Créativité,  Débutants

7 moyens de rester motivé dans son atelier

Travailler et créer à l’atelier est souvent un plaisir, mais rester motivé dans son atelier tous les jours peut devenir un défi. En effet l’énergie créatrice peut fluctuer : certains vont trouver difficile de garder une constance tout le long d’un projet artistique, d’autres de démarrer un nouveau projet, ou encore de préserver leur concentration pendant plusieurs heures. C’est aussi tout simplement avec moins d’enthousiasme que vous allez à l’atelier quand l’énergie n’est pas là ou que vos préoccupations sont ailleurs. Comment faire alors pour retrouver son énergie et sa créativité pour maîtriser son temps au studio ? Voici 7 moyens de rester motivé dans son atelier qui ont été efficaces pour moi au fil des années et qui j’espère vous seront d’une aide précieuse

 

1. Percevoir sa motivation intrinsèque

En cours de psychologie de la motivation, j’ai eu la chance de découvrir la différence entre motivation intrinsèque et motivation extrinsèque. La première motivation est conduite par l’intérêt et le plaisir que l’individu trouve dans l’action, sans attente de récompense externe. Ce peut être le plaisir que vous avez à créer, expérimenter, apprendre, etc. Ce type d’action est repérable car en cohérence avec l’image que vous avez de vous-même. Dit simplement, travailler l’argile, ça parle à la personne que vous êtes ! De plus ce peut être une motivation plus grande que vous, une véritable orientation de vie. Apporter plus d’harmonie dans le monde qui vous entoure, par exemple…

La motivation extrinsèque concerne les motivations externes comme l’argent, un prix, une récompense, mais aussi la pression sociale (avoir une maison aussi belle que son voisin) ou l’approbation d’une personne tierce… Il ne s’agit pas de les éliminer à tout prix, mais de les identifier pour ce qu’elles sont.

Loin de moi l’idée de juger vos motivations à faire de la céramique ! Toutefois il est prouvé par de nombreuses études de psychologie que si vous focalisez davantage sur les motivations intrinsèques, vous aurez de meilleurs résultats à long terme. Étudier vos propres motivations est donc très utile. Les sportifs de haut niveau utilisent beaucoup ces notions pour donner le meilleur d’eux-mêmes. 

Un autre avantage de focaliser sur la motivation intrinsèque : retourner à votre pratique après un moment d’incertitude ou de découragement sera moins difficile. De plus, chaque fois vous allez travailler votre persévérance

Et vous, connaissez vous vos motivations extrinsèques et intrinsèques ?

 

2. Rester concentré

Quel que soit le moment de la journée, vous gagnerez à être concentré, calme et d’humeur positive. Savez vous quel est ce moment particulièrement propice pour vous ? 

Une fois que vous l’avez trouvé, profitez-en au mieux ! Voici quelques actions qui vous permettront de garder ce bon état d’esprit. Ce sont des actions très simples mais souvent négligées :

  •  Réfléchir à vos idées avant de les exécuter et les noter dans un carnet de croquis, ou mieux encore les dessiner. Voir l’article : le dessin le meilleur ami du céramiste.
  • Mettre ces idées en évidence dans votre atelier de poterie. 
  • Définir un ou 2 objectifs  au maximum pour votre pratique.
  • Prendre de petites pauses toutes les 45 minutes. Cela peut juste consister à vous étirer, vous lever et faire quelques pas.
  • Manger une petite collation saine et boire de l’eau pour rester énergique, car le travail est physique. Une gourde vous évite que la poussière se dépose dans votre eau.
  • Mettre de la musique ou écouter un podcast.

Quand on est dans le feu de l’action, passionné, on saute des étapes ou on oublie son corps. Pourtant ces petites actions font la différence au bout de quelques heures !  Une fois que j’ai pris ma gourde à l’atelier, j’ai enfin bu suffisamment et mon humeur s’est améliorée ! Chacun son défi ! Dites-moi quel est le vôtre ?

 

3. Se trouver un ami de pratique

Trouvez-vous un ami artiste ou qui a des défis similaires aux vôtres et tenez-vous mutuellement au courant de vos objectifs, vos idées  et vos projets. Cela vous aidera à clarifier ces mêmes objectifs et à obtenir une autre vision d’un problème.

Ensuite lancez-vous de petits défis : Tant de pièces à cuire à la fin de la semaine, monter ma sculpture d’ici la fin du mois, etc. Cela aide à créer un sentiment d’urgence en fixant régulièrement des délais fermes et en les respectant. Ensuite celui qui gagne offre un verre à l’autre, ou bien faites-le juste pour le plaisir. 🙂

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous êtes mes amis de pratique, je sais que certains d’entre vous attendent mes courriels et cela me motive à apprendre de nouvelles choses et à vous les partager !! 💖

Et vous, avez vous un ami de pratique ? Je lance très prochainement un groupe Facebook pour renforcer la communauté et l’entraide.  En attendant vous pouvez publier librement des commentaires sur la page Facebook des néo-ceramistes

 

4. Défier la procrastination pour rester motivé

Parfois il est même impossible de trouver le moment propice car votre motivation est au point mort.  On fait alors souvent face à de la procrastination, qu’il va vous falloir combattre comme un ennemi terrible ! Dire qu’on va le faire c’est facile, le faire vraiment c’est autre chose !!  

Derrière la procrastination il y a un véritable enchaînement de pensées logiques qui nous mène au non faire. Nous trouvons toutes sortes de raisons et de tâches connexes pour temporiser, et retarder le début de la tâche. Notre motivation cachée est d’éviter les sentiments négatifs tels que l’anxiété ou l’inquiétude que nous anticipons face à un défi. La procrastination est parfois très intelligente ! Et elle n’est pas à confondre avec un véritable besoin, de repos, par exemple.

Maintenant qu’on sait comment ça fonctionne, comment allons nous la combattre ? La meilleure façon est de se concentrer sur notre perception de la situation. Comment percevoir un défi autrement et changer notre façon de penser les tâches qui nous attendent ?

  • Visualisez à quel point vous vous sentirez bien lorsque vous aurez terminé votre défi.
  • Décomposez votre défi en petites tâches simples et atteignables pour le temps que vous avez. 
  • Commencez simplement par les deux premières étapes et continuez à partir de là.
  • Dites-vous que vous allez juste pratiquer 5 min “pour voir”, l’énergie vient en faisant !  
  • Arrêtez de vous sentir coupable et commencez par ce qui vous fait le plus envie. 
  • Ou au contraire faites ce qui vous ennuie le plus, pour vous dégager l’esprit.

Je n’utilise pas forcément toutes ces méthodes à la fois, mais elles aident à changer mon ressenti parfois très rapidement

Pour aller plus loin lisez gratuitement de livre de Brian Tracy : “Avalez le crapaud: 21 bons moyens d’arrêter de tout remettre au lendemain pour accomplir davantage en moins de temps“.

 

5. Interagir avec son projet tous les jours

J’ai constaté que si je mettais un projet de côté trop rapidement, je négligeais le séchage ou j’oubliais certains détails. Interagir avec votre projet en cours de création quotidiennement est essentiel ! Attention, cela ne signifie pas travailler tous les jours.  Cela signifie garder votre projet vivant dans votre esprit, en maintenant votre intérêt avec celui-ci. De plus, cela crée une forme d’habitude, de rituel. Mettre en place des habitudes à l’atelier va grandement vous aider !

Voici quelques options simples :

  • Entrer dans le studio pendant cinq minutes pour voir où vous en êtes rendu à cet instant. 
  • Soulever le plastique et regarder ce que vous avez accompli, si la pièce sèche correctement, sans fissure, ou condensation.
  • Ajoutez un élément à votre projet, comme une anse, corrigez un détail ou réorganisez l’étagère.
  • Même le simple fait de chercher de l’inspiration et de penser à votre projet chaque jour vous aidera à rester motivé.

“C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.”
Le petit Prince – Antoine de Saint-Exupéry

 

6. Renouveler l’inspiration

Voici quelques moyens de renouveler votre inspiration : 

  • Parlez à d’autres artistes vivants, et comprenez leur motivations, découvrez leurs techniques; cela peut vous aider à relancer votre étincelle créative.
  • Ouvrez votre esprit et étoffez vos références : regardez le travail d’autres artistes, en ligne, en allant à des expositions, en feuilletant des livres d’art. 
  • Soyez curieux, prenez des notes sur tous les sujets qui vous passionnent.
  • Laissez votre esprit rêver, laissez-lui la place pour cela, même 5 min sous la douche ! 
  • Pratiquez des exercices de créativité.
  • Même dessiner ou pratiquer toute autre activité créative peut vous aider à rester motivé et inspiré.

 

7. Valoriser l’expérimentation 

De mon point de vue, les meilleurs artistes sont ceux qui savent se renouveler. Que direz-vous d’un chanteur qui se cantonne à un style ? Qu’il va finir par s’épuiser si on ne se lasse pas avant lui ! Pensez à des artistes comme les Beatles, Queen, Picasso…qui ont su transcender les genres. 

L’expérimentation est aussi la clé pour garder votre créativité vivante dans le studio. La répétition constante est pour moi, comme pour l’artiste le plus expérimenté une source d’ennui. Bien sûr la répétition de gestes tranquilles et acquis, comme au tournage peut être une vraie source de contentement. Mais je parle ici de la répétition qui vous met en mode automatique et mène à l’épuisement.  

Un autre avantage de l’expérimentation est que vous pouvez résoudre certains problèmes que vous rencontriez dans un précédent projet. Expérimenter mène à de nouvelles idées, de nouvelles solutions et de nouvelles motivations ! 

J’ajouterais à cette liste des 7 moyens de rester motivé à l’atelier que garder de saines habitudes de vie ne nuit pas ! Apprendre la poterie demande beaucoup à votre corps. Donc si vous dormez bien, mangez bien, et faites un peu d’exercice régulier vous serez moins stressé, et plus dédié à votre pratique ! 

 Et vous, que faites vous pour garder la motivation à l’atelier ? 

Partager l'article
  •  
    4
    Partages
  •  
  • 4
  •  

10 Comments

  • Nico06

    Merci pour tous ces conseils Emilie ! En fait ce qui s’applique au milieu artistique peut être appliqué à de nombreux autres domaines je pense… Mention spéciale (personnelle) au fait de percevoir (et entretenir je rajouterais) sa motivation… ça fait toujours la différence et dans tous les secteurs !!

  • Nicolas

    Une chose qui m’aide beaucoup depuis deux ans est le droit à l’erreur. Je travaille depuis deux ans à l’exploration de nouvelles formes, nouvelles textures et au développement de glaçures sans me préoccuper d’un résultat spécifique. Cependant, je note les résultats les plus intéressants et j’écris la suite des recherches que j’aimerais faire en me disant que je risque d’être “déçu” des résultats la plupart du temps. En d’autres mots, le processus est plus important que le résultat.

  • Beaumont Anne

    Un grand merci pour cet article ! Suite à un burn out et en fin d activité professionnelle j ai beaucoup procrastiné culpabilisé écouté des motivations extrinseques…tout cela est une étape grâce à vous je trouve petit à petit ma motivation intrinsèque et le plaisir qui va avec
    Et du coup ça devient plus facile
    Je ne ferai peut être jamais de merveilles mais il y a tant de plaisir à essayer !
    Merci
    Anne

    • Émilie C.

      Merci Van Eenoo pour ce partage. Peut-être est-ce ce dont vous avez besoin en ce moment, de mettre cela de côté ?Surtout ne vous blâmez pas. Le plaisir avec l’argile reviendra quand ce sera le temps, avec sûrement un autre regard sur votre pratique. Si vous lisez ce blog, c’est que déjà votre intérêt est toujours là, c’est déjà beaucoup 🙂

  • Judith Papp

    merci….je me reconnais dans vos conseils….j’ai procrastiner longtemps…;trop longtemps…avec des moments de défis, de plus en plus rares…j’ai même penser tout laisser tomber… et puis vos propos tombent à point pour moi !!! je n’en étais pas loin..mais j’avais besoin de ce coup de pouce pour me conforter à continuer le modelage….j’ai eu de très beau retour de mon travail…pas financiers vraiment !! mais émotionnellement…cela me comble de toucher des personnes de par mes personnages ou animaux…je suis amateur…mais j’adore raconter ce que je fais…la matière…ses réactions… les résultats….cela m’a toujours comblé de partager… j’ai passé un mauvais moment…4 ans de ma vie… mais vos paroles ont mis des points sur mes priorités….merci!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *