5 erreurs poterie
Débutants

Les 5 vraies erreurs du débutant en poterie

Il existe bien des articles sur les 5 erreurs du débutant en poterie, en céramique, ou encore en sculpture…. Souvent ces conseils vont vous aider à débuter avec l’aspect technique. Mais je vous propose de voir des erreurs plus fondamentales qui vont peut-être vous causer des problèmes sur le long terme. On regarde donc ensemble ces 5 VRAIES erreurs du débutant, et pas d’inquiétude on est là pour apprendre vous et moi ! 😉

 

Ne pas connaître ses objectifs

Ne pas savoir pourquoi on veut faire de la céramique. Il existe la poterie, le modelage, la sculpture, l’impression sur céramique, le design d’objet…le champ est vaste mais quelles sont les différences ? De plus est-ce que l’on crée pour soi, pour son client, pour un usage en particulier ?

Voici 3 catégories de céramistes qui pourront vous aider à répondre à ces questions.

Un céramiste amateur peut s’effacer au profit d’un objet qu’il veut reproduire. Il cherche à en faire une copie fidèle, si possible jolie, mais pas tellement à y intégrer sa personnalité. Ainsi quand on va créer une tasse, on veut d’abord qu’elle se tienne debout et que l’anse y reste attachée, que la couleur de l’émail nous plaise. C’est par là qu’on a presque tous commencé, moi y compris pour comprendre le comportement de l’argile.

Un potier professionnel va se centrer sur le besoin de l’utilisateur, c’est-à-dire son client. Il est dans une pratique commerciale, il a déterminé le type d’objets qui conviennent aux besoins de sa clientèle, et qui va se vendre. Dans ce second cas, il cherche à deviner ce qui va plaire, mais cela reste centré sur l’utilisateur même s’il gagne à ajouter sa touche personnelle.

Enfin, un artiste céramiste va mettre en avant sa singularité et sa personnalité, avant l’utilité de l’objet, ou l’avis du public. Il va partir de recherches personnelles, créer un corpus d’oeuvres cohérentes, et développer une véritable démarche artistique.

Il n’y a pas de hiérarchie absolue entre ces différentes catégories. On peut être un artisan potier qui possède un savoir-faire absolument époustouflant, comme un mauvais artiste. On peut souhaiter pratiquer en amateur, suivre son plaisir avec la matière et explorer avant tout !

Ces domaines ne sont pas incompatibles. En effet, un potier peut avoir des pièces très utilitaires et quelques séries limitées ou pièces uniques qui transcrivent davantage sa personnalité. Un artiste céramiste peut également faire des créations à vocation décorative, et il prendra alors en compte l’espace, les besoins, les couleurs préférées de son public.

Mais dans mon cas je dois avouer que c’est la céramique artistique, et les pièces uniques qui m’intéressent le plus, et donc je vous en reparlerai souvent 😉

La première erreur consiste donc à ne pas se positionner par rapport à ces pratiques. Vous n’aurez pas besoin de faire des heures d’apprentissage de tournage, si vous ne souhaitez pas réaliser une production régulière. (Quoique certains artistes sont passionnés de tournage !) Sans conscience de ces distinctions vous risquez de perdre beaucoup de temps. Toutefois vous avez le droit de ne pas savoir au départ, de pratiquer pour savoir et aussi de changer d’avis !! Mais gardez cette question en tête : quels sont mes objectifs avec la céramique à long terme ?

 

Croire que le matériel est un obstacle

La seconde erreur du débutant, c’est de penser que le matériel va résoudre tous les problèmes avec l’argile. Dans la majorité des cas, ce n’est pas ça le point bloquant. Ça peut l’être toutefois si vous avez des besoins très spécifiques comme avec une cuisson feu de bois.

Si vous êtes dans une démarche amateur, n’importe quel pack d’outils de base vous sera déjà d’une grande utilité. Procurez-vous simplement les outils essentiels pour démarrer la poterie (que vous retrouverez dans mon guide pour débuter la céramique). Si vos pièces ne sont pas concluantes, c’est simplement qu’il faut pratiquer davantage. La bonne nouvelle c’est que cela ne vous coûtera pas d’argent, seulement de la patience !  Et vos progrès vont rester, ils ne se cassent pas, ni ne tombent en panne 🙂

Si vous êtes dans une démarche professionnelle, il se pourrait que vous ayez besoin de matériel. Mais il ne faut pas penser que c’est la solution à tout : est-ce que votre matériel vous bloque vraiment ? Est-ce que vous n’avez pas réussi à réaliser certaines pièces incroyables  avec cet outil recyclé de votre cuisine ? Ou est-ce que juste vous essayez de vous convaincre que plus de matériel voudra dire plus de clients ? J’ai en tête des potiers très reconnus qui bricolent constamment leurs outils…

Et si vous êtes dans une démarche artistique, je ne crois pas que ce soit le cas. Les plus grands artistes qui se sont intéressés à la céramique se sont démarqués avec des œuvres incroyables faites de gestes simples… et bien pensés. Pensez aux poteries de Picasso !

Cela ne signifie pas ne pas se donner les moyens de ses ambitions, mais plutôt se concentrer sur une démarche.

 

Vouloir tout savoir, trop vite

Vouloir tout savoir nous pousse à aller trop vite et à survoler les techniques et les approches de la céramique. Le risque est d’être frustré par l’accumulation de problèmes techniques (glaçures manquées, fissures, etc.), sans comprendre d’où ils viennent. Il se peut également qu’on ne se laisse pas suffisamment de temps pour apprécier un domaine. Par exemple le tournage n’est pas forcément une partie de plaisir au départ, mais le devient pour la plupart de ceux qui s’accrochent.

Vouloir aller trop vite c’est penser qu’en 3 jours on va maîtriser une technique. Ou que l’on va réaliser une sculpture en un weekend. À ce sujet je vous renvoie à l’article (qui sortira dans les prochains mois !)  “Trouver le temps de pratiquer la poterie” qui va vous aider à pratiquer non pas plus vite mais de façon plus efficace.

Vouloir aller trop vite, c’est enfin vouloir tout apprendre en même temps. Or même à l’école, lorsqu’on a 6 heures de tournage par ci et 4 heures de façonnage par là, on commence par apprendre les bases. Et on ne voit le moulage ou certaines cuissons qu’en 2e année quand on a déjà des objets intéressants sur lesquels élaborer.

Imaginez un pianiste qui veut commencer avec du Chopin ? Il risque d’être quelque peu frustré non ? On commence par les gammes 😉

Toutefois pour les impatients (dont je fais partie !) ce qui est merveilleux avec l’argile c’est que l’on peut se retrouver parfois à faire une pièce d’une très grande expression, avec peu de technique. Ce sont ces pièces auxquelles on s’attache, ces coups du hasard avec les glaçures, cette chance du débutant qui peut toutefois nous révéler la suite du parcours. 

 

Prendre les avis pour argent comptant

En effet, quand on débute, on veut à la fois progresser, et se rassurer sur la qualité de son travail. Donc on va demander des avis. En soi ce n’est pas un problème, mais c’est une erreur de débutant de les prendre au pied de la lettre. On doit aussi apprendre à se faire confiance.

L’endroit où les avis sont les plus accessibles aujourd’hui, ce sont sans doute les groupes Facebook et les forums, tout simplement parce qu’il y a plein de gens dessus.

Le problème de ces groupes c’est qu’on ne connaît pas les personnes qui donnent leur avis. Non seulement tout le monde n’a pas les mêmes compétences, mais aussi tout le monde n’a pas la même approche de la céramique (je vous renvoie à vos objectifs!). Et on voit malheureusement souvent des personnes qui pensent que leur approche est la meilleure.

Il est déjà important de se demander si cet avis est pertinent ou non. Est-ce une critique constructive ou non ? Peut-elle nous apporter quelque chose ? Sinon on l’oublie et on passe à la suite. On peut aussi la mettre dans une petite case de son cerveau (ou une page de son carnet) : “note pour plus tard” pour éviter de se disperser.

Vous utiliserez aussi peut-être Facebook et Instagram pour montrer vos créations. Ne vous méprenez pas, je vous recommande toujours chaudement de partager vos créations avec le monde. Surtout que c’est un défi quand on débute !

Toutefois ne focalisez pas sur le nombre de like, le peu de réaction de vos interlocuteurs. Cela ne doit pas orienter votre travail ou vous décourager !!

 

Ne pas s’intéresser au monde de la céramique

C’est une grosse erreur de ne pas s’intéresser au monde de la céramique, ou à son histoire. Le fait d’être débutant ne signifie pas qu’il faut se passer de regarder des céramiques artistiques juste parce qu’on a d’abord besoin d’apprendre la technique !

Ça ne s’exclut pas, en fait. On peut tout à fait faire les deux en même temps.

Et cela va nourrir totalement notre inspiration.  Les milliers d’années de travail, d’observation et d’exploration par les artistes et artisans qui ont choisi l’argile comme moyen d’expression constitue une mine d’or pour un débutant. À ce sujet je vous conseille le livre Hands in clay de Speight et Toki.

Dans cette optique je vous renvoie aussi à la catégorie culture de mon site, où vous trouverez des articles sur des pratiques qui ont traversé les âges, des entrevues avec des artistes en action, et bien plus encore.

 

Et vous, est-ce que vous avez fait des erreurs en tant que débutant que vous auriez aimé éviter ? Vous-êtes vous rendu compte trop tard que vous auriez dû renverser la vapeur avant ? Partagez-moi  tout ça en commentaire juste en dessous (merci, et merci pour les copains !). 👇

 

Partager l'article
  •  
    6
    Partages
  •  
  • 6
  •  

15 Comments

  • soizic

    Bonjour Emilie,

    Un grand merci pour cet article, ainsi que tous les autres ! C’est une vraie mine d’or.
    Merci pour votre générosité, votre partage d’expériences et de bons conseils.

    En plein reconversion professionnel en tant que céramiste, c’est vraiment un plaisir pour moi de suivre votre blog.

    Et félicitation pour votre petite fille 😁 !!

  • Bomans

    Oui, les bases sont indispensables! Ce que je n’ai pas eu, malheureusement. Mais j’arrive à me corriger grâce à des céramistes généreux comme Bill van Gilder, Simon Leach, Hsinchuen Lin , Shinobu Hashimoto, Keith Brymer Jones (pour quelques conseils) et surtout Pokidaeff pour la position du corps et le centrage. John Britt en vidéo ou dans ses livres est une mine de renseignements pour les émaux !
    Les cours chez un ceramiste ou en académie m’ont beaucoup déçus donc je n’en parlerai pas.
    Et c’est tellement vrai que les conseils de certains peuvent dérouter car ils se croient tellement….
    Par contre, l’avis de quelqu’un qui n’y connaît rien est pour moi très important car spontané et direct. Bon, tout ça, c’est mon opinion.😉
    En tout cas, j’apprends au fur et à mesure de toutes mes nombreuses erreurs! Et j’en fait !! Mais certaines ouvrent de nouvelles portes… en tout cas, la céramique est une aventure constante et pleine de surprises…
    Je te souhaite que du bonheur dans ton rôle de maman, une belle aventure !

  • zephira

    merci pour tes articles qui m’aident beaucoup moi qui suis une débutante pas toujours patiente

    que cette naissance t’apporte beaucoup de bonheur tu verras c’est fabuleux

    A trés bientôt patricia

  • Coppola

    Bravo pour cet article !

    Travailler la terre, c’est “tenter” de maitriser les 4 éléments de la terre.. (la terre , l’eau , l’air, le feu ) rien de moins ! Pas étonnant que cela prenne du temps ! Mais comme c’est passionnant !

    Les philosophes grecs présocratiques du Ve siècle av. J.-C., n’ont-ils pas suggéré que les matériaux constituant le monde seraient composés de ces quatre éléments ! A nous le pouvoir ! Maîtrisons ces éléments ! 🤣🤣
    Bon mais trêve de divagations… 😜

    Bravo Emilie, cet article met en mots tous les stades qui se succèdent dans l’apprentissage de la céramique !
    La patience … c’est pas évident pour tout le monde ! 😉 Mais ca se travail !

    Profite bien de ce moment merveilleux qu’est la naissance de ton petit trésor !

    • Frayssinet

      Coucou Emilie. Merci bcp pour tes conseils. J’anime un atelier poterie avec le Comité d’entreprise EDF France. En ce moment nous n’avons pas repris nos activités à cause du Covid. Il faut être très prudent car je travaille avec des personnes à la retraite mais nous avons hâte de rouvrir l’atelier peut être début octobre.!!!
      Félicitations pour cette naissance. Être maman est le plus beau des cadeaux. Bon courage.

  • Bains veronique

    Bonjour, Merci pour cet article très intéressant et d avoir souligner des points importants l comme savoir pourquoi on veut faire de la céramique, son objectif, la notion de temps pour apprendre dans un monde ou beaucoup veulent apprendre vite et consommer du savoir, alors que l experience est la plus formatrice, avec des bases indispensables à avoir pour progresser. La notion artistique n est pas a négliger qui va au delà du hobby… Je m apprête a ouvrir un atelier car céramiste et plasticienne et votre partage et réflexion vont m aider à présenter la céramique dans de meilleurs conditions et réflexion. Maintenant “Bonne création ” en maternité, c est l oeuvre d Art la plus magnifique et merveilleuse que l on puisse créer, a notre insu, et ca depasse tout le reste en émotion . Merci encore et on attend de vos nouvelles quand bb aura pointe son nez dans notre monde. Veronique

  • Benati

    Merci Émilie pour cet article ! Des erreurs ? Oui bien sûr ! Surtout quand on est impatiente 😜 mais on comprends vite qu’il faut du temps pour assimiler les technicités de la céramique. Hâte de découvrir la formation que tu vas proposer ! Félicitations pour l’heureux événement que vous attendez, là aussi la patience est de mise mais l’avantage c’est qu’elle est inné 😉
    À bientôt ! Virginie 🌾

    • Cati

      Hello,
      Merci pour vos articles et conseils si utiles.
      Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec l’agrandissement de vôtre famille et que tout se passe pour le mieux.
      Belle journée 😊

  • Cidje

    Je vous souhaite aussi Bonheur et Amour avec votre bébé qui sera bientôt là ☺️ C’est la plus belle chose qui peut nous arriver 💕💫 Bon dimanche

  • Cidje

    Merci pour ton article.. j’ai beaucoup de plaisir à les lire💫
    Mes erreurs de débutantes j’en fais beaucoup, mais c’est justement ce que j’aime . J’aime expérimenter et découvrir les limites de la terre… Les erreurs sont indispensable pour mieux avancer 😉 belle journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *