visage A-maze-ing Laughter
Culture céramique

Comment sculpter un visage expressif en argile ?

Vous êtes-vous déjà demandé comment sculpter un visage expressif en argile de façon convaincante ? Les proportions y sont pour quelque chose et j’en parle ici. Mais sans émotion, un visage paraît froid et artificiel.  Animer le visage d’un personnage en argile est tout un défi. Un visage expressif, que ce soit sur un petit personnage, un buste, ou une sculpture de plain-pied nécessite certaines connaissances de base. Pour débuter cet apprentissage, nous allons étudier les principales gammes des expressions humaines et leurs caractéristiques.  Je vous donne aussi quelques astuces pour retranscrire plus facilement ces expressions dans vos créations en argile. J’en profite pour vous faire découvrir quelques sculpteurs maîtres en la matière à travers le Canada

 

Pourquoi sculpter les expressions d’un visage ?

Montreal - les chuchoteuses

Les Chuchoteuses de  Rose-Aimée Bélanger sont installées dans le quartier Saint Paul à Montréal.
Crédit photo : Serge Melki, Indianapolis, USA.

Les expressions du visage sont en fait une représentation physique de nos émotions. Les muscles du visage se contractent plus ou moins fortement selon l’intensité des émotions qui nous traversent. Il existe ainsi une infinité de nuances. D’un simple regard amusé à un rire franc, le registre des expressions n’est pas le même. L’argile, matière plastique et versatile se prête bien à l’expression de toutes ces nuances.

L’être humain sait nuancer, mais il peut également feindre certaines expressions humaines. Les expressions authentiques du visage transmettent les émotions d’une personne de façon convaincante. Alors que les expressions forcées, laissent à l’observateur attentif une sensation de malaise subtile, parfois inconsciente.
Elles sont utilisées fréquemment afin de dissimuler ses propres émotions ou encore de s’adapter à un environnement social. “Adopter un sourire forcé”, faire “bonne figure” lorsqu’on est mal luné ou timide par exemple est assez courant.

L’artiste ou apprenti artiste qui aime représenter la figure humaine cherche instinctivement à transmettre dans son travail des émotions ou des états d’âmes.  C’est pourquoi quelle que soit l’expression recherchée, c’est un vrai plaisir pour lui de sculpter un visage en argile qui exprime un sentiment juste et démontre ses habiletés artistiques.

 

Les 6 émotions universelles 

La joie, la tristesse, la surprise, la peur, la colère et le dégoût sont considérés comme les 6 émotions primaires. C’est-à-dire qu’elles sont universelles, quel que soit le pays où vous vous rendrez dans le monde vous serez capable de décrypter ces émotions sur le visage de votre interlocuteur. Cela parce qu’elles s’expriment de façon similaire sur un visage que ce soit en Asie, en Orient, en Occident, au pôle Nord ou dans l’hémisphère Sud. Bien sûr leur intensité et ce qui les déclenche peut varier grandement selon les cultures et le tempérament d’une personne. Mais elles vont nous servir de points de repère fort utiles pour sculpter un visage expressif en argile.

 

La joie

visage expression rireA-maze-ing Laughter est un ensemble de sculptures en bronze réalisé par Yue Minjun en 2009, située à Morton Park à Vancouver, Colombie-Britannique, Canada.

Qu’est-ce qui caractérise la joie ? Un sourire franc, détendu, ou un simple regard malicieux si la joie est plus intérieure.

Comment sculpter un visage joyeux ? 

  • Les coins de la bouche se lèvent et cela crée une horizontalité avec le haut de la bouche. Les pommettes deviennent saillantes et remontent dans le visage ce qui crée des rides sous la paupière inférieure et parfois aux coins des yeux. 
  • Le sillon nasogénien qui va de l’aile du nez au coin de la bouche se creuse.
  • Les yeux malicieux se plissent plus ou moins fortement ce qui caractérise une joie sincère.
  • Parfois la bouche s’ouvre, et on voit apparaître la mâchoire supérieure.

 

La tristesse

expression tristesse visage

Old tommy de l’artiste canadien Joe Fafard (détail) – sculpture de Tommy Douglas au musée des civilisations.
source cc : https://www.flickr.com/photos/tcp909/3463444033

Qu’est-ce qui caractérise la tristesse ? La tristesse allonge un visage.

Comment cela se traduit dans notre visage en argile ?

  • On partira d’une forme de base plus allongée que celle évoquée dans l’article sur les proportions du visage
  • Ce sont les muscles du front qui travaillent fort et qui rapprochent les sourcils vers le centre du visage et vers le haut. Cela crée d’ailleurs des rides sur notre front. La partie extérieure des sourcils quant à elle descend vers le bas. Ce qui donne un effet incliné à nos sourcils qui forment un accent circonflexe.
  • Les coins de notre bouche fondent vers le bas et forment des petites parenthèses. Tout cela contracte également les muscles de notre cou. 
  • Parfois la bouche fait une petite moue.

 

La surprise

Qu’est-ce qui caractérise la surprise ? La surprise est une expression assez facile à représenter, car elle transforme beaucoup le visage.

Comment l’expression de la surprise se traduit dans notre sculpture ?

  • Les sourcils sont relevés et cambrés ce qui tire sur les paupières et fait que les yeux sont écarquillés.
  • La mâchoire inférieure tombe vers le bas, les lèvres sont détendues et le visage s’allonge également ce qui crispe les muscles du cou. Mais tandis que dans la tristesse on a l’impression que le visage se ferme, on dirait ici qu’il s’étire. 

 

La peur

le cri de Munch expression peur

The Scream de l’artiste Edvard Munch. Lithography, 1895.

Qu’est-ce qui caractérise la peur ?
La peur est un mécanisme de survie qui nous pousse à nous sauver d’un danger (réel ou imaginé). On pensera facilement à la peinture de Munch qui a été maintes fois copiée et caricaturée : le cri.  Les yeux sont écarquillés, les rides horizontales apparaissent sur le front et la bouche est grande ouverte. Mais il s’agit ici plutôt d’une expression de terreur, une peur incontrôlable.

Comment l’expression de la peur se traduit dans notre sculpture de visage ?

Le visage de la peur dans notre création peut-être plus subtil que cela. La bouche est parfois seulement entrouverte avec les coins des lèvres pointant légèrement vers le bas. Les yeux sont grands ouverts, les sourcils sont plutôt rapprochés et pointent vers le haut, ce qui crée, encore une fois, des plis sur le front.  Le menton et le cou se rigidifient de façon très caractéristique. Cela forme une petite boule irrégulière pour le menton et fait saillir les tendons du cou.

 

La colère

Qu’est-ce qui caractérise la colère ?
La colère transforme totalement un visage. Elle est particulièrement intéressante à sculpter car on peut amplifier les traits du visage sans tomber dans la caricature.

Comment la colère se traduit-elle ?

  • Les sourcils sont froncés et se rejoignent vers le bas dans un mouvement de crispation.  
  • Les narines se gonflent car la colère demande de l’air. La bouche souvent grande ouverte laisse passer  “les cris de colère”. Les tendons du cou sont saillants.
  • On peut s’amuser à travailler les cheveux. Ils peuvent être représentés ébouriffés, gonflés pour amplifier l’aspect dramatique de cette attitude faciale.

 

Le dégoût

Qu’est-ce qui caractérise la dégoût ?
Un visage de dégoût semble se contracter sur lui-même. Ce sont les sens de l’odorat et du goût qui sont affectés en premier.

Comment l’expression du dégoût se traduit-il ?

  • La bouche se contracte et se tord vers le bas et le nez se fronce faisant apparaitre les dents.
  • Les pommettes se soulèvent et sont plus proéminentes, ce qui crée des rides sous la paupière inférieure et fait plisser les yeux.

 

Bien comprendre une expression humaine

Se mettre à la place de son sujet

Il est intéressant d’imaginer la situation dans laquelle notre personnage se place, ce qu’il ressent, quelle serait sa gestuelle, sa position dans l’espace et son attitude. Cela va influencer la position de ses épaules, de sa tête, et celle de son regard. 

Enfin, pour bien comprendre une expression, rien de mieux que de se l’approprier. Mimer l’expression pour soi, la ressentir, puis se regarder dans le miroir peut grandement vous aider. 

 

Utiliser la force du regard

Il existe toute une “science” qui s’appelle la communication non verbale et nous renseigne énormément sur toutes les attitudes humaines et ce qu’elles communiquent de nos émotions. Chaque mimique humaine, associant des gestes à des expressions et des émotions, a ainsi été décrite et analysée afin d’en comprendre le sens profond. 

Ici nous en verrons un aspect très précis, particulièrement utile pour nos sculptures : l’orientation du regard. En effet, une personne qui regarde vers le bas est plus connectée à son intériorité, si elle regarde vers le haut elle se projette davantage dans le monde extérieur. De plus, si elle regarde à gauche, elle pense davantage à son passé et vers la droite à son avenir. Un regard direct permet une connexion automatique avec l’observateur. Ces mouvements ne sont pas conscients mais si vous les représentez vous verrez qu’ils ont un fort impact sur l’expression du visage. 

 

Lire des BD

Calvin et Hobbes expressions visages

Calvin et Hobbes de Bill Watterson. 

Je ne recommanderai jamais assez l’apport de la bande dessinée pour les autres arts. En effet, les bons auteurs de BD sont capables de synthétiser des expressions faciales avec conviction. Et lorsqu’on débute la sculpture, mieux vaut partir de notions simples. C’est pourquoi étudier les expressions des personnages de BD, qui sont souvent simplifiées ou plus ou moins caricaturales, nous sera d’une grande aide. De plus, même si le personnage est “à plat” on l’aperçoit dans de nombreuses situations, en interaction avec d’autres personnages et bien sûr sous différents angles. Cette richesse n’est toutefois pas aussi évidente dans toutes les BD. Je recommande particulièrement  Calvin et Hobbes avec ces 2 héros un tigre et un petit garçon qui passe par toutes les mimiques possibles !

 

Nuancer une expression

À moins qu’on souhaite faire un masque de théâtre, il est intéressant de chercher à nuancer l’expression, une fois qu’on a bien assimilé et appliqué les éléments de base qui la traduisent. Cela peut aussi se faire naturellement à mesure que le modelage progresse. Quand on travaille les yeux, le moindre petit ajustement peut transformer toute l’expression d’un visage. C’est pourquoi j’ai tendance à ne laisser aucun élément de côté, mais à les raffiner à mesure que la sculpture avance.

 

En conclusion si vous voulez sculpter un visage, bien vous représenter à l’avance l’expression que vous souhaitez obtenir vous évitera toute confusion. En effet votre travail sera très différent selon ce que vous voulez faire passer comme émotion, la plus subtile soit-elle. J’espère que ces quelques conseils vous auront mis sur la bonne voie ! 

Alors quelle émotion souhaitez vous représenter pour votre prochaine sculpture ? 

Dites le moi en commentaire de cet article !

Partager l'article
  •  
    15
    Partages
  •  
  • 15
  •  

3 Comments

  • Patrick VAPPEREAU

    Je vous remercie pour vos conseils.
    Il est une expression qui souvent me pose problème : le dédain ou plus encore le mépris .
    Quand je force le trait j’obtient une expression de dégout , ce qui est différent

  • regine gryman

    Merci – j’ai aime votre message sur la sculpture des emotions dans un visage et les conseils que vous donnez

    Toutes les emotions sont interessantes a representer mais personnellement , ma prochaine representation en cours serA POUR LA JOIE.

    BELLE JOURNEE

    Regine

  • Catherine

    Super cet article, c’est « pile- poil «  ce que j’essaye de travailler en ce moment…. Sur de petites pièces , j’aimerai arriver à les faire sourire 😊 juste un peu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *