Argile sans cuisson : bonne ou mauvaise solution ?

cours de poterie enfant - enseignement

En tant que céramiste, j’ai découvert tardivement l’argile sans cuisson, que j’avais reléguée au rayon pâte à modeler du magasin de loisir créatif. Puis j’ai commencé à donner des cours dans des centres culturels, de loisirs, à apprendre la poterie à des débutants et des enfants. J’ai vite été confrontée à une problématique : comment faire pour réaliser des pièces en argile sans four ? Comment faire pour que mes étudiants puissent les rapporter à la maison si je ne peux pas cuire les pièces ? J’ai alors découvert tout le potentiel de cette argile auto-durcissante ! Et maintenant elle est aussi présente à mon atelier de céramique pour des besoins spécifiques.

Quel projet mettre en œuvre avec l’argile sans cuisson ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Quelles sont ses limites et comment en contourner certaines ? Je réponds à toutes ces questions pour que vous sachiez, que vous soyez débutant en poterie, sculpteur, adepte du moulage ou céramiste puriste, si cette argile est utile pour vous !

 

L’argile sans cuisson : mode d’emploi

Sa principale caractéristique : cette terre à modeler durcit à l’air libre grâce au liant synthétique qu’elle contient et n’est pas destinée à la cuisson dans un four de céramique. Certaines argiles auto-durcissantes ne contiennent toutefois que du papier comme me l’a certifié mon fournisseur au Québec. Si vous êtes en France vous trouverez de nombreuses marques à disposition.

Le principal problème avec la cuisson c’est que l’œuvre peut parfois exploser à cause d’une bulle d’air, ou plus couramment se fissurer ou se déformer. Quelle déception quand cela arrive après des heures de travail ! Ça fait partie du métier de céramiste pourtant, mais voilà quand on débute, et que l’apprentissage est très dense, ça arrive un petit peu trop souvent ! 🙄 D’où l’idée de certains fabricants de mettre cette argile sur le marché.

On la trouve en magasin de loisirs créatifs, en ligne et chez certains fournisseurs de céramique (voir la liste dans mon guide « Débuter la céramique comme un(e) pro à télécharger en fin d’article). Elle est souvent proposée en petits paquets pratiques de 250gr à 5kg mais en cherchant bien on trouve des plus gros formats de 10kg. Elle est naturellement blanc crème ou rouge et parfois même colorée.

Un petit rappel pour les néophytes :
L’argile nécessite 2 cuissons à très haute température, un biscuit et une cuisson à “maturité”, dans un four à céramique. Quand je parle de cuisson « biscuit » on est donc loin des cookies dans le four domestique ! ;) 
une cuisson dure des heures (sur mon four électrique les cuissons « biscuit » durent environ 7h par exemple) sans compter le temps de refroidissement. Avec le temps d’enfournement et de défournement on compte quasiment 24h à chaque cuisson !! Cela impressionne souvent les débutants et les moins débutants….et c’est justifié car il y a des règles de sécurité à respecter.

Quand utiliser la terre sans cuisson

  • Si vous voulez faire de la poterie à la maison ;
  • Si vous voulez utiliser une argile pour sculpture sans cuisson pour faire des objets purement décoratifs ;
  • Si vous préférez faire une ébauche préliminaire en argile plutôt qu’en dessin pour bien en comprendre la structure ;
  • Si vous n’avez pas la possibilité de cuire vos pièces ;
  • Si vous n’avez pas les moyens d’acheter un four ;
  • Si vous n’avez pas envie de gérer les contraintes techniques liées à la préparation de la pièce avant cuisson (pétrissage, évidage, séchage lent, etc.) ou les contraintes de la cuisson en tant que telle.
  • Si vous voulez faire de la poterie avec vos enfants ;
  • Si vous voulez faire un moule de pressage en plâtre ;
  • Si vous voulez réparer une pièce sans la recuire.

Quand éviter cette technique

  • Si vous voulez couler de l’argile : comme il y a un autodurcissant, l’argile sans cuisson ne se coule pas correctement (elle ne reste pas liquide).
  • Si vous voulez créer un objet destiné à aller à l’extérieur (surtout si vous avez des changements de température comme au Québec 😊).
  • Si vous voulez manger ou boire dans vos créations. Même protégée par un vernis alimentaire, elle ne doit pas servir de vaisselle.
  • Si vous voulez réaliser des pièces délicates ou qui se manipulent beaucoup, comme certains bijoux.
  • Si vous voulez vendre vos pièces, il vaut mieux choisir une argile classique. Porcelaine, grès, faïence ou toute autre argile “noble”. Dans le cas contraire vous devez être très explicite avec vos acheteurs qui ne connaissent pas le métier de céramiste, la cuisson à haute température étant un gage de qualité et de savoir-faire.

Les avantages de l’argile sans cuisson

  • Elle permet des associations à d’autres matériaux, comme des pierres, du métal ou du bois ;
  • C’est une matière non toxique à manipuler (choisissez tout de même une marque reconnue où il est indiqué argile naturelle) ;
  • Elle se façonne facilement et pardonne les erreurs ;
  • Il est facile de recoller des morceaux de terre ensemble ;
  • Elle est facile à peindre, l’idéal étant l’acrylique pour des couleurs vives ;
  • Elle sèche en quelques jours à l’air libre.

Les inconvénients de l’argile sans cuisson

  • Rien ne remplace le “touché” de la terre naturelle.
  • Elle peut être un peu plus friable, parfois plus dur.
  • Elle n’est pas toujours idéal, voir très difficile à  tourner selon les argiles.
  • Elle reste assez fragile : si on manipule la pièce, elle peut se briser.
  • Elle ne permet pas de modeler des pièces très détaillées et petites.
  • Elle est plus chère qu’une majorité d’argiles classiques.

Ce qui ne change pas

  • Elle sèche à l’air libre, donc il faut la mettre dans un plastique pour la conserver humide.
  • On utilise les mêmes outils que pour la terre naturelle. Vous trouverez la liste complète des outils de base dans mon guide « Débuter la céramique comme un(e) pro«  à télécharger en fin d’article.

Comment rendre ses pièces en argile plus solides

Voici quelques solutions pour pallier à certains inconvénients énoncés plus haut :

  • On peut mettre une armature (en métal, en bois) dans ses sculptures puisqu’il n’y a pas de cuisson.
  • On peut ajouter du papier (20 à 30 % maximum) dans son argile, ce qui va la rendre plus solide encore.
  • On peut protéger ses réalisations avec un verni pour argile sans cuisson et leur donner un beau fini. Ce produit appelé « émaillage à froid » se trouve en magasins de loisirs et création. Sinon imperméabiliser une argile sans cuisson se fait bien avec un vernis liquide (mat ou brillant), à appliquer sur la surface de la pièce finie et sèche.
  • On peut réaliser une argile chamotée sans cuisson en y ajoutant du sable.

Alors pensez-vous que cette argile est une bonne solution pour vous ? Personnellement je la conseille vraiment aux débutants, mais il arrivera un moment où vous aurez envie de tester d’autres argiles ! Chacun son choix, l’essentiel c’est qu’il soit avisé.

Quoi qu’il en soit vous n’avez plus d’excuses pour ne pas vous lancer dans vos premières créations si ce n’est pas encore fait !! Vous avez des questions sur l’argile sans cuisson ? Écrivez-moi un commentaire, je suis à votre écoute !


124 Replies to “Argile sans cuisson : bonne ou mauvaise solution ?”

Hadda

Bonjour,
Merci pour cet article très utile et enrichissant. J’ai une question les bijoux en argile autodurcissante peint et vernis peuvent ils être porté à l’extérieur sans risque ou y a t il des choses à savoir et préconiser à l’avance. Exemple : est ce qu’ils supportent mal la chaleur ou le froid. Merci d’avance 👏🏽

Répondre
Danièle

Très intéressant. J’ai l’habitude de travailler avec de l’argile normale rouge ou grise ou chamottée et je fais cuire les pièces dans un atelier. Ensuite nous les émaillons ou les peignons à l’acrylique. Cependant j’aimerai utiliser l’argile auto-durcissante chez moi et donc savoir quelle marque acheter.Merci

Répondre

Bonjour Danièle, assurez-vous que l’argile est notée argile naturelle. Allez plutôt chez des fournisseurs d’argiles régulières (voir guide Pour débuter la céramique comme un(e) pro »). Ils ont des marques de qualité en argile autodurcissante.

Répondre
Babalou

Pour ma part je trouve très bien l argile sans cuisson
Mais dommage que les objets restent très fragiles. Impossible de faire une expo pour les vendre. Et on obtient pas une fois peint les couleurs de l argile cuite .
J ai aussi essayé l argile avec cuisson pas plus compliqué à travailler , mais malheureusement je n ai pas de four . Mais le rendu est plus joli et moins fragile.
Merci de vos explications elles sont très bien et claires.

Répondre
Tingsang

Bonjour !
Votre article est très détaillé et pertinent.
Je suis curieuse de Savoir si l’argile auto durcissant est eco-friendly?
C’est à dire si il est biodégradable où ça génère plus de déchet

Cordialement

Répondre
Charlie

Bonjour Emilie,
J’envisage de créer des carreaux de forme simple (arabesque) grâce à des emporte-pièces en argile autodurcissante, les peindre, et les coller sur un mur pour en faire une déco type carreaux de ciment, est-ce que vous pensez que c’est envisageable ? Je les vernirais évidemment et ils seront jointés comme un carrelage classique.
Merci

Répondre

Bonjour Charlie, je privilégierais l’argile à cuire pour des projets de carrelage.

Répondre
Jean Luc

Bonsoir
Je souhaiterais réaliser mes pots pour bonsais extérieur avec de l argile sans cuisson, est-ce que le pot va résister au gel et durer dans le temps
Merci de votre retour

Répondre

Bonjour Jean Luc. Je ne penserais pas.

Répondre
Cabessa shanna

Bonjour Émilie,
Merci pour votre site ça a pu m’éclaircir sur le sujet.
Je suis étudiante en architecture et je dois réaliser une maquette. Seulement mon projet est d’une forme organique donc j’aimerai la réaliser en argile sans cuisson juste pour l’enveloppe structurelle sans parler de l’intérieur. J’aimerai beaucoup connaître votre avis si possible …
Merci !
Shanna

Répondre

Bonjour Shanna, oui c’est une bonne idée. Je n’ai pas de photo de votre projet, mais si vous souhaitez faire quelque chose de très solide, vous pouvez toujours rajouter du papier à votre argile sans cuisson (pas plus de 20%) ou des fils métalliques pour renforcer la structure. Vous pouvez toujours faire des ébauches et vous verrez tout de suite si l’argile répond à vos attentes, notamment au niveau des parties fines ou de la solidité.

Répondre
Sandrine

Bonjour,
J’ai l’habitude de réaliser des petites pièces en argile auto durcissante, et j’utilise alors un vernis marin pour la finition. J’aurais aimé réaliser un dessous de plat et des dessous de verre, par contre, il faudrait que les pièces puissent résister à la chaleur… Pouvez-vous m’aider à trouver une solution ? J’ai pensé au vernis haute-température, serait-il compatible avec l’argile ?
Merci pour votre aide
Sandrine

Répondre
Nadine

Bonjour Emilie, je souhaiterais réaliser un bougeoir en forme de maison en argile sans cuisson. Je pensais faire chaque élément de la maison, les laisser sécher et ensuite assembler le tout. Ma question est comment je peux les coller ensemble, puisque à cette étape la barbotine n’est plus envisageable ??
Merci pour votre conseil, Nadine

Répondre
DEMANGEON CAROLINE

Bonjour,
Je viens de lire votre article qui est très bien détaillé et intéressant, mais je me demandais, conseillerez vous l’argile auto-durcissante pour confectionner des fèves pour les galettes des rois ? et je souhaitais confectionner des « Étiquette plantes aromatiques  » donc à vocation d’aller dans des pots et à l’extérieur (jardin/balcon), est ce que vous recommandez ? car j’ai bien noté que ce n’est pas fait pour des contenants liquides, la plante aromatique sera arrosée régulièrement mais à part la pluie il n’y aura pas d’arrosage régulier ..
en vous remerciant infiniment de votre retour 🙂

Répondre

Bonjour Caroline, je ne recommande pas la terre sans cuisson pour les objets utilisés pour l’alimentaire. Une fève pour un usage unique, ajouté après cuisson de la galette, à vous de voir. Mais si vous en façonnez pour vendre à des boulangers, ou pour un événement, il vous faut utiliser de l’argile cuite et émaillé. Si vous utilisez la sans cuisson en extérieur, vous verrez que sa durabilité sera courte, vous pouvez toujours mettre un vernis marin pour la protéger.

Répondre
Isabelle G.

Bonjour Émilie et merci pour tous vos précieux conseils 😉
Est-il possible de réaliser des pièces à peindre à l’acrylique puis de les « protéger » avec 3 ou 4 couches de résine, afin de les inclure dans une mosaïque ?
Merci par avance

Répondre

Bonjour Isabelle, un tableau par exemple, avec les morceaux en argile sans cuisson protégés d’une résine, ça doit pouvoir fonctionner. Les mosaïstes que je côtoie n’utilisent que de la céramique cuite, sûrement parce que c’est plus durable. Mais si la mosaïque ne subit pas de grosses manipulation, pourquoi pas !

Répondre
Lauriane

Bonjour, je souhaite faire des crochets muraux. Est-ce que l’argile sans cuisson serait suffisamment solide ? Merci !!

Répondre
Line

Bonjour, j’ai lu tout votre article, très intéressant et je voudrais recevoir votre guide « débuter la céramique », car je n’ai pas trouvé où le télécharger.
Merci d’avance.

Répondre
Sylvie Veray

Bonjour, j’aimerais savoir si je peux faire une sculpture en argile blanche, par exemple un photophore, mettre de la peinture acrylique et le vernir afin de le laisser dehors. Merci pour vous réponse

Répondre
Lysa bordier

Bonjour, merci pour tout vos conseils et informations.
J’ai une question, car j’aimerais faire un luminaire en argile autodurcissante.
Mais j’ai peur que se soit pas assez solide, est ce que vous pensez qu’elle résisterait à la Chaleur d’une ampoule ? Pensez vous qu’elle tiendrai le coup pendu au plafond ? Merci à vous

Répondre

Bonjour Lysa, vous aurez de bien meilleurs résultats avec une porcelaine qui à moins d’un 1/2 cm d’épaisseur aura une belle transparence à la lumière.

Répondre
Mollo

Bonjour merci pour votre article je me demandais si j’ai envie de peindre une pièce il faut mettre la peinture avant l’émaillage à froid ou après merci beaucoup

Répondre
Denise ADOLLE

Bonjour,
Quelle argile sans cuisson recommandez vous ?
Ou peut on l’acheter en grande quantité. Par paquet de 10 ou 20 kg .
Merci pour votre réponse .
D.Adolle

Répondre

Bonjour, dans le guide gratuit vous trouverez les adresses des fournisseurs de matériel de poterie. En général, si des argiles sans cuisson sont disponibles chez eux, elles sont de bonne qualité. et il y a souvent une gamme préparée par le fournisseur.
De mon côté, j’utilise la Plastisial et la Vallauris qui sont préparées chez mon fournisseur québécois. Mais dans les argiles qu’on trouve partout la « Plus » est très plastique et se travaille bien. Certaines comme la « DAS » sont moins plastiques car plus fibreuses, mais si on les travaille bien avec de l’eau, elles peuvent permettent un façonnage un peu différent. Donc c’est au goût de chacun et par la pratique qu’on se fait ses préférences. Mais je privilégie quand même les argiles naturelles sans solvant.
Le poids est très souvent de 5kg maximum, car elle ne se conserve pas forcément bien. Mais vous pouvez commander autant de paquets que nécessaire. Bonne création !

Répondre
Philippe

Bonjour, j’avais une petite question…

J’ai découvert qu’on pouvait rendre l’argile sans cuisson, plus solide en mélangeant jusqu’à 30 % de pâte à papier. Peut-on remplacer la pâte à papier par de la sciure de bois ou de la poussière de bois afin de solidifier davantage une création qui ne serait pas destiné à être cuite ? Merci de votre aide. Phil

Répondre

Bonjour Philippe, c’est très probable. Dans les différentes argiles papiers du commerce que j’ai testé, certaines avaient dans leur composition des particules de bois.

Répondre
Emma

Bonjour! Cet Argile sans cuisson peut-il servir à la création de pots à bougie? Est ce qu’il supporterait la chaleur de la flamme et de la cire fondue?
Merci pour cet article précieux! ☺️

Répondre

Ça ne pose pas de problème, cela supportera la chaleur de la cire et d’une flamme proche. Simplement, j’éviterais que la flamme soit en contact permanent avec l’argile. Ça ne va pas s’enflammer, mais ça pourrait laisser des traces sur l’argile. Et j’éviterais aussi le contact direct de la flamme avec l’acrylique.

Répondre
Nine

Bonjour !
Merci beaucoup pour votre site, je le découvre à peine et j’ai déjà appris plein de choses ! 🙂
J’ai acheté récemment de l’argile autodurcissante et au séchage j’ai été un peu déçue, je suis complètement novice mais une amie à moi m’a dit qu’à travailler c’était moins « facile » qu’une argile classique. En allant pour m’acheter de l’argile classique, j’ai vu qu’elle pouvait aussi sécher à l’air, durant 3 à 4 jours. Je me demande alors si cette information est fiable ? Dans le doute je ne l’ai pas acheté mais je me dis que finalement, c’est peut être un bon compromis que de prendre cette argile là?
En tout cas merci encore pour votre travail, et très belle soirée !

Répondre

Bonjour Marine,
En effet l’argile autodurcissante n’a pas complètement la même texture que l’argile classique puisqu’elle n’a pas les mêmes propriétés. Les 2 sèchent à l’air libre mais l’autodurcissante devient relativement solide, l’autre a besoin d’être cuite pour devenir solide.

Une pièce sèche non cuite n’est plus malléable, mais peut toujours se briser entre vos mains. L’argile autodurcissante va juste permettre qu’elle se brise moins facilement. Donc tout dépend de l’usage de votre pièce. Et pour le plaisir à travailler l’argile, beaucoup d’étudiants préfèrent la vraie argile. Toutefois avec l’autodurcissante il y a des qualités différentes, je pourrais vous recommander quelques marques selon où vous habitez, écrivez-moi un petit message par courriel.

Répondre
Florence Barnier

Bonjour
Très intéressant merci pour toutes ces informations !
Je me pose la question suivante : les pots réalisés en argile autodurcissante peuvent ils accueillir des plantes ? Etre installés en extérieur et recevoir des arrosages réguliers ?
Par avance merci !
Florence

Répondre

Bonjour Florence, ce n’est pas recommandé de se servir de cette argile pour faire des contenants pour la nourriture ou les liquides. Donc un arrosage régulier va détruire la pièce, ou la dégrader. Utilisez plutôt une argile classique pour vos plantes en extérieur.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Derniers articles du blog

Le tournage : une seconde nature pour la céramiste Gaële Dufaux-Mathieu
​​La céramiste Gaële Dufaux-Mathieu met beaucoup d’amour dans chacun de ses gestes, et cela se ressent dans ses créations… Ses poteries tournées, sont de véritables petits bonheurs à apprécier au quotidien.
outils pour céramiste : 8 astuces pour repenser leur utilisation
Dans le but de nourrir leur créativité, les artistes céramistes ont utilisé des outils de manière étonnamment polyvalente au fil des siècles. Dans cet esprit d’inventivité, je vous invite à explorer à votre tour de nouvelles approches dans votre pratique de la céramique. Pour cela, je vous propose huit astuces pour repenser l’utilisation de vos […]
600 fèves en céramique de croissants en vrac
Fabrication de fèves en céramique pour la galette des rois
Découvrez le processus artisanal de fabrication des fèves en céramique avec Marie Massin, une céramiste Montréalaise de talent !