créer.

Préparer l’argile

Découpez avec un fil de métal un morceau d’argile fraîche de votre bloc d’argile, d’environ 5 à 7 cm d’épaisseur en prenant soin de couper bien droit. Cela facilite les prochaines étapes. 

Astuce : Coupez votre pain d’argile dans la longueur, vous aurez une plus grande plaque et moins à étaler ! Ce conseil vous sera particulièrement utile avec l’argile sans cuisson qui s’étale moins bien.

Étaler l’argile

Posez 2 tasseaux parallèles et verticaux sur une planche non collante (de la toile tendue par exemple). Écartez-les d’un peu moins que la largeur du rouleau qui va glisser dessus. Positionnez votre terre entre les tasseaux, commencez à étaler votre argile au rouleau à pâtisserie. Coupez l’excédent d’argile au besoin.

👉 Le bon coup de main à connaître : La manière de passer le rouleau est importante. Étalez l’argile en passant dans différentes directions. Vers le haut, vers le bas, vers la gauche, vers la droite mais prenez votre temps. Ne faites pas d’allers-retours et n’insistez pas sur les bords.

Retournez votre plaque régulièrement et recommencez l’opération plusieurs fois. Cela compresse progressivement l’argile et votre plaque sera bien plus solide et d’épaisseur régulière. 

Une fois la terre bien amincie, votre rouleau va glisser sur les 2 tasseaux. Ces tasseaux de bois vont vous aider à ne pas étaler trop finement la plaque et à garder une épaisseur régulière. 

Si vous étalez plusieurs plaques, essayez de garder la même quantité de terre et la même distance entre les tasseaux.

Découper l’argile

Attendez que votre argile soit à consistance cuir, et découpez vos carreaux avec une règle en métal et un couteau de potier ou de cuisine. Assurez-vous que votre couteau glisse bien à 45 degrés, au besoin penchez-vous pour mieux apprécier l’angle.

Si vous voulez un format standard de carreaux céramique, achetez un carreau de cuisine dans un magasin de bricolage pour vous faire un guide pour le découpage. De plus, l’épaisseur du carreau vous aidera à couper droit. 

Si vous voulez des formats plus originaux, préparez-vous un modèle découpé dans un papier rigide.

 

La technique du moulage de carreaux décoratifs : idéale pour les grands projets

Si vous avez réalisé un carreau unique qui possède du relief, vous pourriez décider de le mouler avec du plâtre. Une fois que votre moule est prêt, l’estampage est assez facile même en débutant la poterie. Cela consiste à créer un tirage en écrasant l’argile à la paume de la main dans le moule, puis à retourner le moule pour retirer la tuile lorsqu’elle est suffisamment solide.

Il faut juste éviter de laisser des poches d’air en pressant l’argile. 

Attention,  après le moulage vous ne pourrez pas conserver votre carreau d’origine.  Toutefois, si votre moule est réussi, vous aurez l’occasion de faire toutes sortes de déclinaisons et d’agencements de carreaux à partir d’un même motif. Vous pourrez même réaliser une murale à partir de vos déclinaisons. (voir la rubrique inspiration plus bas).

Pour en savoir plus sur le moulage, lisez l’article moulage d’argile pour débutants.

 

Quels outils et équipement pour créer des carreaux décoratifs en céramique ? 

Nous avons vu que la réalisation de carreaux céramiques ne demande pas beaucoup d’outils, et est très accessible à un débutant. Toutefois si vous souhaitez réaliser une murale pour une cuisine ou une salle de bain par exemple, il vous faudra préparer de nombreux carreaux et vous devez travailler avec beaucoup de précision. Mais comment accélérer le processus tout en restant précis pour obtenir des carreaux identiques ? Certains outils vous seront d’une grande aide.

La harpe avec fil à couper

Placez le fil dans une encoche de la harpe que vous positionnez devant votre pain de terre toujours à plat sur le canevas. Tirez vers vous, puis changez le fil à l’encoche supérieure et recommencez. Vous obtiendrez des plaques bien régulières, sauf la première et la dernière que vous mettrez de côté.

La croûteuse ou galetteuse

Une galetteuse est un équipement assez coûteux et volumineux, mais si le travail à la plaque vous intéresse beaucoup, c’est un merveilleux outil. Vous allez faire des grandes plaques rapidement et préparer vos carreaux en un rien de temps.

Cela ressemble à une presse typographique. La terre passe entre 2 rouleaux qui la compriment et vous ressort une plaque bien compacte. Vous avez la possibilité de modifier l’épaisseur de vos plaques en réglant la hauteur du rouleau supérieur.

Les meilleures galetteuses sont en fait conçues sur 4 pieds bien solides, donc elles sont très stables et peuvent aussi vous servir pour pétrir votre argile, déposer des projets. L’espace sous la table vous permet de stocker des argiles par exemple. Optimiser l’espace d’un atelier de céramique est toujours une préoccupation à ne pas négliger !

Les emporte-pièces

Les emporte-pièces permettront de découper vos carreaux céramique avec précision. Il en existe de formes rondes, triangulaires, ce qui peut même vous permettre d’avoir des formes parfaites tout en travaillant rapidement. Mais faites attention à ce que l’argile ait durci suffisamment, sinon elle va se déformer.

Vous pouvez même utiliser les emporte-pièces de cuisine s’ils sont en acier inoxydable. Cela a un côté répétitif et certains préféreront toutefois le plaisir de découper l’argile à la main.

 

Comment ne pas déformer ses carreaux décoratifs céramiques ?

La principale difficulté dans la fabrication de carreaux céramique décoratifs c’est de les conserver bien plats. Une déformation ou une fissure peut survenir à la manipulation des plaques ou au séchage. 

La manipulation des plaques

Lorsque l’argile est fraîche, on évite de manipuler les plaques en argile directement avec les mains, c’est le meilleur moyen de les déformer ou de laisser des traces de doigts. Lorsque l’argile est plus rigide, on croit souvent qu’une manipulation rapide n’aura pas de conséquences, alors qu’encore une fois, on retrouvera des déformations à la fin du séchage ou à la cuisson. Si on doit déplacer ses plaques encore crues, alors on les soutient avec le canevas,  et une fois à consistance cuir on les déplace avec leur planche de support. 

Le séchage

Pour ne pas déformer ses tuiles, on peut les sécher doucement sur plusieurs jours entre 2 planches de bois sous un plastique. C’est aussi important de les retourner régulièrement pour un séchage plus uniforme. Vous pouvez aussi déposer des poids sur vos planches pour les forcer à rester planes. 

Il faut également respecter les précautions que l’on prend pour tous les projets de poterie, citées dans l’article sur le séchage des poteries.

Toutefois c’est avec la pratique et la répétition du geste que vous connaîtrez mieux le comportement de votre argile jusqu’à obtenir des carreaux décoratifs bien plans à coup sûr.

 

Comment cuire ses carreaux décoratifs en céramique ? 

La cuisson est aussi une étape délicate dans la fabrication des carreaux. Il est important de les cuire sans changement brusque de température, car comme tous les objets plats, ils pourraient se fissurer facilement. La monocuisson n’est pas recommandée pour les carreaux céramique, on privilégiera deux cuissons lentes. Un biscuit et une cuisson d’émail. 

Pour gagner de la place on peut se servir de supports à tuiles qui résistent aux hautes températures des fours céramique.  (voir la photo ci-dessus).

 

Quels décors pour ses carreaux céramique ? 

Tous les coups sont permis avec les carreaux. En effet, une surface plane, petite, est idéale pour de nombreuses expérimentations. Vous pourriez consulter l’article décors à l’engobe : 7 techniques faciles pour découvrir quelques idées de décors pour vos tuiles en céramique. 

Voici également 3 artistes qui utilisent des approches très différentes pour réaliser de superbes créations en céramique. Par le moulage, l’ajout de matière argileuse ou la gravure, ils obtiennent des effets presque hypnotisants.

carreaux céramique décoratifs
crédit photo : Paul Barchilon

 

 

Paul Barchilon crée des tuiles inspirées de l’art islamique marocain et fait la part belle à la couleur. Il utilise notamment des tuiles moulées dans le plâtre pour reproduire ses motifs.

Instagram de Paul Barchilon

 

Christopher Gryder
Crédit photo : Christopher Gryder

Christopher Gryder crée des carreaux décoratifs aux rebords doux, à partir de terre rouge qu’il teinte partiellement de couleurs assez sobres. Il joue sur de nombreux effets de matières et de motifs et chaque tuile est totalement unique.

Oeuvres de Christopher Gryder

 

carreaux céramique décoratifs Mairi Stone
crédit photo : Mairi Stone

J’ai eu la chance d’assister  à un atelier de Mairi Stone sur la fabrication de tuiles en porcelaine. Elle crée de superbes motifs tout en délicatesse avec comme principal outil un stylus, une sorte d’ébauchoir avec un bout arrondi en forme de petite bille. Un travail méditatif de grande patience qui me rappelle la dentelle.

Instagram de Mairi Stone

 

N’hésitez pas à pratiquer à la maison et à partager vos impressions dans les commentaires ci-dessous.  👇

Partager l'article

6 Comments

  • Paulus

    Super merci pour ces infos. Je m’étais inscrite au cours de poterie/ céramique justement dans l’idée de faire des pavés moi-même pour carreler derrière ma cuisinière et mon plan travai.
    J’y arriverai bien un jour.

  • Bensi Agnès

    Bonjour Émilie, toujours très intéressée par vos articles. Je suis Agnès Bensi, celle qui n’utilise que de l’argile naturelle auto durcissante. Est-ce possible de créer ces carreaux en céramique avec ce type d’argile, pour quelle utilisation et dans quelle condition? Y a-t-il des règles à respecter? Sans cuisson, si je me sers d’engobes, ou de matériaux en incrustation, comment rendre mes pièces résistantes à l’eau pour un éventuel décor mural par exemple ? Selon vous d’ailleurs, quel serait le meilleur moyen de protéger mes sculptures en argile auto durcissante pour qu’elles résistent aux chocs et aux rayures. (Je ne suis jamais parvenue à
    avoir des réponses de la part des fournisseurs ou des usagers qui gardent leurs petits secrets jalousement) Merci de m’aider dans cette approche qui, je le sais, n’est pas du tout académique mais sur laquelle vous avez certainement des retours d’expérience et vos propres connaissances.
    En vous souhaitant une belle journée
    Bien cordialement
    Agnès

  • Alice

    Bonjour ! Super article ! Je suis en plein dans ces problématiques et vous dites qu’il faut les « cuire sans changement brusque de température, car comme tous les objets plats, ils pourraient se fissurer facilement. » quelle type de courbes préconisez-vous? Merci infiniment pour votre aide, je n’arrête pas d’avoir des fissures sur mes objets plats et je ne comprends pas d’où cela vient…

Laissez vos commentaires et questions, j'y répondrai avec plaisir !