techniques

Comment fabriquer des Oyas maison sans tour ? 

J’ai décidé de vous faire un petit topo sur comment fabriquer des Oyas maison sans tour. En effet, vous êtes 2 lecteurs à me questionner au sujet de ces poteries d’irrigation écologique dans la même semaine ! Nous allons décortiquer les étapes de façonnage des Oyas et voir toutes les possibilités de formes qui s’offrent à nous. C’est le temps de bien prendre de soin de son jardin ou de son balcon tout en apprenant la poterie !

L’Oya c’est quoi ?

Le mot “olla” (prononcer “oya”) est d’origine espagnole, il veut dire “pot” ou “marmite”. Cette poterie ne date pas d’hier, elle était déjà utilisé en Chine il  a 4000 ans ! Il s’agit d’une sorte de jarre qui va servir de réservoir à eau pour les cultures. Elles sont tellement pratiques et faciles à confectionner qu’on en trouve toujours aujourd’hui dans de nombreuses cultures malgré l’industrialisation des cultures.

Oyas maison sans tour - Tchad
Crédit photo : wikipédia cc

Atelier de fabrication artisanale de jarres en terre cuite au centre du Tchad

L’oya est tout aussi utile dans son jardin ! Ce pot en argile permet d’adopter un arrosage éthique et écologique ! L’Oya fonctionne comme un diffuseur d’eau que l’on plante dans la terre. Il permet d’économiser beaucoup d’eau car il diffuse par porosité juste l’eau nécessaire au développement de la plante. Il n’y a donc aucune perte par évaporation !

Le respect de la plante

  • Pas de choc hydrique : La diffusion de l’eau est fonction du besoin des plantes, constant et sans excès. Le substrat reste meuble, humide et favorise le développement de la faune et de la microflore.
  • Pas de choc thermique car l’eau est à température ambiante.
  • Les mauvaises herbes ne se développent presque plus car la couche supérieure de la terre n’est pas irriguée. 
  • Les feuilles des plantes ne sont pas mouillées ce qui évite les maladies.
  • Le nettoyage du pot ou son remplacement est facile et ne perturbe pas les plantes.

Résultat : La croissance des plantes est optimisée et la production potagère ou fruitière augmentée

Les avantages des Oyas

Économique et écologique : Ce système permet environ 50% d’économie d’eau et 3 fois moins d’eau qu’un arrosage classique. On utilise également moins d’engrais.

Reposant : Le système irrigue tout seul vos plantes pour une durée de 3 à 9 jours ou plus selon son volume, le type de sol, de plante et de climat. Il permet un apport d’eau trois fois moins fréquent. Si vous partez en vacances l’Oya est votre allié !

Facile à faire soi-même : Il est facile de réaliser un pot tourné ou en colombin, voir d’acheter 2 pots de terre cuite à agencer si on n’est moins artiste dans l’âme.

Esthétique : Beaucoup de modèle d’Oyas existent, la surface externe du pot ou le bouchon peuvent être décorés selon vos souhaits.

Comment utiliser les Oyas ?

Il suffit d’enterrer l’Oya près de ses plantations : dans votre potager, dans vos pots ou  dans vos jardinières. Voici quelques étapes simples à suivre : 

  • Travailler la terre à l’emplacement choisi pour le pot afin de bien l’aérer.
  • Enterrer le pot  dans votre potager, dans vos pots ou  dans vos jardinières à proximité des plantes en le laissant dépasser de quelques centimètres.
  • Remplir votre pot d’eau soit avec un arrosoir, soit au tuyau d’arrosage.
  • Couvrir avec le couvercle afin que les insectes ne souillent pas l’eau.
  • Laissez le pot et la terre s’imbiber, en effet l’argile doit s’humidifier en premier suffisamment pour pouvoir laisser passer l’eau. Le niveau va donc baisser rapidement pendant plusieurs jours.
  • Ensuite remplissez en fonction des besoins des plantes, du terrain, de la terre…laissez faire la nature !

 

Comment bien choisir son Oya ?

modèle d'Oyas au tour

Crédit photo : im1 : ladivinejardine.com – img 2 : unpotageraparis.com – img 3 : weston mill studio terracotta

Quelle forme choisir pour les Oyas maison sans tour?

Il existe 2 types principaux d’oyas disponibles sur le marché. Les oyas à planter (image 2) ou à enterrer (image 1 et 3) et vous pouvez toutes les réaliser au colombin.

Les Oyas à planter sont idéales pour les pots de fleurs ou les jardinières à l’intérieur ou en terrasse ou si vous manquez d’espace.

Ils peuvent être émaillés sur la partie externe pour la beauté des couleurs et pour rendre le pot plus résistant. Optez pour cette forme si voulez qu’on voie vos créations sortir de terre !!

Les Oyas à enterrer, pour les jardins, les potagers ou si vous avez davantage d’espace. Souvent rondes elles ont parfois des longs cols. Optez pour cette forme pour arroser encore plus facilement vos plantes en pot ! (image 2)

Une variante, les forme droites : Optez pour cette forme si vous trouvez les oyas difficiles à sortir de terre et très volumineuses pour votre jardin.

 

Quel volume pour votre jardin ?

Choisissez un Oyas d’environ :

  • 30 cm de large par 30 cm de haut (10 litres) pour arroser une surface de 1m carré.
  • 20 cm de large par 20 cm de haut (5 litres) pour arroser une surface de 80 cm carré.
  • 13 cm de large par 25 cm de haut (1,5 litres) pour arroser une surface de 45 cm carré.
  • 9 cm de large par 14 cm de haut  (0,3 litres) pour arroser une surface de 30 cm carré.

 

Comment façonner des Oyas maison sans tour?

Étape 1 : Choisir son argile

Notre préoccupation principale sera de s’assurer que l’argile une fois cuite va rester bien poreuse.  Cela va dépendre de 2 critères : le type d’argile et la température de cuisson. 

Or ces 2 critères sont liés.

Pour rappel ou si vous n’avez pas encore lu le guide pour démarrer la céramique comme un(e) pro. Il y a trois sortes de pâtes argileuses :

– les faïences cuisent à environ 1000 degrés
– le grès cuit entre 1200 et 1300 degrés
– la porcelaine cuit entre 1200 et 1400 degrés

On va réaliser une première cuisson, le biscuit. Il faut savoir que plus la température augmente dans le four, plus les “pores” de l’argile se ferment. Donc on va s’assurer que cette cuisson reste à moins de 1000 degrés environ.

C’est pourquoi on va privilégier une argile de faïence dites “à porosité ouverte” qui va “transpirer” si on la remplit d’eau.

Si vous choisissez de récupérer de l’argile dans la nature et n’en connaissez pas la composition, il y a de grandes chances que ce soit une faïence, alors tentez le coup !

La couleur rouge est plutôt dans la tradition, mais il existe aussi des faïences blanches ! C’est votre choix !

 

Étape 2 : Préparer son modèle d’Oya maison sans tour

Une fois que vous avez décidé du volume et de la forme idéale de votre Oya, vous pouvez dessiner votre modèle de forme. Cela va grandement vous aider à respecter votre idée de départ lors du façonnage. 

N’oubliez pas que votre argile va réduire au séchage et à la cuisson ! Consultez l’article sur le sujet si vous ne connaissez pas le retrait de votre terre. Ainsi vous pourrez déterminer les dimensions de votre modèle avant séchage.

Pour vous simplifier la vie, je propose 2 modèles à télécharger en vous inscrivant ci-dessous. Elles correspondent à des petites Oyas de format standard à planter et à enterrer.

Vous pourrez les imprimer, les reporter sur un carton ou un support rigide puis les découper.
(Les modèles fonctionnent également si vous préférez tourner les Oyas).

Vous êtes déjà inscrit(e) ? Ignorez simplement le message de bienvenue !

Bravo vous accédez à du contenu exclusif des membres néo-ceramistes! Vous recevrez en parallèle un email pour obtenir mon guide gratuit pour démarrer la céramique comme un(e) pro, ainsi que des nouvelles régulières et toujours instructives.

Je vous propose 2 modèles d’Oyas : un modèle à planter, et un modèle à enterrer pour des surfaces de 30 cm2 environ.

Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous pour afficher le PDF (ou faire clic droit enregistrer sous pour l’avoir sur votre ordinateur). Attention, pensez à agrandir la taille d’impression selon le pourcentage de retrait de votre terre !

👉 Modèles d’oyas à télécharger (pdf)

Bonne pratique !

Étape 3 : Appliquer la technique du colombin aux Oyas

Maintenant que vous avez votre modèle de forme nous allons étudier le façonnage des Oyas au colombin.

L’épaisseur des Oyas maison sans tour

Assurez-vous lorsque vous montez vos colombins de les rouler tous à la même épaisseur. C’est important que les parois soient bien régulières car si vous avez des zones très épaisses, l’eau ne se diffusera pas aussi bien.

La technique de base du colombin reste toujours la même et est expliqué en détail dans le guide pour démarrer la céramique comme un(e) pro.

Utilisation du modèle

À mesure que vous montez les colombins vérifiez que votre courbe suit celle du modèle en collant votre carton contre la forme.

Poser votre poterie sur une tournette pour l’observer de tous les côtés vous aidera à conserver la symétrie.

Si vous vous éloignez de votre forme pas de panique vous pourrez toujours rectifier à coup de cuillère en bois votre forme une fois qu’elle aura durci.

Si vous faites un col très long, vous pouvez rouler une plaque de la hauteur voulue autour d’un tube de carton assez étroit recouvert d’une feuille de papier journal. Glissez la terre hors du tube avant que cela ne durcisse trop, décollez le papier journal puis attendez la consistance parfaite. Enfin collez avec de la barbotine ce col sur votre base de pot qui doit aussi s’être renforcé.

N’oubliez pas de noter le diamètre de votre ouverture sur la pièce encore humide, pour pouvoir façonner le couvercle à la bonne taille. Découpez simplement dans une plaque d’un ½ pouce (ou 1 cm) un cylindre légèrement plus large que votre ouverture. Collez un petit colombin dont le diamètre extérieur correspond au diamètre de l’ouverture du pot.

 

Les finitions de l’Oya maison sans tour

Pas d’inquiétude, vous aurez forcément des creux et des bosses avec la technique du colombin. Mais vous pouvez lisser vos parois avec une estèque en métal progressivement sans trop forcer et insister dès que l’argile est plus à consistance cuir. Les finitions fonctionnent toujours mieux, si on les fait par étape, à mesure que la terre sèche.

Si votre paroi est trop épaisse, notamment si votre pièce paraît très lourde, n’hésitez pas à utiliser un rabot courbe pour affiner les épaisseurs.

Si vous voulez décorer votre oya (optionnel) toutes les techniques sont les bienvenues, tant que vous ne mettez pas de glaçure sur la partie en contact avec le sol ou à l’intérieur du pot. Sinon vous perdrez votre porosité.

Vous pouvez aussi customiser le bouchon avec une boule d’argile, une mini sculpture, etc.

Voici quelques exemples de décors pour vous inspirer :

Oyas tournées avec bouchons sculptés
Oyas avec bouchons sculptés – crédit :

Oyas au tour

Oyas avec décor d’émail – crédit : Vers la terre.com

Pour aller plus loin

décor jardin
crédit photo : Émilie Coquil

Pour explorer davantage le monde des Oyas, vous pouvez lire de livre de David A. Bainbridge, LE spécialiste des Oyas : Gardening with less water.

De plus, vous êtes libre d’ajouter toutes sortes de décors moins essentiels à vos jardins, des étiquettes avec le nom des légumes dessiné dans l’argile, des pots fait maison, des petites fleurs en porcelaine, etc. C’est peut-être une nouvelle excuse pour jouer avec l’argile !

Enfin, si vous voulez tester les modèles d’Oyas que je propose ou d’autres, laissez-moi vos impressions en commentaires !

Partager l'article
  •  
    1.8K
    Partages
  •  
  • 1.8K
  •  

20 Comments

  • Christine

    Serait il intéressant d’incorporer de la pâte à papier à l’argile faïence afin de la rendre poreuse?
    Puis de la cuire à 1000 degrés.
    Il me semble que rajouter une poignee de cellulose dans l’argile pourrait contribuer a une bonne porosité .

  • aude

    Bonjour Emilie,
    Merci pour cet article, je crois que je vais me lancer ! Mais il me reste des questions :
    – Chamotte ou pas chamotte ?
    – grès sous-cuit à 1 000°, ça marche ?
    – faut-il une différence d’épaisseur entre la partie qui laisse passer l’eau et le ‘réservoir’ ? la seule mention d’épaisseur dans l’article est 1 cm. on met ça partout ?
    Merci !

    • Émilie C.

      Bonjour Aude,
      À priori tu n’as pas besoin de faire des épaisseurs différentes et ça devrait être plus efficace sans chamotte.
      L’épaisseur est indicative toutefois, tu peux faire des petits tests avec ton grès à toi, avec des coupelles ou petits entonnoirs de même contenance, en variant juste un paramètre, remplir d’eau le biscuit et voir ce qui fonctionne le mieux !

  • pikendil

    Bonjour,
    Merci pour vos articles très intéressants, j’ai lu celui sur l’argile auto durcissante et celui-ci, pour l’instant. Est-ce possible de faire des oyas en argile auto durcissante, s’il vous plaît ?Merci de votre avis éclairé !
    Avec mes remerciements anticipés.

    • Émilie C.

      Bonjour Lucile,
      On ne peut pas faire d’oyas en argile auto-durcissante car il faut que l’eau se diffuse à travers l’oyas. Or l’eau dissout l’argile autodurcissante et la rend à nouveau friable.

  • Marie-Thérèse R

    Bonjour Emilie,
    Je voudrais faire des oyas pour mon jardin. Vôtre article est très très instructif.
    J’ai une petite question : vous parlez d’une 1ère cuisson à moins de 1000° en utilisant de l’argile de faïence pour la porosité.
    Y a-t-il une seconde cuisson à moins de 1000°?
    Ou 1 seule cuisson c’est suffisant?
    Merci pour votre réponse et merci aussi pour toutes ces infos
    Bien cordialement
    Marie-thérèse

    • Émilie C.

      Bonjour Marie-thérèse, une seconde cuisson à même température ne changera pas la constitution de l’argile à mon avis. Donc c’est inutile (sauf si on veut ajouter des glaçures). Attention surtout à ne pas cuire trop haut et perdre la porosité. On peut toujours vérifier avec le fournisseur. On peut aussi faire par essai-erreur, cuire des petits contenants au volume identique (des coupelles par ex.) à différentes températures pour comparer ensuite la porosité de l’argile. On les remplit une fois cuit, et on voit lesquels diffusent le mieux.

  • Yol

    Bonjour Emilie,

    j’avais visualisé le pdf sur mon téléphone sans l’enregistrer. En me reconnectant avec mon ordinateur je n’y ai plus accès…
    Merci de votre aide

    • Émilie C.

      Bonjour Christine, une fois que vous avez entré votre nom et email, le formulaire s’efface et laisse apparaitre le lien “Modèles d’oyas à télécharger (pdf)”. Soit vous cliquez dessus et votre modèle en Pdf s’ouvrira dans une fenêtre de votre navigateur. Option 2: Vous faites un clic droit avec la souris et vous choisissez enregistrer le lien sous. Le pdf se télécharge ainsi directement sur votre ordinateur.

  • Sonia Carle-Stuart

    Oh, merci beaucoup !!!!
    J’ai une question, avec de l’argile sans cuisson, est ce possible et laquelle prendre, idéalement ???

  • Benati

    C’est super ! J’ai justement un ami qui m’en a demandé pour son potager, ça tombe à pic ! Je vais tester au Colombin ! Merci pour cet article très complet, au top !

  • Isabelle Vidal

    C’est super ! J’ai envie de me lancer et de tester vos modèles sans émail ou avec pour avoir des décorations à faire .
    Merci beaucoup pour tout ce partage. A bientôt
    Isabelle

  • St Paul laurence

    Merci beaucoup,justement j’avais vu des oyas et je me ne savais pas comment m’y prendre .Je vais essayer aux colombins .Encore merci pour vos conseils
    cordialement
    laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *