dessiner une tasse à la main
Culture céramique,  Débutants

Le dessin : le meilleur ami du céramiste

Le dessin est une pratique très efficace car elle permet de transmettre rapidement une idée présente à l’esprit sur le papier. Nous allons voir pourquoi le dessin s’avère être le meilleur ami du céramiste et comment dépasser l’angoisse de la page blanche.

 

Le dessin pour tirer parti de votre imagination

Êtes-vous une personne imaginative ? Autrement dit vous arrive-t-il que les idées qui éclatent dans votre esprit soit imagées ? Si vous aimez observer votre environnement peut-être que votre attention s’est arrêtée sur la forme d’un objet, une couleur, une matière ? Cela pourrait être précurseur d’un nouveau projet. 

L’imagination et la curiosité sont de très belles qualités pour un céramiste. Pourtant si vos idées s’éparpillent dans la nature, vous ne pourrez plus en tirer parti une fois à l’atelier. On pense toujours se souvenir d’une idée parce qu’elle est bonne, c’est une erreur. Le cerveau classe les données par priorité et il aura bien d’autres priorités d’ici la fin de votre journée ! Alors je vous jure (sur la tête de mon chat que j’aime!) que si vous ne la notez pas, votre idée va disparaître dans le néant. Un simple croquis rapide va vous permettre d’y remédier.

 

Le dessin pour dépasser certaines frustrations

Vous avez du mal à vous lancer dans un nouveau projet car vous manquez d’idées ? ou au contraire vous foncez tête baissée dans la création mais rapidement trop de possibilités s’offrent à vous ?

Le risque de ces 2 approches est de se disperser ou d’obtenir des résultats insatisfaisants en terme de forme, de fonction, ou même de fini.

Au contraire si vous faites quelques croquis de ce que vous voulez obtenir, vous allez diminuer la frustration inhérente au processus d’exploration par 2 ou 3. Il est normal de ne pas trouver tout de suite la forme parfaite, mais passer d’un medium à l’autre va vous y aider.

Le dessin pour gagner de la confiance en soi

J’ai aussi remarqué que certains élèves copient un projet de A à Z avec l’objectif d’être dans la ressemblance parfaite. Sous cette approche, il y a souvent une peur de ne pas être créatif, peur de se faire confiance. Le dessin va vous permettre de dépasser ces croyances limitantes.

Dessiner régulièrement va donc vous permettre de gagner en confiance dans votre pratique de la céramique. Personnellement même si j’adore dessiner depuis toujours, j’ai mis beaucoup de temps à me servir de cet atout dans ma pratique. Je préférais dessiner mon environnement, c’est-à-dire faire du dessin d’observation. En fait je manquais de confiance pour aller plus loin.

Pourtant grâce à mes études de graphisme, et de nombreux dessins de logos j’avais appris à structurer mes idées en dessin. Mais il a fallu un déclic, en voulant créer une théière hors du commun, j’ai compris que le dessin était une étape essentielle du processus.

croquis exploratoires
croquis de théières – crédit : Émilie Coquil

Aujourd’hui, quand je commence un nouveau projet  je fais toujours un croquis. Je sais que si mon idée de croquis est claire, alors les maquettes et les prototypes vont se développer facilement.

Cela permet de relativiser les enjeux techniques. Par exemple, vous voulez créer des bols avec un pied plus original, des théières avec un bon centre de gravité et qui coulent bien ? Commencez par les dessiner !

 

Quelques étapes pour se lancer

 

1 – S’acheter un carnet de croquis sympa

Pour débuter dans la céramique, le premier outil que je vous recommande est un sketchbook (un carnet de croquis en bon français) !

Le format A4 au minimum (ou lettre en Amérique du nord) va vous permettre de dessiner confortablement.

Choisissez un sketchbook que vous aimez : une solide couverture, inspirante pour certains, discrète pour d’autres, un papier de qualité, des anneaux pour la prise en main (vous ne serez pas toujours assis(e) à une table). En somme votre sketchbook doit être pratique, facile à transporter. Ne serait-ce que pour vous rendre de chez vous à l’atelier.

 

2 – Explorer différents médiums

Le crayon est l’outil le plus abordable, HB conviendra. Réservez les pointes grasses pour les ombrés.

Mais vous pouvez utiliser des pastels, des marqueurs, de la gouache, ou même de l’aquarelle. Personnellement j’affectionne l’aquarelle pour les croquis les plus aboutis. Sinon j’aime le stylo pour son impact, son contraste et le crayon quand je suis moins sûre de moi. Avec le temps vous allez trouver vos techniques préférées.

Votre style graphique va influencer vos idées et la perception de l’objet, alors au début, n’hésitez pas à changer de médium. Le fusain ou les pastels vont donner tantôt plus de volume, tantôt plus de textures à vos croquis.

 

3 – Dessiner…Un dessin laid, c’est mieux que pas de dessin du tout !

pas besoin de faire des "beaux" dessins
croquis “laid” et vase sculpté – crédit Émilie Coquil

Vous avez l’angoisse de la page blanche ? Vous n’êtes pas la seule personne. Mais ces premiers croquis vont vous permettre de capturer une idée, ni plus ni moins. Ce sont que des idées visuelles. Vous n’avez pas à les montrer à qui que ce soit !

Donc ils peuvent être laids, entourés de notes éparses, laborieuses. Mais peu importe ! La magie c’est que même avec le dessin le plus laid qui soit, votre idée sera toujours enregistrée quelque part prête à s’épanouir. Et peut-être qu’elle trouvera un jour le chemin de votre atelier.

Je ne peux qu’insister sur ce point, encore et encore. Pourquoi ? Parce que 95% des personnes qui viennent à mes cours me disent, « ah non je ne sais pas dessiner moi », variante : « je suis nulle en dessin, je n’ai pas ce talent », ou encore « je n’aime pas ça, c’est pas mon truc».

La bonne nouvelle pour vous ? À partir du moment où vous allez commencer à dessiner, vous aller obtenir un gros avantage sur bien des gens.

 

4 – Apprendre le dessin par internet

Il existe de nombreux cours en ligne pour apprendre le dessin avec des méthodes très variées. Je ferais un bilan des types de dessins qui seront plus appropriés prochainement sur le blog. Mais vous pouvez déjà aller voir  le cours de croquis de Roy Pallas, très accessible. Je recommande aussi le blog de Chou-Tac qui est génial car orienté sketch de produit, sur thedesignsketchbook.com

Ces 2 sites partent du principe que le talent est surtout une histoire de motivation à long terme, pas de prédisposition. Je ne peux qu’approuver !

 

En conclusion

Pour les gens qui perdent souvent le focus ou qui manquent de confiance l’approche par le dessin est vraiment bénéfique et ne demandera que très peu de temps. Dessiner c’est, selon moi, prendre position, orienter son projet dès le départ, affirmer ses idées tout simplement.

De plus le dessin est votre meilleur ami, il sera là pour vous quand vous n’aurez plus d’énergie à mettre dans la pratique à l’atelier. Si vous commencez à douter de votre production, à tourner en rond, il saura vous rassurer dans la perspective de nouveaux projets plus complexes ou plus originaux.

Alors dites-moi quelle place prend le dessin pour vous dans le processus créatif ? Est-ce un bon ami, ou plutôt un voisin de palier un peu distant ?

 

Partager l'article

Laissez vos commentaires et questions, j'y répondrai avec plaisir !