Comment appliquer un émail au pinceau ?

Il existe de nombreux moyens de décorer une céramique et de lui ajouter de la couleur avec les engobes, les sous-glaçures, ou les oxydes par exemple. Mais savez-vous que les émaux aussi peuvent servir à créer de beaux décors au pinceau ?

Cette technique est parfois présentée aux débutants « par défaut » si l’émaillage par trempage est considéré trop difficile ou salissant. Elle peut alors paraître décevante. En effet, l’application d’un émail au pinceau non maîtrisée donne un aspect bâclé au décor. On découvre des traces de pinceau et un manque d’homogénéité dans les aplats de couleurs. Pourtant cette technique donne de très beaux résultats avec de bons conseils. Découvrons tout de suite comment appliquer un émail au pinceau avec succès, qu’on soit débutant ou plus avancé !

 

Quand appliquer son émail au pinceau ?

L’émail s’appliquent sur une pièce qui a subi une première cuisson. C’est-à-dire sur une surface dure, poreuse, qui peut absorber une quantité d’eau précise dans un temps donné. Et ici, le mot « précis » est important !

On peut aussi appliquer l’émail au pinceau lorsque la poterie a déjà reçu au moins une couche d’émail par trempage. C’est une première façon d’obtenir une surface plus homogène avec ses coups de pinceau.

 

Quel type de décor est idéal pour un émaillage au pinceau?

appliquer émail au pinceau décor

Au pinceau, je recommande de réaliser des petits motifs simples pour commencer. Vous pouvez réaliser de superbes pétales de fleurs, des motifs contrastés, organiques…selon vos goûts. Par contre, évitez les aplats sur des parties importantes de vos poteries. Un aplat, c’est une surface de couleur uniforme, qui ne varie ni en luminosité, ni en pureté. C’est difficile à obtenir au pinceau.

 

Quel pinceau choisir pour son décor ?

Si vous voulez que vos décors soient riches, ne vous limitez pas à l’utilisation d’un seul pinceau, explorez différentes formes !  Testez l’effet de vos pinceaux sur une surface plane avant de passer à votre pièce.

Par exemple, pour réaliser un fond léger, choisissez un pinceau large et plat de type Hake, car il retient bien la glaçure et fera un trait ininterrompu. Ensuite, ajoutez des touches de couleurs plus intenses avec un pinceau plus fin et plus pointu pour faire ressortir des reliefs. Enfin, utilisez un pinceau très fin pour dessiner des lignes sombres pour délimiter vos contours.

Lire l’article sur les pinceaux pour en savoir plus

 

Émaillage par trempage versus émaillage au pinceau

Par trempage j’obtiens une couche homogène.

Pour cela, j’applique la glaçure sur de grandes surfaces à la fois, voire toute la surface de la pièce dans un geste rapide sans hésiter. La pièce biscuitée, poreuse, va donc absorber à peu près la même quantité d’eau sur l’ensemble de sa surface, et la même quantité de glaçure va adhérer partout.

Si votre émail est très liquide : La pièce va absorber beaucoup d’eau et il restera une couche fine de couleur.

Si votre émail est plus épais : La pièce absorbe la même quantité d’eau, mais comme il y a plus de pigment dans le mélange, la couche d’émail sera plus épaisse pour le même temps. Le résultat est forcément très différent !

Si on veut conserver le même résultat d’une pièce à l’autre on doit donc s’assurer d’avoir une glaçure de même épaisseur. Plus précisément, il faut connaître la viscosité de la glaçure. On parle de viscosité d’un liquide pour mesurer sa résistance à la déformation graduelle. Par exemple, le miel a une viscosité beaucoup plus élevée que l’eau. 

Avec la technique au pinceau les choses se compliquent un peu.

Si on fait un aplat, dès le premier coup de pinceau, la pièce, poreuse, absorbe très rapidement l’eau contenue dans l’émail. Si on passe un deuxième coup de pinceau qui chevauche le premier, la pièce n’absorbe pas de façon homogène l’eau de la glaçure, puisqu’elle est déjà partiellement saturée en eau.

Il est finalement difficile de connaître l’épaisseur de l’émail appliqué, car la quantité d’émail sur le pinceau et la porosité de la pièce vont forcément varier à mesure qu’on progresse.

Toutefois, il y a plusieurs façons de limiter ce phénomène.

 

Comment limiter les traces de pinceaux en 5 conseils ?

Conseil 1 : Si vous pouvez, appliquez une couche de base d’émail par trempage avant de décorer au pinceau.

Conseil 2 : Appliquez votre glaçure avec un pinceau Hake, qui à la capacité de se charger de beaucoup de matière et de déposer une quantité de couleur régulière.

Conseil 3 : Comprenez les notions de porosité d’une pièce et de viscosité de l’émail pour mieux analyser ce qui se passe à l’application.

Conseil 4 : Respectez les bons gestes d’application de l’émail et ajustez-les en fonction de vos tests et des recommandations du fabricant.

Conseil 5 : Préférez les glaçures brillantes qui vont laisser moins de traces de pinceau que les glaçures mates.

 

Quels sont les gestes d’application de l’émail au pinceau ?

  • Appliquez 2 à 3 couches de glaçure pour une bonne opacité.
  • Attendez que la glaçure soit complètement mate partout ou ne colle plus avant d’appliquer une 2e et une 3e couche.
  • Alternez le sens des coups de pinceau entre chaque couche en pivotant de 90 degrés.
  • Pour une même couche, travaillez rapidement, sans attendre que la première trace de pinceau soit sèche avant d’appliquer la suivante. Ainsi, les traces qui se chevauchent, elles auront la même humidité.
  • Assurez-vous que votre pinceau est bien chargé de glaçure à chaque application pour garder un geste continu et une quantité de glaçure quasi-équivalente.

 

Comment s’assurer que l’émail est adapté à l’application au pinceau ?

Les glaçures par trempage ne donneront pas les meilleurs résultats. L’industrie a mis au point des mélanges de glaçures fait pour l’application  au pinceau. Elles sont plus faciles à superposer qu’avec un mélange traditionnel.

  • Dans les magasins, elles sont souvent proposées dans des contenants plus petits que les glaçures par trempage (car plus chères).
  • En général, la mention « application au pinceau » est indiquée sur l’étiquette (mais pas toujours !).
  • La composition du mélange contient un additif qui assure une application plus homogène. Ce liant peut varier selon les mélanges.

Mon astuce : Dans mon atelier, on aime bien transformer une glaçure par trempage en glaçure au pinceau ! Pour cela, on peut ajouter le liant soi-même : par exemple le « brushing media » de chez Spectrum fonctionne très bien. Il suffit d’ajouter une toute petite quantité, à l’œil. Mais comme toujours, vous pouvez prendre des mesures exactes et faire des tests !

 

En somme, l’émaillage au pinceau est une technique qui peut donner de très beaux résultats, mais il est important de prendre en compte plusieurs éléments pour réussir un beau décor : l’application elle-même, le type de décor, les pinceaux et le choix de la glaçure.

Découvrez également l’article sur les différentes techniques d’applications des émaux pour aller plus loin.

J’espère que cet article vous a éclairé et a agrandi l’éventail de vos possibilités créatives ! Je sais que certains d’entre vous sont plus avancés dans leur pratique. Dans ce cas,  n’hésitez pas à partager vos bons conseils à la communauté des néo-céramistes en commentaire ci-dessous !


7 Replies to “Comment appliquer un émail au pinceau ?”

Pelletier

Mon e-mail liquide a durcit dans le pot. Comment lui redonner sa texture initiale ? En mélangeant longtemps ?

Répondre

Bonjour Ségolène, Oui commencez par bien mélanger l’émail plusieurs minutes. Ensuite éventuellement vous aurez à rajouter un peu d’eau.

Répondre
De Muccia

Merci pour tous ces conseils bien utiles ! Que pensez-vous du Kur8 vendu sur un site belge ? C’est une gélatine à dissoudre dans de l’eau chaude et le liquide obtenu à utiliser comme de l’eau avec l’engonce ou l’émail en poudre. Merci à vous.

Répondre

Bonjour, je ne l’ai pas testé, mais ça doit sûrement fonctionner. Ce site est fiable. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

Répondre
Darzacq

Je découvre votre site j’espère y trouver des astuces vos conseils semblent clairs.

Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Derniers articles du blog

outils pour céramiste : 8 astuces pour repenser leur utilisation
Dans le but de nourrir leur créativité, les artistes céramistes ont utilisé des outils de manière étonnamment polyvalente au fil des siècles. Dans cet esprit d’inventivité, je vous invite à explorer à votre tour de nouvelles approches dans votre pratique de la céramique. Pour cela, je vous propose huit astuces pour repenser l’utilisation de vos […]
600 fèves en céramique de croissants en vrac
Fabrication de fèves en céramique pour la galette des rois
Découvrez le processus artisanal de fabrication des fèves en céramique avec Marie Massin, une céramiste Montréalaise de talent !
décorations de Noël
Comment faire des décorations de Noël en porcelaine
Si vous souhaitez apporter une dimension artisanale et personnalisée à vos festivités de Noël, pourquoi ne pas vous aventurer dans la création de décorations de Noël en porcelaine ? Utiliser l’argile pour confectionner vos ornements des fêtes et parer votre sapin de pièces uniques est forcément amusant. Si en plus vous optez pour de la […]