calculer le prix de ses créations
Culture céramique,  Se faire connaitre

Comment ajuster le prix de vente de ses créations ? (2/2)

Vous connaissez maintenant le prix de vente de vos céramiques. Si ce n’est pas le cas, allez voir le premier volet de ce sujet : “Comment vendre ses créations au bon prix“.  Actuellement vous n’êtes pas à l’aise avec vos tarifs et vous pensez à baisser vos prix ? Ou au contraire vous n’arrivez pas à joindre les deux bouts et avez besoin d’augmenter le prix de vente vos créations ? Mais vous avez peut-être peur de perdre vos premiers clients ? Voici quelques astuces qui vont vous aider à ajuster le prix de vente de vos créations et reprendre le contrôle de votre activité.

Augmenter son prix de vente et rester compétitif 

Si vous avez lu la première partie de ce dossier, vous avez découvert comment déterminer le prix de vos œuvres. Ce prix “théorique” est le reflet de votre capacité de production et de votre savoir-faire. Il vous paraît encore peu réaliste ? Pas de panique, cela nécessite peut-être quelques ajustements dans vos tarifs. Nous allons voir ensemble quelle est votre marge de manoeuvre

Se démarquer de la concurrence 

Faites le tour d’Internet et recherchez les artisans qui produisent des œuvres similaires aux vôtres. Quels prix proposent-ils ? Êtes-vous vraiment plus cher ? Quels services supplémentaires peuvent accompagner vos produits ? Quel packaging incroyable vous fera sortir du lot et justifiera de payer un peu plus ? Ne cherchez pas à plaire à tout le monde en créant un produit passe-partout, soyez original ! Votre objet s’imposera alors comme une rareté aux yeux de celui qui le recherche.

Se dévoiler pour augmenter la valeur perçue

Parlez de qui vous êtes. Vous voyez vous comme un artiste, un artisan, un visionnaire, un original, un passionné, un scientifique, un bricoleur ? Votre premier métier, vos passions personnelles influencent vos sources d’inspirations ?  Votre univers créatif est singulier et cela apporte toute une valeur à votre travail.

Prenez une feuille et notez en vrac tout ce qui représente l’artiste en vous. Partagez votre expérience de la création, et communiquez sur la façon dont vous la concevez. 

Augmenter certains prix pour vendre plus

Cela paraît contre-intuitif ? Et ça l’est ! Mais mettez une sculpture grand format et très chère près de pièces plus petites et plus abordables, et vous vendrez. Les gens seront heureux de repartir avec un peu de votre talent dans un objet soudain à leur portée, avec le désir parfois inconscient d’acquérir la fameuse sculpture !  

Étudier la façon d’enrichir votre client

Quand on parle d’artisanat, les personnes n’achètent pas seulement un objet pour ce qu’il est ou pour sa simple fonctionnalité, mais également pour l’expérience qu’il procure. Réfléchissez à “l’expérience” que la personne va vivre avec cet objet. Est-ce qu’elle va se sentir réconfortée par la chaleur d’une tasse rustique qui lui rappelle ses vacances au chalet ? Prévoit-elle de dresser une magnifique table pour satisfaire ses convives à son mariage ? Est-ce que le design d’un vase aux formes élancées élève son esprit ? La beauté, l’harmonie sont également des sources de bien-être reconnues.

À vous de trouver les multiples bonheurs ou soulagements que vos poteries vont susciter. Pensez à recueillir les témoignages de vos clients !

 

Baisser le prix de vente de ses créations sans diminuer son salaire 

Votre prix vous paraît toujours excessif ? Il est possible d’ajuster les prix de ses créations sans perdre la marge bénéficiaire. Ne diminuez pas votre salaire, mais plutôt vos coûts de production : faites des comparatifs pour trouver des fournisseurs ou des matières premières moins chères. Revoyez votre technique pour produire plus de pièces en une journée sans négliger la qualité. Épurez le design pour simplifier la production par exemple.

Vous pouvez aussi jouer avec la diversité de vos produits. Proposez un produit d’appel plus facile à réaliser mais conservez la qualité sur l’ensemble. Faites des offres sur des fins de collection que vous ne souhaitez plus rééditer. Ou bien vendez vos bols et assiettes en céramique par lot de 4 ou 5. Il existe toutes sortes de possibilités, à vous de les imaginer !

 

Assumer les prix de vente de ses créations

Je me suis rendu compte avec le temps que le principal problème n’est pas tant de trouver le bon prix, mais de l’assumer. Il y a une grande crainte qui circule chez les créateurs et je la partage : si j’augmente mes prix, les gens n’achèteront peut-être plus mon travail ? Il se peut aussi que vous soyez mal à l’aise avec le succès ou le fait de gagner plus d’argent. Rassurez-vous, c’est très difficile d’être à l’aise avec ses prix dès le départ. Alors comment travailler sur soi pour se sentir plus en confiance à l’annonce de ses prix ? 

Se focaliser sur l’expérience de son client

C’est parfois délicat à admettre, mais la valeur qu’on donne à son travail n’est pas identique à celle perçue par nos futurs acheteurs. 

J’ai bien conscience que vous avez passé des heures sur vos pièces, vous y avez mis tout votre coeur ! Entre les fissures, le passage à la cuisson, la glaçure manquée….vous avez recommencé maintes fois et c’est enfin la bonne ! Mais votre client n’a pas conscience de tout cela, et il a ses propres critères. Alors vous pensez qu’il va forcément falloir se faire une raison et tronquer toutes ces heures de recherches ? Et si au lieu de supposer vous écoutiez votre client ? 

Faisons un pas de recul, et mettons-nous à la place de l’acheteur. Qu’est-ce qui importe pour lui ? Que recherche-t-il ? Que perçoit-il dans votre travail ? Faire des marchés ou des expositions nous informe beaucoup à ce sujet, mais un petit sondage suffira parfois pour faire ses premiers pas et assumer un prix.  Ne cherchez pas la réponse parfaite du premier coup, vous pourrez vous adapter avec le temps et une meilleure connaissance de vos clients. 


“S’il n’existait qu’une seule vérité, on ne pourrait peindre des centaines de tableaux sur un même sujet.” Picasso

 

Matérialiser les bénéfices de son entreprise

vente bols maison
Crédit photo : Mathilda Lovell (Instagram : mathildalovellceramique)

Imaginez les investissements que vous aimeriez faire avec le bénéfice de vos premières ventes peut vous aider à assumer un prix. Cela vous projette dans l’avenir en tant que professionnel. Par exemple, vous pourriez investir dans de nouveaux outils, comme ce magnifique tour ou ce four si performant. Vous pourriez vous offrir une formation pour parfaire vos compétences. Et pourquoi pas envisager de vous installer dans un atelier juste pour vous plutôt que sur votre table de cuisine ? 

Je vous invite à écrire ces investissements pour bien les matérialiser.  Une amie céramiste a réalisé une série de petites tasses sur lesquelles elle a sculpté des silhouettes de maison. Lors de son marchés d’été “Mille et un pot”, elle a expliqué que la vente de ces tasses allait financer l’achat de sa maison (avec un bel espace atelier bien sûr!). Elle croyait en son projet, et il semblait déjà se matérialiser à travers ces objets. Ses créations se sont très bien vendues !

 

Faire appel à un mentor

Connaître les bons préceptes est une force, les appliquer est vecteur de succès. Mais c’est pourtant plus difficile, et c’est là que vous pouvez déjà sortir du lot en tant que céramiste débutant.

Pour cela je recommande de faire un état des lieux au moins une fois par an avec un coach ou un mentor. Il saura apporter un regard extérieur sur votre travail et vous alerter si vous vous “sur ou sous-évaluez”.

Vous pouvez vous tourner vers des formations en entrepreneuriat généralistes. Personnellement, j’en ai vu les limites. En effet, la réalité de l’artiste céramiste est très spécifique. Je vous recommande donc de faire appel à des personnes qui connaissent la réalité du monde de l’art ou de l’artisanat (selon votre positionnement). En effet, ils comprendront mieux vos problématiques au quotidien.

 

J’espère que ces idées et astuces vous amèneront à effectuer au moins une action concrète pour la santé de votre micro-entreprise. Être entrepreneur, c’est aussi ouvrir une case de notre cerveau bien différente de celle qui nous pousse à créer. Difficile, mais ça en vaut la peine ! Vous serez au bout du compte bien plus épanoui dans votre activité avec un juste prix.

Alors êtes-vous satisfait de vos prix ? Vous permettent-ils de vous dégager suffisamment de revenus ? Sinon qu’allez-vous changer à votre stratégie ? Faites-le moi savoir en commentaire !

Partager l'article
  •  
    16
    Partages
  •  
  • 16
  •  

7 Comments

  • Roxane

    Bonjour Emilie,
    Je débute dans la céramique, et vos articles sont d’une grande aide, ils me fournissent une base complète pour acquérir diverses connaissances. Merci beaucoup 🙂 et bonne continuation !

  • Sylvie Regimbal

    Bonjour Émilie, merci pour ces 2 articles très intéressants et très complets sur la vente d’objets, vous êtes toujours de bons conseils et d’une aide précieuse pour nous aider à voir plus clair et nous poser les bonnes questions. 😁
    Petite question toutefois : je vais vendre pour la 1ere fois des bijoux que j’ai créé pour une expo dans une boutique éphémère. Comment évaluer le tarif horaire du temps passé sur ce travail ? Est ce que 8€ de l’heure est raisonnable ou est ce trop ou pas assez ? Je vous remercie pour votre réponse. Bon dimanche

  • Stéphane olivier Comont

    Bonjour Émilie,

    Ce petit message pour vous remercier de vos nombreux conseils destinés aux amateurs comme aux professionnels.
    Vous avez pris soin de répondre à mes questions bien compliqués parfois, je vous remercie beaucoup.

    Bonne continuation!

  • Marie Froment

    Bonjour Émilie,
    J’ai découvert votre blog et vous remercie pour tous ces conseils si précieux et réconfortants !
    Je suis peintre sur coquilles d’œufs et fais appel parfois à une amie céramiste pour présenter mon travail.
    Je souhaite devenir autonome et même, pourquoi pas débuter en peinture sur céramique.
    Alors merci pour tout cet accompagnement, j’ai hâte de recevoir votre guide pour les débutants.
    A très bientôt le plaisir de vous lire,
    Marie

  • Davidson helene

    J apprecie beaucoup vos conseils même si pour l instant on ne peut plus faire la moindre expo donc on ne prend pas grand-chose . Merci à vous et je reste fidele .
    A bientot

  • Pierre BELLANGER "Le Cadeau du feu"

    Merci beaucoup pour cet article très vrai et plein de bon sens. qui dédramatise et qui rassure. J’aime beaucoup!
    Pierre BELLANGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *