Décorer à l’or ses céramiques, par où commencer ?

tassé décoré à l'or fin

Décorer à l’or une céramique ou une poterie, c’est l’étape de plus qui peut faire toute la différence et rendre votre création en argile si spéciale. Il est important pour les passionnées de la terre qui s’intéressent à l’or de bien différencier l‘or véritable des autres matières, et aussi de connaître les gestes et précautions d’usage pour l’appliquer.

Dans cet article, nous verrons comment utiliser l’or dans une suspension liquide sur nos poteries, et quelques bonnes alternatives notamment si vous n’avez pas de four céramique.

Vous ne savez pas par où commencer pour décorer à l’or vos céramiques ? La réponse est simple : ruez-vous vers…cet article, vous y trouverez des pépites ! 😉

 

Quel type d’or appliquer à ses céramiques ? 

Quand on parle de décor à l’or, parle-t-on toujours de la même chose ?  Il peut y avoir confusion entre l’or véritable et certaines finitions dorées.

L’or véritable ou or fin, est un métal noble, peu sensible à la corrosion et à l’oxydation. Sa durabilité a une forte valeur ajoutée pour les céramistes comme pour les amateurs de céramique. Pour l’application sur les poteries il est fréquemment présenté dans une solution liquide appelée lustre or qui contient 4 à 10% d’or et une résine d’huile de pin. Le lustre or doit subir une cuisson au four céramique. Il existe des lustres contenant d’autres métaux que l’or, et des lustres sans métaux, dont l’application est assez similaire. D’autres techniques d’application à l’or fin ne nécessite pas de cuisson, nous y reviendrons dans la section « alternatives ».

Parfois on parle de « décorer à l’or » en faisant simplement référence à la couleur or. Certains produits portent la mention or, mais ne contiennent pas le précieux métal. Toutefois ils sont moins toxiques et ne nécessitent pas de four à céramique. Mes préférées sont les peintures céramiques Pébéo Porcelaine 150 qui durcissent au four de cuisine. Il existe aussi l’acrylique couleur or. Si vous n’avez pas encore de four céramique, ce sont les premières alternatives pour appliquer dès maintenant des décors dorés sur vos créations.

 

Comment décorer à l’or liquide ses créations ?

Quand choisir l’or liquide ou lustre or ?

Généralement, on ajoute le lustre or sur une pièce émaillée cuite, donc après la 2e cuisson céramique. À ce stade la pièce est bien imperméable, la surface dure, lisse, et facile à nettoyer. L’or va donc bien y adhérer. De plus, l’or cuit à bien plus basse température que les émaux, entre 700 et 800 degrés Celsius (Cône 018 pour la référence Orton). L’application peut aussi fonctionner sur de la porcelaine ou du grès biscuités.

Comme il est cher, on l’utilise avec parcimonie. On le choisit quand on veut accentuer certains éléments d’une pièce, ou pour créer une ligne le long d’une lèvre, ou ajouter quelques points ou rayures.

 

À quel résultat s’attendre ?

Le fini de chaque sur-glaçure or est déterminé par la glaçure sur laquelle elle est appliquée. Appliquée sur une glaçure brillante, le métal sera brillant et sur une glaçure mate il sera mat.  Finalement sur le biscuit grès ou porcelaine, le fini sera très mat.

Voici un exemple avec la céramiste Mélanie Sherman, que j’ai eu la chance de rencontrer durant un salon NCECA il y a quelques années. Elle crée de superbes œuvres en céramique en alternant peintures sur porcelaine, décalques et lustres.

 

Quels matériaux rassembler pour décorer à l’or liquide ?

Ma préférence va à la bouteille Premium Gold d’or fin 22 carat de Duncan. Mais attention le prix…je conseille d’acheter un lustre moins cher pour débuter.

Il vous faut aussi :

  • Un pinceau avec des poils naturels.
  • De l’alcool
  • De l’essence de lavande
  • Des mains propres
  • Un chiffon

Quelles étapes suivre pour décorer à l’or ses pièces ? 

  • Bien nettoyer la surface au chiffon avec de l’alcool de toutes les traces de doigts, saletés, poussières.
  • Tremper le pinceau dans la bouteille, tous les poils doivent être brillants et recouverts.
  • Passer le pinceau sur le rebord pour retirer le trop plein. Cela va permettre au pinceau de ne pas prendre plus de lustre que nécessaire. 
  • Appliquer une ou 2 couches. Diluer à l’huile essentielle de lavande au besoin.
  • L’or sèche assez rapidement, on attend juste qu’il ne soit plus coulant avant de cuire.

👉 Astuce : Il faut vraiment avoir la bonne consistance. Une couche trop épaisse va couler (surtout à la verticale) et brûler. Une couche trop fine ne va pas fonctionner, sortir pourpre foncé, ou plus métallique que « or » selon votre choix.

 

Quelles précautions respecter avec la décoration à l’or ?

Conserver son matériel

  • Ne pas mélanger vos pinceaux pour l’or avec le reste de votre matériel, même pas avec un autre lustre.
  • Si l’or est un peu trop épais, on peut le diluer avec un peu d’essence de lavande. Mais il ne faut pas contaminer le pot entier, il vaut mieux diluer juste la quantité nécessaire.

Se protéger des émanations

  • Mettre un masque protection contre les gaz type masque 3M (pas juste un masque à poussière) avant d’ouvrir le pot et laisser une fenêtre ouverte.
  • Reboucher le pot pendant l’application.
  • Bien aérer pendant les cuissons, retirer les bouchons de céramique du four (ou selon vos habitudes).

Préserver la dorure après cuisson

L’or est très durable à l’usage, mais prenez-en soin malgré tout.

  • Évitez le passage au lave-vaisselle, ou au micro-ondes.
  • Si vous frottez fort et souvent au nettoyage, la dorure pourrait s’abîmer à long terme. Sur de la vaisselle, privilégiez l’extérieur de la pièce.
  • Si vous souhaitez vendre vos productions en céramique, pensez à écrire une petite notice d’utilisation.

 

Quelles erreurs éviter avec la décoration à l’or ?

Commencer directement sur le produit final

Je vous recommande de faire quelques essais pour vous « faire la main » avant d’appliquer l’or sur une pièce. Vous pourriez aussi utiliser un lustre moins cher, avant de passer à l’or puisque le principe d’application et de cuisson reste le même.

Trop improviser

Mieux vaut planifier son design à l’avance pour peindre avec assurance, et s’en tenir à des petites surfaces et motifs faciles à maîtriser. Avec une grande surface, il est difficile d’obtenir un résultat bien uniforme.

Toucher l’or avec ses doigts 

Cela arrive ! et c’est après la cuisson que vous allez voir apparaître les traces de doigts. Il n’est pas trop tard. Vous pouvez gommer avec la gomme d’or.

 

 

Et pour conclure ?

Inconvénients :

  • Le coût de cette suspension est assez élevé, donc il n’est pas fait pour recouvrir une pièce entièrement, à moins que vous ayez un bon budget !
  • L’application est délicate, mais avec quelques recommandations, on s’améliore vite.
  • Les vapeurs sont toxiques, encore une fois il suffit de respecter certaines précautions.

Avantages :

  • Avec le lustre or, tout ce qui n’est pas de l’or dans le liquide va brûler à la cuisson. On obtient donc une fine couche d’or véritable adhérent parfaitement à l’émail.
  • On peut effacer ses erreurs avec une gomme spéciale.
  • Les teintes sont reconnaissables avant cuisson : chez mon fournisseur, le rouge une fois cuit devient de l’or fin 22 carats, le brun devient de l’or vif, et le vert de l’or blanc. C’est très pratique si on veut les utiliser ensemble sur une même pièce !

 

Quelles alternatives pour débuter ?

Il existe des alternatives qui ne nécessitent pas de cuisson en four céramique ni masque, donc plus faciles pour débuter ou créer en famille. Voici ce que j’ai testé.

Les couleurs Pébéo Porcelaine 150

Elles cuisent en four ménager et ne produisent pas d’odeur. 

  • En pot : Cet or Pébeo s’applique avec un pinceau qui se lave à l’eau. Elle est assez aisée, j’ai pratiqué sur une pièce de céramique non émaillée, et une émaillée. La seconde application permet au pinceau de mieux glisser. On mélange le produit avec un bâtonnet avant emploi.
  • En tube : Les cloisonnés Porcelaine 150 se présentent en tube à canule, permettent de travailler avec plus de relief, et de contenir d’autres couleurs. 
  • En feutre : Recommandés pour les déliés, les traits et l’écriture. Il faut bien les agiter avant l’emploi. Par la suite, appuyer sur la pointe plusieurs fois pour les amorcer.

L’application : On dégraisse la surface de la pièce à l’alcool ou à l’eau savonneuse et on applique l’or sur la pièce. On peut facilement effacer à l’eau et recommencer si l’or est encore frais. Quand cela commence à sécher, l’or devient élastique, mais on peut encore le gratter pour le retirer. On risque toutefois de ruiner son motif si on tarde trop.

La cuisson : La cuisson se fait dans n’importe quel four domestique après 24 heures de séchage. La pièce est placée dans le four encore froid, préchauffage 150°C (300°F) et cuisson pendant 35 minutes. On peut même décider de ne pas cuire les pièces décoratives. Dans ce cas c’est prêt après 72 heures de séchage à l’air.

L’effet obtenu : Il existe différentes catégories : rose, brillant ou antique… Et la surface de votre céramique n’influence pas vraiment le résultat comme avec le lustre.

Les précautions à respecter : Ne décorez pas les surfaces qui seront mises en contact avec les aliments. La couleur s’estompe avec le frottement au fil du temps.

La marque Pébéo précise sur son site que ça va au lave-vaisselle, et a fait des tests de migration en laboratoire accrédité. Conclusion : Un contact accidentel des zones décorées avec les aliments est sans danger pour la santé. Bien sûr boire son café dans une tasse dont le fond est doré N’EST PAS un contact accidentel ;). Privilégiez toujours l’extérieur des pièces pour faire vos décors ! 

Exemple : Or rose en pot

 

L’acrylique couleur or

L’acrylique couleur or de Pebeo est composé de pigments qui résistent à la température des pigments de faïence. J’ai testé les tubes d’Acrylique « Or Riche Iridescent » dans mon four pour vous le confirmer. Toutefois je ne vous recommande pas de cuire l’acrylique. La couleur or n’adhère pas à la pièce ! 

L’application : L’application de l’acrylique se fait très facilement sur une argile sans cuisson bien sèche. Privilégiez un pinceau moyen à poils fins et souples et appliquez de fines couches pour un travail soigné. 

L’effet obtenu : Si vous utilisez l’acrylique or vous aurez le choix des couleurs, une surface brillante, mais pas un effet « émail ».

Les précautions à prendre : Cet or est à usage purement décoratif.

Exemple : pot d’acrylique Pebeo Or riche 

 

Quelles alternatives pour décorer à l’or fin ?

Les feuilles d’or

L’application de feuilles d’or est assez technique. Retrouvez l’article de Juliette, créatrice de Moon Ceramics pour les détails :

https://ceramiste.net/lutilisation-des-feuilles-dor-et-paillettes-dor-pour-la-ceramique/

L’usage : Purement décoratif. Ne décorez pas les surfaces qui seront mises en contact avec les aliments.

 

Le Kintsugi

Les artistes du Kintsugi sont très expérimentés dans l’usage de l’or mélangé à une laque naturelle. Ne manquez pas cet article qui vous présentent plusieurs artistes professionnels et passionnés.

L’usage : Avec la vraie technique originale à l’or et à la laque, vous pouvez boire et manger dans vos céramiques. Pour les versions simplifiées à la colle, l’usage est purement décoratif.

 

J’espère que ce petit tour d’horizon va vous aider à démarrer votre projet de décoration à l’or. Vous avez déjà utilisé une de ces techniques dans vos créations ? N’hésitez pas à partager votre expérience pour en faire profiter la communauté ci-dessous ! 👇

 


14 Replies to “Décorer à l’or ses céramiques, par où commencer ?”

Merci beaucoup pour toutes ces explications car j’ai commencé avec Pébéo puis j’ai acheté du or en lustre mais il ne brille pas.
Donc je vais suivre les explications que tu as donné à Mathilde.
Un grand merci ! Tu nous aides beaucoup

Répondre

Merci pour ce dossier aussi complet et instructif que d’habitude, surtout pour ses solutions alternatives !

Répondre
Loargann

Bonjour,
Je cherche en vain à acheter de l’or 22k Duncan ( racheté par Mayco me semble-t-il). Où vous fournissez vous ? Merci beaucoup !

Répondre
Brigitte Mestdagh

Bonjour, je vois qu’il existe plusieurs types de filtres pour les masques… Quel est le plus approprié pour filtrer les émanations lors de la pose du lustre sur les pièces ? Merci !

Répondre

Bonjour Brigitte, Utilisez un masque FFP3 avec des cartouches qui filtrent les gaz. C’est toujours précisé si c’est le cas.

Répondre
Carine Devaux

Bonjour,
Un tout grand merci pour vos explications bien détaillées!
Bonne continuation.
Carine

Répondre
marion

Bonjour,
Voilà un article qui répondait à mes interrogations!! Je vais débuter avec le pébéo porcelaine. L’avez vous tester sur du grès émaillé?
Merci pour ce blog si riche!!!

Répondre
Mathilde

Pouvez vous m indiquez, avec précision, la courbe des températures afin de programmer mon four car jusque là je n ai pas réussi , malgré sa plusieurs tentatives, a faire ressortir le côté or sur mes poterie.
Merci d avance pour toutes ces infos qui me sont vraiment précieuses …. Quand on est autodidactes

Répondre

Bonjour Mathilde.
Il n’y a pas que la courbe de cuisson en jeu. Pour faire ressortir l’or, on peut utiliser une sous-glaçure ou un émail jaune, là où on voudra ensuite appliquer le Premium Gold ou Bright Gold. Ou un gris si c’est de l’or blanc. Je fais un programme de cuisson médium vraiment classique, je change juste la température finale 750 degrés. Mais il se peut que votre or soit un peu sali. Nettoyez très bien vos pinceaux entre chaque utilisation ou faites les tremper dans le diluant. Ne chargez pas trop le four, aérez bien les cuissons. Dans votre cas, assurez-vous simplement que les premières heures la montée en température est lente, ça devrait éliminer les contaminations et rendre l’or plus brillant. Faites des tests en changeant les épaisseurs également.

Répondre
Brigitte Mestdagh

Bonjour, cet article est intéressant et me donne envie d’essayer ! Y a-t-il une courbe de température à respecter pour la cuisson du lustre or ? Merci d’avance !

Répondre

Je peux vous donner un exemple, mais je ne recommande pas une courbe en particulier. En 3e feu, vous pouvez suivre votre cuisson habituelle et monter jusqu’à 700-800 degrés (plutôt proche 700 avec les faïences et proche 800 avec les porcelaines). Ralentissez en début de cuisson si c’est terne. Et ajustez la température finale si c’est surcuit ou sous-cuit (voir article). Si vous voulez en savoir plus sur la programmation des courbes de cuisson, je vous recommande le guide première cuisson. https://formation-neoceramistes.thinkific.com/courses/fours-et-cuissons-011020

Répondre
Nadine

Votre article m’ouvre de nouvelles portes créatives ! 😁 merci Émilie !

Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Derniers articles du blog

outils pour céramiste : 8 astuces pour repenser leur utilisation
Dans le but de nourrir leur créativité, les artistes céramistes ont utilisé des outils de manière étonnamment polyvalente au fil des siècles. Dans cet esprit d’inventivité, je vous invite à explorer à votre tour de nouvelles approches dans votre pratique de la céramique. Pour cela, je vous propose huit astuces pour repenser l’utilisation de vos […]
600 fèves en céramique de croissants en vrac
Fabrication de fèves en céramique pour la galette des rois
Découvrez le processus artisanal de fabrication des fèves en céramique avec Marie Massin, une céramiste Montréalaise de talent !
décorations de Noël
Comment faire des décorations de Noël en porcelaine
Si vous souhaitez apporter une dimension artisanale et personnalisée à vos festivités de Noël, pourquoi ne pas vous aventurer dans la création de décorations de Noël en porcelaine ? Utiliser l’argile pour confectionner vos ornements des fêtes et parer votre sapin de pièces uniques est forcément amusant. Si en plus vous optez pour de la […]