atelier de poterie ménage
Débutants,  Outils et matériaux,  techniques

Comment garder l’atelier de poterie propre sans effort ?

Je profite du printemps pour vous parler ménage. Travailler avec l’argile peut être très salissant. Et il faut laver son espace à chaque fois qu’on termine une séance. Alors comment garder l’atelier de poterie propre sans trop d’effort ? Ce n’est pas un sujet glamour, mais cette petite lecture de 5 minutes va vous sauver des heures de labeur ! Voici 9 astuces que j’aurais aimé connaître dès le premier jour de mon apprentissage de la poterie !

 

Les bienfaits d’un atelier de poterie propre 

Assouvir notre passion dans un atelier de poterie propre a de grandes vertus. Lorsque le ménage est fait : 

  • notre niveau de motivation s’en ressent, et nous avons envie de nous lancer dans des tâches nouvelles ou plus difficiles.
  • nous sommes plus concentrés, voir plus précis dans nos gestes.
  • nous savons plus rapidement où trouver nos outils.
  • nous avons envie de faire des photos de nos créations pour faire connaitre notre travail.
  • on respire mieux.

En effet, quand on débute, on ne réalise pas toujours à quel point la poussière d’argile est incommodante. Cette poussière fine se voit mal à l’oeil nu, pourtant elle est malsaine à respirer. Mais c’est à long terme ou lorsque l’air est vraiment saturé de particules qu’on s’en rend compte.  Si vous en doutez lisez l’article sur les 9 règles de santé et sécurité à l’atelier.

 

Nettoyer un atelier de poterie, ça ne s’improvise pas

Durant mes cours de tournage, où 20 à 30 min étaient prévu au nettoyage,  j’ai compris que le temps n’était pas la raison première d’un ménage mal fait ou laborieux. Certains participants semblaient même nettoyer à fond en début de session et se décourager ensuite. 

Laisser l’atelier de poterie propre, ça s’apprend. La première difficulté est que lorsque les surfaces sont humides on ne voit plus les traces d’argile. C’est seulement lorsque les tables ou les sols de l’atelier sont à nouveau secs que les coups d’éponges ou de serpillère réapparaissent !

La 2e difficulté est que si on ne connait pas les bons coups de main, on peut s’épuiser à frotter pour rien. Le risque est de se dégouter d’une activité pourtant passionnante.

Heureusement il existe des astuces à connaître pour faire un ménage efficace, et sans que cela devienne un gros labeur. Que vous débutiez la poterie à la maison, que vous soyez dans un atelier partagé, ou enseignant en art dans une école ces 9 astuces feront la différence.

 

3 astuces pour nettoyer plus rapidement les surfaces de travail

nettoyer l'atelier à l'éponge

Utiliser des grosses éponges pour nettoyer les surfaces

J’aurais aimé connaître les grosses éponges qui servent à nettoyer les voitures en débutant la céramique ! Elles sont peu chères (au Québec elles sont disponibles dans les magasin à 1$). Elles absorbent beaucoup d’eau et couvrent de grandes surfaces.

Faire de l’eau notre amie

J’ai vu plusieurs étudiants frotter très fort les taches d’argile sur leur planche de travail avec une éponge… presque sèche. Quel labeur ! 

Mais l’eau est notre amie. Sur le canevas on peut tout à fait presser son éponge pour faire couler l’eau un peu partout. Cela va déjà diluer la poussière complètement sèche. Ensuite on passe avec l’éponge très chargée en eau une première fois. On essore et on recommence avec une éponge chargée d’eau claire. Ainsi on n’a pas à frotter. L’eau fait le travail pour nous !  Avoir un seau d’eau clair tout proche, si le lavabo est loin est aussi un must. 

Utiliser une règle en métal

Ramasser les débris plus volumineux peut être également pénible et l’éponge ne nous aidera pas. On peut utiliser une règle en métal qu’on fait glisser en biais sur la surface de travail. Et si on craint que la poussière vole, on humidifie les surfaces avant. Cela crée alors une petite boue, qu’on fait glisser jusque dans un seau.

 

3 astuces pour laver et sécher ses outils 

Laver et sécher ses outils est aussi essentiel quand on pratique la poterie. En effet, si on ne les nettoie pas on va les retrouver sales, recouverts de poussière d’argile, qui à la longue va s’accumuler dans nos boîtes à outils et créer un environnement malsain. De plus, les débris vont s’incruster partout dans nos projets, ce qui pourrait créer des fissures dans l’argile. Voici 3 astuces pour que ça se passe mieux ! 

Faire tremper ses outils en bois

Si vous pratiquez à la maison, vous avez la chance de pouvoir laisser tremper vos outils. Prenez un bac en plastique toujours dédié à la poterie. Placez-y toutes vos estèques en caoutchouc, vos ébauchoirs, etc. Tout ce qui ne craint pas l’eau. Revenez le lendemain, l’argile s’est déposée au fond du bac et vous n’aurez qu’à sortir vos outils de poterie et à les sécher, ils seront comme neufs ! Aucun grattage n’est requis !

Rincer et sécher ses outils en métal

Les outils en métal sont nombreux dans un atelier de céramique : tournette, tournassin, rabot, aiguille de potier, fil de métal, etc. Et vous ne pouvez pas les laisser tremper car ils vont rouiller. Une fois rouillés certains seront encore utilisables, d’autres non et vous devrez les racheter.

Le petit truc consiste à les essuyer avec un chiffon juste après usage. Comme cela, ils restent bien coupants et aucun débris ne vient s’incruster dans votre argile. Quand vient le temps de nettoyer vos outils, un seul coup d’éponge très humide suffira. Pensez surtout à bien les sécher avec un chiffon propre. 

Nettoyer le sac d’argile

Une fois votre sac d’argile ouvert, le pain d’argile sèche assez lentement. Toutefois l’argile fraîche qui s’accroche aux parois du sac sèche très rapidement.  Penser à passer un coup de spray d’eau sur les parois intérieures de votre sac d’argile à l’ouverture et à la fermeture va vous éviter que ces débris sèchent. 

Cela peut sembler inutile au premier abord, mais ce petit geste fera pour vous une grande différence à l’usage.

 

3 astuces pour faciliter le lavage du sol de son atelier de poterie

nettoyer l'atelier

Utiliser des planches à roulettes

Dernière astuce, mettez vos bacs de terre, vos glaçures, et tout ce qui est stocké à terre sur des planches à roulettes (facile à fabriquer soi-même). Il vous suffit de les faire glisser pour passer la serpillière. Et le sol sera propre en un rien de temps !  Plus besoin de porter aucune charge.

Passer une serpillière de pro

Pour nettoyer le sol après votre temps de création, je vous recommande un bon coup de serpillière, mais pas n’importe laquelle. Investir dans une serpillière qui couvre de grandes surfaces va tellement vous faciliter les choses…Oh que ce sujet est glamour ! ⭐ Toutefois, c’est à votre création que vous penserez et non à l’ouvrage qui vous attend après. 😉

Acheter un aspirateur à filtre

Si vous prévoyez de vraiment faire du tournage, des grands projets de sculpture, ou pour un bon ménage une fois par semaine, investir dans un aspirateur pro de ce type avec un filtre à particules fines est un vrai soulagement. Il permet aussi de récupérer les poussières dans les sols irréguliers ou rainurés. Bien sûr si vous avez le choix, optez pour un sol lisse qui ne s’abîme pas avec l’humidité. L’idéal est un revêtement en epoxy. 

 

Pour aller plus loin

Avez-vous pensé à l’aménagement des lieux ? Privilégiez quelques meubles fonctionnels qui ferment et des surfaces lisses à de nombreux petits recoins et le ménage sera un jeu d’enfant 😛.

Qu’en pensez-vous, entre ces 2 espaces, quel serait l’atelier le plus facile à nettoyer ?

atelier de poterie propre ou sale

Et vous, quels sont vos petits trucs pour garder un atelier tout propre ? Répondez-moi en commentaires ci-dessous 👇

 

Partager l'article

7 Comments

  • Nadine

    Mon atelier est petit, donc vite sale et pour le nettoyer, c’est un torchon trempé et à 4 pattes pendant ce temps, les outils trempent, après je mets les outils à sécher dans un porte-couverts récupéré d’un ancien lave-vaisselle, les éponges, et tout le reste de matériel sont posés sur un essuie . Essuies, tablier sont d’abord trempés dans un seau d’eau additionné de vinaigre, l’argile se détache plus vite ainsi, avant d’aller en machine

  • Duchemin Martine

    De temps en temps, après avoir laver et sécher les outils, je les frotte un petit peu avec un chiffon imbibé d’huile de lin, puis je les essuie avec un chiffon propre. Cela nourrit le bois et ils sont plus beaux. Quand aux outils en métal, les taches superficielles de rouille disparaissent ou sont atténuées. J’ai entendu dire que laisser tremper les outils dans du vinaigre supprimerait la rouille mais je n’ai pas essayé.

  • garigue

    bonjour emilie ,encore merci pour tous vos petits conseils ….mais voila les adhérents de l’atelier « lez’arts en cave » sont trés indisciplinés !….pfffffff ! mais je vais leur communiquer vos conseils ….. ah ! lalalala ces artistes …
    au plaisir de te lire
    laurie et jean louis

  • hamet chantal

    Merci pour cet article Personnellement je nettoie l atelier chaque soir Les élèves nettoient leurs matériels,la table ,moi je range .J utilise l eau de pluie que je récupère dans une citerne.Sur les étagères je pose un papier journal puis les différentes créations lorsque le journal est poussiéreux je le secout dehors .Les plastiques qui entourent les pièces sont lavés et réutiliser et l aspirateur fait son travail surtout pas de balayage !

  • Danya Usclat

    Merci Emilie pour tes judicieux conseils de nettoyage. En ce qui me concerne je nettoie tous les soirs ma table de travail et les outils avec 3 petites lavettes (carré de tissu doux ) que je trempez dans l’eau et essore avant de nettoyer. Idem pour mes outils que je ne laisse plus tremper dans leau car les manches se décollent à la longue. Bonne idée de mouiller l’intérieur du sac d’argile pour éviter les résidus secs. Bravo pour tes pertinents conseils🤗😊

Laissez vos commentaires et questions, j'y répondrai avec plaisir !