personnage-argile-sourire
Créativité,  Débutants

3 exercices avec l’argile pour réduire le stress

Que ce soit en faisant de la poterie ou simplement en malaxant la terre, une super option s’offre à vous dans le contexte anxiogène actuel : utiliser l’argile pour réduire le stress et l’agitation. Je l’ai abondamment expérimenté dans ma pratique d’enseignante : au bout de quelques minutes de cours, l’atmosphère devient silencieuse et détendue. 

Mais attention, toutes les pratiques ne sont pas aussi accessibles les unes que les autres. Le tournage par exemple peut vous mettre dans un état méditatif quand vous maitrisez la technique, mais vous frustrer totalement en démarrage d’apprentissage.

Je vous propose donc, que vous soyez débutant en poterie, novice ou plus expérimenté, 3 exercices pour vous approprier l’argile qui vont vous permettre d’atténuer véritablement votre stress et de calmer votre esprit.

Exercice 1 : Adapter sa pratique habituelle

poterie sans stress

Si vous êtes déjà habitué à faire de la poterie en amateur, ou au contraire que vos gestes sont rodés par la pratique pratique, vous n’avez pas à changer radicalement votre approche. Votre exercice consistera simplement à adapter quelque peu votre pratique. Voici quelques pistes : 

  • Faire de la recherche-création de nouvelles pièces au lieu de la production.
  • Prendre plus de temps sur une création pour apprendre à ralentir.
  • Essayer de nouvelles techniques comme le pot pincé qui a un effet méditatif.
  • Travailler sans but pour laisser libre cours à votre imagination et vous faire du bien.
  • Créer une sculpture pour expulser vos angoisses de façon intentionnelle.
  • Créer des pièces avec une touche humoristique pour dédramatiser une situation.

Exercice 2 : Créer des masques en argile pour réduire le stress

masques en argile
Crédit : EC – Masques des participants aux ateliers créatifs

Cet exercice permet de parler de soi, d’exprimer ses émotions sans faire appel au langage. Dès qu’on représente un visage, quelque chose de nous s’exprime. 

Le masque est aussi très facile d’accès puisqu’on travaille à plat par ajout de texture, grattage, superposition, empreinte, dessin, ajout de couleurs sans se préoccuper de la pesanteur. 

Instructions :

Il suffit de rouler une plaque d’argile et de la découper en ovale.

Puis avec une aiguille de potier on peut poser quelques repères de proportions du visage : les yeux, la pointe du nez, la bouche. Ensuite on peut utiliser un ébauchoir pour graver des traits plus précis ou des motifs.

Par la suite on peut coller des morceaux d’argile en relief en prenant soin de les faire adhérer avec une barbotine ou encore jouer avec des engobes de couleur.

Finalement quand le masque est terminé, on le dépose sur une boule de papier ou un moule le temps du séchage pour lui donner une forme incurvée. Effet garanti !

Exercice 3 : façonner les yeux fermés l’argile pour réduire le stress

façonnage pour enfant
Crédit : renard.ca – atelier de façonnage à l’aveugle
Je recommande cette pratique pour vraiment profiter au maximum des bienfaits de l’argile. Il s’agit de réaliser une
séance tournée vers la détente. Le plus important est alors de mettre les mains dans “la terre” sans but précis. On fait appel à sa mémoire primitive, ses sensations, ses émotions et son ressenti. Nul besoin de savoir où l’on va, ou d’avoir un modèle déjà construit dans notre tête. Ce sont nos mains qui vont parler pour nous. 

Pour faciliter cette démarche, on peut fermer les yeux. C’est très efficace pour apporter du calme !

De plus la surprise de l’objet obtenu une fois les yeux ouverts est toujours un moment particulier. On peut aussi aller plus loin en proposant au participant des objets modèles chargés de texture, un outil, etc. sans qu’ils ouvrent les yeux. Des messages libres vont sortir de la création, qui peuvent être partagés ou bien gardés pour soi.

Attention cette pratique se fait avec un accompagnant qui guide et surveille que tout le monde explore en toute sécurité

Conseils pour faciliter les exercices thérapeutiques avec l’argile 

Se rappeler que la contrainte est source de créativité

Contrairement à ce qu’on pense, une petite contrainte, comme le fait de devoir réduire son espace, devoir travailler avec une argile sans cuisson, n’utiliser qu’un outil de modelage, n’avoir que 5 min devant soi peut s’avérer une grande source d’inspiration pour orienter votre création dans une direction parfois inattendue. Alors surtout ne vous laissez pas décourager par la contrainte. L’argile est une matière extrêmement versatile, avec elle tout (ou presque) est possible ! Vous verrez que si vous jouez avec une contrainte vous serez ensuite fier de vous !  

Laisser de côté ses attentes

Commencez par une pratique de 5 min. Cela vous semble ridicule ? Pourtant c’est une très bonne technique pour déjouer votre esprit, qui lui vous propose des attentes plus ou moins réalistes.  Donc peu importe, l’important est de démarrer la pratique plutôt que d’atteindre un résultat. Ici vous l’aurez compris c’est le processus qui compte.

De même vous n’avez pas forcément besoin d’outils pour faire des choses intéressantes et exprimer votre ressenti.

 

Ces exercices vous permettront de renouveler votre pratique, de faire travailler votre imagination et votre sens du toucher à son maximum. Ce sont des exercices complémentaires. Vous pouvez choisir de n’en faire qu’un, tout seul ou avec vos proches. L’important est d’y revenir dès que vous sentez que vous en avez besoin. Si il vous manque des informations, n’hésitez pas à télécharger mon Guide “débuter la céramique comme un(e) pro”.

Je vous souhaite de beaux moments créatifs et apaisants !!  

Partager l'article
  •  
    122
    Partages
  •  
  • 122
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *