kamataki-rencontre-potier
Culture céramique

5 films pour s’initier à la poterie autrement

Je vous propose un petit tour du monde à travers 5 films pour s’initier à la poterie tout en se divertissant. 3 films, 1 série et un documentaire où des potiers proposent un apprentissage de la céramique très personnel ! Que ce soit au Japon, dans la France profonde, dans la campagne québécoise, ou en Angleterre dans le berceau de la poterie, vous découvrirez que des méthodes d’initiation étonnantes. Chacun son approche, ses outils et ses étudiants pleins de charme ! 

Alors ça vous dit de sortir un peu de l’atelier, de voyager depuis votre canapé grâce à Internet ? C’est parti, à vos écrans ! 👀

 

Pierre et le potier
Pierre et le potier

Le “classique” Pierre et le potier : une initiation sur un tour manuel

Pierre et le potier de Donal Peters est un vrai retour aux sources ! Un petit film pour enfants dans la veine des années 1950. Très rafraîchissant il ne dure que 20 min alors pourquoi se priver.

Après avoir fracassé un plateau de verre qu’il venait d’acquérir en magasin, Pierre se rend chez un potier pour trouver un nouveau cadeau d’anniversaire pour sa mère. C’est alors une vraie démonstration de diverses formes de poteries par un artisan d’expérience à laquelle le petit garçon va assister !  Finalement le potier va lui fabriquer une nouvelle coupe à partir de glaise et tout ça avec un tour manuel. 

Vous pourrez regarder en entier sur le site de l’Office National du Film du Canada ici :  Pierre et le potier de Donal Peters

Merci à ceux qui diffusent la culture sur Internet !

 

kamataki-rencontre-potier
Kamataki

L’ inspirant Kamataki : une initiation à la vie à travers la poterie japonaise

 

Kamataki, le film du réalisateur québécois Claude Gagnon est un petit bijou ! Kamataki c’est aussi un processus ancestral consistant à faire cuire la poterie dans un four à bois pendant plusieurs jours. 

À travers l’apprentissage de cette méthode japonaise séculaire de cuisson des pots, un jeune homme québécois de 23 ans va progressivement reprendre goût à la vie. Je trouve ce film à la fois poétique, visuellement magnifique, et avec des acteurs touchants au jeu d’une grande justesse. On entre véritablement dans leur monde, et leur manière de vivre, centrée sur l’apprentissage de la poterie. Un véritable voyage initiatique vous attend !

L’histoire commence donc avec le jeune Ken-Antoine qui est parachuté un peu malgré lui au Japon, quelques temps après avoir tenté de se suicider en sautant dans les eaux glacées du Fleuve Saint-Laurent. Il se retrouve accueilli chez son oncle Takuma, potier de profession.  

Ken bascule soudainement dans un univers inconnu, exotique, mais qui n’a rien à voir avec ce qu’il connaissait au Québec. Cette initiation à la cuisson Kamataki et la présence d’un oncle sympathique mais parfois singulier voir déroutant vont bousculer son monde intérieur.

Sans qu’il ne s’en rende compte, Ken découvre la beauté là où il ne l’attendait pasdans la poterie bien sûr !! 👏 L’oncle Takuma finit par faire rejaillir le feu intérieur chez son neveu désabusé, alors même que celui-ci maintient la flamme intense dans son four à bois. 

👉Visionner un petit extrait du film Kamataki qui présente l‘approche un peu particulière d’apprentissage du maître japonais devant un autre étudiant américain qui déborde de savoir.

👉Vous pouvez acheter le film si vous ne le trouvez pas à la bibliothèque chez l’éditeur ou sur Amazon.

 

 

Le cultissime Ghost : une initiation sexy façon Demi Moore

 

(MON FANTÔME D’AMOUR en version québécoise)

Qui n’a pas entendu parler de la scène culte de Ghost avec Patrick Swayze et Demi Moore qui s’adonnent à la poterie en plein milieu de la nuit ?

Ce film n’est clairement pas un chef-d’œuvre à mon goût. Mais voilà, le réalisateur a eu cette idée très originale à l’époque de mélanger une scène de sexe, avec la pratique de la poterie au tour.

Que penser de cet apprentissage ? Hé bien…il faut reconnaître que Demi Moore (ou plutôt sa doublure) tourne un magnifique vase imposant et stylisé. Dommage qu’on ne voit pas tant sa technique !

Mais le véritable problème c’est que son étudiant n’est pas très discipliné. Son fantôme d’amour détruit son oeuvre en une fraction de seconde ! Imperturbable devant ce que j’appellerai un désastre, elle se laisse aller dans les bras de son amoureux qui la détourne totalement de son art !

Allez.. on ne se lasse pas du beau Patrick Swayze. Il fallait bien que je place la scène dans cet article, même si il faut bien avouer que certains céramistes en font de l’urticaire ! Si vous n’avez pas envie de regarder tout le film (ah bon?), l’extrait culte est à visionner ici.

👉Le film complet est sur Amazon si vous ne le trouvez pas en bibliothèque.

👉Et voici quelques parodies pour ceux qui en redemandent !

 

Le “télé-réaliste” The great pottery throw down! : une initiation par la compétition

 

2 stars anglaises du monde de la céramique vont décider qui deviendra le prochain champion de la poterie britannique ! Le tout se passe à Stoke-on-Trent, un berceau de la céramique en Angleterre, avec un atelier prolifique encore en activité.

Je ne suis pas du tout une adepte de la télé-réalité (et vous ?), alors j’ai eu un peu de mal à m’y mettre. Mais quand on commence, ça devient vite captivant. Les participants sont passionnés et prendre du recul sur ses propres difficultés d’apprentissage est vraiment instructif.  Votre anglais n’est pas au point ? Vous pouvez toujours regarder les passages où il tournent et décorent leur pièces.

👉Voici le premier épisode de la série The great pottery throw down! où ils doivent réaliser 5 bols en seulement 4 jours du tournage à la dernière cuisson !

 

 

Le documentaire “Le Potier” : une démo à l’ancienne

 

Ce documentaire de 1970 de l’INA vous fera véritablement voyager dans le temps ! C’est “la clope au bec” et avec une batte que ce potier commence sa démonstration dans la tradition des potiers dans le style “vieux Rouen”. Il utilise encore des glaçures au plomb et manie les moules de plâtre pesants et les pinceaux de décor avec la même aisance. Une découverte très intéressante si l’on souhaite prendre conscience de la transformation du métier de potier en seulement 50 ans.

👉Le Potier est disponible gratuitement sur le site de l’INA

Voilà des manières très différentes de pratiquer la poterie n’est-ce pas ?  Entre sensualité, art de vivre, tradition, savoir-faire, sagesse bouddhiste, et plaisir d’offrir…il y a de quoi donner envie de retourner à l’atelier ! 

D’ailleurs, quel serait le meilleur stimulant pour vous ? Partagez-moi ce qui vous attire vers la céramique dans les commentaires !! 👇

 

 

Partager l'article
  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  

Un commentaire

Laissez vos commentaires et questions, j'y répondrai avec plaisir !