atelier cliousclat
Culture céramique,  Rencontres d'artistes céramistes

Visite de l’atelier de poterie de Cliousclat

Cet article est un peu spécial ! Vous ne le savez peut-être pas, mais j’adore vous lire ! Pourtant le temps me manque pour répondre à tous vos merveilleux commentaires, partages et témoignages. Même si je me fais un devoir de répondre à vos questions ou de vous proposer un accompagnement au besoin. C’est donc un peu en hommage à vous tous, chers lectrices et lecteurs, que j’ai eu envie d’écrire cet article. Parfois vous me partagez vos belles découvertes du monde de la céramique comme l’a fait Véronique C. de Lyon. Elle m’a envoyé des photos depuis le village de potiers de Cliousclat dans la Drôme en France.  Depuis le Québec, l’atelier de poterie de Cliousclat est particulièrement dépaysant !  Allons-y, faisons une visite de cet univers hors du temps !

 

Enseignement de l’argile “à l’ancienne”

Cette petite planche d’illustration destinée à l’apprentissage de l’argile est un régal pour les yeux. Qui souhaite découvrir l’argile en la léchant, les enfants peut-être 🤭. Quoi qu’il en soit, elle est très instructive pour qui souhaite apprendre la poterie en partant de zéro !

 

Cliousclat : un village organisé autour de la poterie

Village de potiers Cliousclat
Village de Cliousclat

En 1850, Cliousclat compte 800 habitants et 8 grands fours.

Tout le village est mobilisé autour de la poterie. Pas moins de 250 personnes sur 800 habitants gagnent leur vie grâce à la poterie !

À cela s’ajoute la participation :

– des tourneurs saisonniers qui travaillent dans les champs la majeure partie de l’année.

– des enfants qui aident à la préparation de la terre et qui dès 12 ans savent tourner également !

 

Les professions de l’époque

Faiseur de la terre : il délave la terre, l’emporte dans la cave après le séchage.

Bouscatier : Il prépare les fagots qui vont servir aux cuissons au four à bois. Une fois coupés et triés il les pose sur un fil de fer pour les relier et les emmène à la poterie.

Charretier : Il livre les poteries à la gare pour l’exportation.

Il y a aussi les tourneurs bien sûr et les propriétaires des fours qui s’occupent de la cuisson et des ventes.

 

Histoire des ateliers de poterie de Cliousclat

vue extérieure de l'atelier de Cliousclat
vue extérieure de l’atelier de Cliousclat

Au début 20e un grand incendie a lieu à cause des tas de fagots stockés près des ateliers. Ils vont donc être ensuite déplacés à la sortie de la ville, près de l’église.

D’autres aménagements ont été réalisés au fil du temps. Le four de la poterie de Cliousclat a été utilisé depuis la création de la poterie, en 1902, jusqu’à la dernière cuisson, en 2000. C’est un immense four de 20 mètres cubes. La chaleur autour du four peut atteindre 80 degrés ! Idéal pour faire sécher quelques pièces après tournage !

Autrefois les tours manuels étaient activés avec le pied, alors que depuis 1960 ils ont été remplacés par des tours électriques.

Les décors de céramiques aussi ont évolué avec le temps. En 1964, Philippe Sourdive reprend la poterie. Les vaisselles autrefois sobres, s’ornent alors de motifs traditionnels, de fleurs et d’animaux, de décors géométriques ou de personnages.

Les poteries sont décorées au clou et au barolet (petit récipient en terre contenant l’engobe). Puis le décor au barolet est remplacé par  un décor à la poire, outil qu’on trouve aujourd’hui chez tous les bons fournisseurs !

 

Visite de l’atelier de poterie de Cliousclat

vues de l’atelier de poterie de Cliousclat
vues de l’atelier de poterie de Cliousclat

On peut apercevoir sur cette image des moules pour les plats et assiettes à droite, une galetteuse au centre, quelques productions finalisées au fond de la pièce, et quelques tours. Il me semble que cet atelier est un beau mélange d’équipement ancien et récent. Je viens d’acquérir la même galetteuse. 😉

Comment préparer l’argile ?

bassin de l’atelier de poterie de Cliousclat
bassins de l’atelier de poterie de Cliousclat

La préparation de l’argile prend une place de moins en moins centrale dans la pratique de la céramique actuelle. En effet, comme céramiste on peut acheter des pains d’argile déjà tout prêts à être utilisés.

Préparer l’argile est un processus assez long et contraignant qui nécessite plusieurs étapes et pas mal de main d’œuvre. Pourtant cette pratique fait véritablement partie du savoir-faire du potier et mérite d’être connue.

Voici un résumé que vous pourrez retrouver plus en détail sur le site de la poterie :

L’extraction de la terre 

L’extraction se faisait de mars à septembre. On évitait donc la période hivernale où la terre pouvait geler.  On trouvait la terre dans des carrières environnantes ou dans les jardins. La terre est séchée une première fois en plein air, remuée de temps en temps. La terre est ensuite emmenée au bassin de délavage dans un “tombereau” attelé à des boeufs. En 1960, il est remplacé par un tracteur à remorque.

Délavage

On met 150 à 200 pelletées d’argile dans le bassin rond appelé “bourlo”. La terre est brassée pendant 2 heures.

Le bassin de décantation contient 10 à 15 bourlos.  On obtient un mélange boueux, la barbotine, qu’on tamise pour enlever les impuretés. Celle-ci coule dans le fond du bassin recouvert de sable et de cendre. Cela évite que l’argile colle à la surface.

Séchage

L’argile s’écoule dans le bassin de décantation, commence à sécher et on dessine une «grille» sur la surface à l’aide d’un râteau métallique. L’eau s’évapore au soleil, l’argile sèche et s’ouvre en formant des carrés. Les blocs d’argile sont chargés dans le chariot sur les rails et amenés à la cave où ils conservent toute leur humidité et leurs qualités. Le wagonnet chargé de blocs de vingt kilos, chacun étant très lourd, on installe un treuil pour le tirer.  À partir du jour où le câble casse, on décide de pousser le chariot à la main. 🤔

Voici une petite vidéo qui détail les différentes étapes du travail de préparation de l’argile :

 

Pour continuer la visite

J’espère que ce petit tour d’un village de potier français vous aura permis de prolonger un peu la période estivale !!  Un gros merci à Véronique pour ce beau partage de photos !

Si vous voulez en savoir plus sur la poterie de Cliousclat et le village je vous invite à consulter le site de la poterie de Cliousclat. En attendant de vous rendre sur place !

Partager l'article
  •  
    5
    Partages
  •  
  • 5
  •  

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *