techniques

Comment bien emballer ses poteries ?

Vous avez besoin de transporter vos céramiques pour faire un cadeau à un proche ? Vous avez reçu une première commande et vous souhaitez envoyer vos poteries dans un colis postal ?  Mais vous craignez que vos pièces se brisent durant le transport ? C’est bien normal avec la céramique. Alors comment faire bonne impression et emballer soigneusement ses poteries ? Dans cet article je vous partage ma technique d’emballage et aussi quelques idées créatives pour vous amuser à créer vos premiers colis personnalisés. On joint l’utile à l’agréable !

 

Créer un espace dédié à l’emballage et l’étiquetage

coin emballage à l'atelier

Pour rester organisé et efficace, n’hésitez pas à vous préparer un espace dédié à l’emballage avec une grande table à côté de laquelle vous réunissez tous vos matériaux et outils. Si vous emballez dans votre atelier, cela évitera également de salir vos emballages avec la poussière d’argile.

Nettoyer ses céramiques

Dépoussiérer ses poteries avec un chiffon humide ou même un peu d’eau vinaigré sur les pièces émaillées permet de les dépoussiérer efficacement. C’est aussi utile pour enlever les traces de doigts qui se voient particulièrement bien sur les glaçures brillantes. 

Emballer ses poteries pour les protéger de la casse

céramique emballée papier bulle

Un bon emballage permet de prévenir la casse due à des chocs sur le carton ou une mauvaise manipulation du colis.  La pièce doit être parfaitement calée au centre du carton sans laisser aucune possibilité de bouger quel que soit le sens dans lequel il est manipulé.  Voici une méthode que j’utilise mais il en existe bien d’autres variantes.

emballage décoratif

L’emballage décoratif 

Un premier emballage décoratif est toujours apprécié. Le papier crêpe est très joli, on peut le fermer avec une étiquette personnalisée. Du papier kraft maintenu par une corde fait aussi un bel effet.

L’emballage protecteur 

Enveloppez la pièce suffisamment serré pour qu’elle ne puisse pas bouger à l’intérieur de l’emballage de protection. Le papier  bulle sert souvent à cette étape. On verra des alternatives plus écolos par la suite. L’emballage à bulles doit avoir au moins 2 à 3 cm d’épaisseur, le double pour les plus grosses poteries.   

Fermez le tout avec du ruban de masquage (ou masking tape) plutôt que du scotch transparent. C’est utile à mon avis car la personne qui reçoit votre poterie ne sait pas comment vous avez procédé. Avec le scotch, elle aura du mal à trouver comment ouvrir le paquet sans tout arracher.

carton d'emballageTroisième emballage cartonné 

Mettez votre pièce dans un carton solide et épais. Oubliez évidemment les boîtes à chaussures, les boîtes décoratives trop fragiles, et méfiez vous des boîtes Amazon (trop fines à mon goût également). Vous trouverez de bons cartons facilement, il existe même des sociétés spécialisées dans les emballages, comme la société Uline au Québec. Ils proposent des cartons de qualité supérieure.

Assurez-vous qu’il y a assez d’espace entre la pièce et les parois cartonnées (y compris la base et le couvercle du carton) pour créer une zone tampon qui compense les chocs.  Comblez cette zone avec du papier bulle ou du papier froissé. Si la boîte est un peu trop grande, il faut s’assurer que l’objet reste au centre du carton. Utilisez des blocs de mousse de polystyrène ou deux boîtes de format adéquat rembourrées de papier journal pour bien la centrer.

Deux boîtes plutôt qu’une ?

Parfois votre colis est particulièrement fragile, cher, lourd ou vous l’envoyez dans des conditions que vous ne connaissez pas encore. Alors un double emballage peut être nécessaire.

Mettez la première boîte au centre de la deuxième, entourée de plaques de mousse, de papier bulle, de chips, de papier brun froissé, de pochettes d’air, ce que vous préférez mais il faut absolument que la boîte intérieure ne puisse pas du tout se déplacer dans le deuxième carton.

Et voilà ! Fermez le tout avec du scotch bien solide (Duck tape par exemple), et assurez-vous que les battants sont bien en contact et horizontaux, et étiquetez.

Prévoir comment emballer plusieurs poteries à la fois

L’emballage de plusieurs poteries dans une seule boîte peut s’avérer particulièrement fastidieux. Cela augmente beaucoup les risques de casse. Rassemblez vos pièces et prenez le temps de trouver le bon format de carton. 

Il n’est pas impossible d’imbriquer des pièces déjà bien emballées. Par contre c’est très important qu’elles ne se touchent pas directement entre elles. En plus de l’emballage de chaque pièce, vous pouvez utiliser du carton ondulé ou des plaques de polystyrène rigides pour créer des protections supplémentaires entre les pièces. Si vous faites plusieurs étages de pièces, c’est essentiel de les séparer avec des plaques de carton ou polystyrène rigides. 

 

Choisir le meilleur matériau pour emballer ses céramiques

materiaux plastique ou carton pour emballer ses poteries

Les choix de matériaux d’emballage les plus courants

  • Le papier bulle : Comme j’ai accès à du papier bulle recyclé, je l’utilise souvent. Toutefois il faut faire attention que les bulles ne soient pas crevées. De plus, les pièces peuvent entrer en contact avec d’autres objets entre 2 bulles. Il faut donc en mettre plusieurs couches.
  • Les plaques de mousse isolante : Épaisse, elle amortit très bien les chocs, et reste légère. Elle se découpe au cutter pour combler des espaces. Plus fine ou en film, elle va se plier et donc entourer l’objet au besoin.
  • Les sacs d’air : Ils ne me semblent pas adaptés pour des pièces lourdes et fragiles. Mais j’en reçois et les réutilise parfois pour combler quelques vides.
  • Les chips en polystyrène  : elles ont quelques inconvénients, elles se dispersent partout dans la maison, et stabilisent moins bien les objets.  Je n’en suis pas très fan.

Les alternatives écolos

  • Le carton ondulé : C’est une première solution écologique facile d’accès. Je l’utilise plutôt pour faire des compartiments.
  • Le papier recyclé : Il permet de combler les petits vides très facilement et est assez joli, mais il ne protège pas autant des chocs que d’autres matériaux.
  • Le papier kraft nid d’abeille.  : Il entoure bien des objets circulaires,  mais il est moins protecteur sur les angles et  ajoute un poids conséquent, pas toujours un avantage sur un colis de plusieurs poteries.
  • Le papier bulle éco-compostable : Il est plus cher que le classique, mais sur de petites quantités d’envois ça peut valoir la peine.
  • Les chips d’emballage recyclables (au lieu du plastique) : Certaines chips d’emballage sont 10o% recyclables. Il en existe même en amidon végétal solubles dans l’eau et biodégradables à 100%. Comme ça s’éparpille, ce n’est pas toujours pratique pour le client de s’en débarrasser, sauf s’il dispose d’un composteur.

Vous pouvez aussi dans un premier temps recycler du papier bulle ou des pochettes d’air, piochés dans les colis que vous recevez, tant que ceux-ci ne sont pas endommagés. Un gros avantage, vous allez faire des économies !

Penser au design des emballages 

emballer ses poteries avec papier de soie

Le design peut faire toute la différence dans l’expérience de l’acheteur. Il aimera que l’emballage soit propre avant tout. Mais s’il est le reflet de votre marque et de vos produits, ou fait preuve d’originalité, c’est encore plus agréable. Cela ne coûte pas forcément très cher. Voici quelques idées pour vous démarquer : 

  • Osez sceller et étiqueter l’extérieur avec du scotch coloré (mais solide). Si vous utilisez des boîtes qui ont déjà servi, cela permet de cacher toutes les anciennes étiquettes, et ça fait un peu plus propre.
  • Choisissez une boîte hexagonale plutôt que rectangulaire (après tout les céramiques sont souvent rondes !)
  • Repensez l’ouverture, les boîtes d’allumettes par exemple s’ouvrent d’une façon différente, pourquoi ne pas s’en inspirer ?
  • Choisissez un papier de soie d’une couleur qui s’accorde avec vos créations.
  • Sortez le grand jeu et faites appel à une entreprise extérieure qui peut personnaliser votre packaging, et imprimer votre logo.
  • Adaptez-vous au contexte : si vous faites un marché en plein air, un simple sac en papier kraft étiqueté de votre logo satisfera davantage ! 

En cherchant des idées d’emballages personnalisés, j’ai découvert ce compte Instagram très sympa, qui regorge d’idées à vous approprier : packagingideas

 

Prévoir de petites attentions

Vos pièces sont uniques, faites à la main, et surtout avec amour et passion, faites-le savoir ! 

Comment le Packaging peut vous y aider ? Vous pouvez ajouter toutes sortes de petits détails qui font la différence. En voici quelques-uns :  

  • Une étiquette “Fait avec amour” ou “Fait à la main”.
  • Un double emballage de papier kraft avec une jolie corde, un ruban, etc. 
  • Une carte de remerciement manuscrite ou signée de votre main.

De plus, il est important de garder un lien avec le client. Pour cela, n’hésitez pas à proposer un code promo sur un futur achat dans votre carte de remerciement. Les gens sont très habitués à cela de nos jours, mais ils sont encore surpris parfois quand cela vient d’un céramiste. Et ils sauront donc bien l’apprécier. 

 

Ne pas oublier le service après-vente 

Si vous voulez que votre paquet ait l’air professionnel, il vous reste quelques éléments à prévoir dans votre colis afin de prendre en considération les problématiques du client. 

L’entretien de la pièce

La céramique reste un objet fragile, et selon sa fabrication, il se pourrait que le client l’endommage sans le vouloir. Précisez-lui si votre pièce va au micro-onde, au lave-vaisselle, si vous recommandez un nettoyage à la main, etc. 

Le certificat d’authenticité

Mais votre création n’est-elle pas une petite œuvre d’art ? En ce cas, prévoyez un certificat d’authenticité ou tout simplement une carte qui parle en 2 ou 3 lignes de votre histoire, de votre pratique, de votre lieu de création, ou de tout ce qui rend votre démarche unique.  

Satisfait ou remboursé

Si malgré tous vos efforts, le client ne trouve pas le produit qu’il attendait, ou si celui-ci est abîmé, il doit tout de suite avoir un recours. Sur votre carte de présentation, prévoyez au moins un email pour faire une réclamation et si possible les conditions d’échange ou remboursement. Si vous répondez rapidement à sa demande, il sera parfois plus satisfait qu’avant de recevoir son premier colis. 

La facture

Incluez une impression de la facture du client dans votre colis avec la mention “payé”. Si l’acheteur vit à l’étranger le colis ne sera pas retenu lors du dédouanement. 

 

Prévoir le coût des emballages

Un emballage idéal va aussi dépendre du prix de vente de vos produits. S’ils sont assez chers, vous pourrez vous permettre un budget légèrement plus élevé ou passer plus de temps à le concevoir pour obtenir un résultat exceptionnel. Mais habituellement, on tente de conserver un coût raisonnable. Si l’emballage est propre et bien pensé, il saura satisfaire. Dans un premier temps vous pourriez recycler des emballages, et une fois que vous ferez davantage de ventes, acheter des matériaux en gros. Finalement n’oubliez pas d’estimer le coût du transport. Les transporteurs possèdent tous aujourd’hui ces fonctionnalités en ligne. Si vous utilisez des places de marché comme Etsy, ils font même l’étiquetage pour vous.

Ces quelques éléments devraient vous guider pour préparer vos premiers emballages avec succès. Il vous faudra peut-être quelques essais avant de trouver l’emballage idéal, un packaging à la fois joli, solide et pro, sans vous ruiner, mais pour vos belles créations cela en vaut la peine ! 

Faites-moi savoir à vos tour, quels sont vos trucs et astuces pour bien emballer vos poteries ? (En commentaire sous cet article) ⬇️

Partager l'article

8 Comments

Laissez vos commentaires et questions, j'y répondrai avec plaisir !