cours de poterie enfant - enseignement
Débutants,  Outils et matériaux

Argile sans cuisson : bonne ou mauvaise solution ?

En tant que céramiste, j’ai découvert tardivement l’argile sans cuisson, que j’avais reléguée au rayon pâte à modeler du magasin de loisir créatif. Puis j’ai commencé à donner des cours dans des centres culturels, de loisirs, à apprendre la poterie à des débutants et des enfants. J’ai vite été confrontée à une problématique : comment faire pour réaliser des pièces en argile sans four ? Comment faire pour que mes étudiants puissent les rapporter à la maison si je ne peux pas cuire les pièces ? J’ai alors découvert tout le potentiel de cette argile auto-durcissante ! Et maintenant elle est aussi présente à mon atelier de céramique pour des besoins spécifiques.

Quel projet mettre en œuvre avec l’argile sans cuisson ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Quelles sont ses limites et comment en contourner certaines ? Je réponds à toutes ces questions pour que vous sachiez, que vous soyez débutant en poterie, sculpteur, adepte du moulage ou céramiste puriste, si cette argile est utile pour vous !

 

L’argile sans cuisson : mode d’emploi

Sa principale caractéristique : cette terre à modeler durcit à l’air libre grâce au liant synthétique qu’elle contient et n’est pas destinée à la cuisson dans un four de céramique. Certaines argiles autodurcissantes ne contiennent toutefois que du papier comme me l’a certifié mon fournisseur au Québec. Si vous êtes en France vous trouverez de nombreuses marques à disposition.

Le principal problème avec la cuisson c’est que l’œuvre peut parfois exploser à cause d’une bulle d’air, ou plus couramment se fissurer ou se déformer. Quelle déception quand cela arrive après des heures de travail ! Ça fait partie du métier de céramiste pourtant, mais voilà quand on débute, et que l’apprentissage est très dense, ça arrive un petit peu trop souvent ! 🙄 D’où l’idée de certains fabricants de mettre cette argile sur le marché.

On la trouve en magasin de loisirs créatifs, en ligne et chez certains fournisseurs de céramique (voir la liste dans mon guide “Débuter la céramique comme un(e) pro à télécharger en fin d’article). Elle est souvent proposée en petits paquets pratiques de 250gr à 5kg mais en cherchant bien on trouve des plus gros formats de 10kg. Elle est naturellement blanc crème ou rouge et parfois même colorée.

Un petit rappel pour les néophytes :
L’argile nécessite 2 cuissons à très haute température, un biscuit et une cuisson à “maturité”, dans un four à céramique. Quand je parle de cuisson « biscuit » on est donc loin des cookies dans le four domestique ! ;) 
Une cuisson dure des heures (sur mon four électrique les cuissons « biscuit » durent environ 7h par exemple) sans compter le temps de refroidissement. Avec le temps d’enfournement et de défournement on compte quasiment 24h à chaque cuisson !! Cela impressionne souvent les débutants et les moins débutants….et c’est justifié car il y a des règles de sécurité à respecter.

Quand utiliser la terre sans cuisson

  • Si vous voulez faire de la poterie à la maison ;
  • Si vous voulez utiliser une argile pour sculpture sans cuisson pour faire des objets purement décoratifs ;
  • Si vous préférez faire une ébauche préliminaire en argile plutôt qu’en dessin pour bien en comprendre la structure ;
  • Si vous n’avez pas la possibilité de cuire vos pièces ;
  • Si vous n’avez pas les moyens d’acheter un four ;
  • Si vous n’avez pas envie de gérer les contraintes techniques liées à la préparation de la pièce avant cuisson (pétrissage, évidage, séchage lent, etc.) ou les contraintes de la cuisson en tant que telle.
  • Si vous voulez faire de la poterie avec vos enfants ;
  • Si vous voulez faire un moule de pressage en plâtre ;
  • Si vous voulez réparer une pièce sans la recuire.

Quand éviter cette technique

  • Si vous voulez couler de l’argile : comme il y a un autodurcissant, l’argile sans cuisson ne se coule pas correctement (elle ne reste pas liquide).
  • Si vous voulez créer un objet destiné à aller à l’extérieur (surtout si vous avez des changements de température comme au Québec 😊).
  • Si vous voulez manger ou boire dans vos créations. Même protégée par un vernis alimentaire, elle ne doit pas servir de vaisselle.
  • Si vous voulez réaliser des pièces délicates ou qui se manipulent beaucoup, comme certains bijoux.
  • Si vous voulez vendre vos pièces, il vaut mieux choisir une argile classique. Porcelaine, grès, faïence ou toute autre argile “noble”. Dans le cas contraire vous devez être très explicite avec vos acheteurs qui ne connaissent pas le métier de céramiste, la cuisson à haute température étant un gage de qualité et de savoir-faire.

Les avantages de l’argile sans cuisson

  • Elle permet des associations à d’autres matériaux, comme des pierres, du métal ou du bois ;
  • C’est une matière non toxique à manipuler (choisissez tout de même une marque reconnue où il est indiqué argile naturelle) ;
  • Elle se façonne facilement et pardonne les erreurs ;
  • Il est facile de recoller des morceaux de terre ensemble ;
  • Elle est facile à peindre, l’idéal étant l’acrylique pour des couleurs vives ;
  • Elle sèche en quelques jours à l’air libre.

Les inconvénients de l’argile sans cuisson

  • Rien ne remplace le “touché” de la terre naturelle.
  • Elle peut être un peu plus molle ou friable.
  • Elle ne peut pas être « tournée ».
  • Elle reste assez fragile : si on manipule la pièce, elle peut se briser.
  • Elle ne permet pas de modeler des pièces très détaillées et petites.
  • Elle est plus chère qu’une majorité d’argiles classiques.

Ce qui ne change pas

  • Elle sèche à l’air libre, donc il faut la conserver dans un plastique.
  • On utilise les mêmes outils que pour la terre naturelle. Vous trouverez la liste complète des outils de base dans mon guide “Débuter la céramique comme un(e) pro” à télécharger en fin d’article.

Comment rendre ses pièces en argile plus solides

Voici quelques solutions pour pallier à certains inconvénients énoncés plus haut :

  • On peut mettre une armature (en métal, en bois) dans ses sculptures puisqu’il n’y a pas de cuisson.
  • On peut ajouter du papier (20 à 30 % maximum) dans son argile, ce qui va la rendre plus solide encore.
  • On peut protéger ses réalisations avec un verni pour argile sans cuisson et leur donner un beau fini. Ce produit appelé “émaillage à froid” se trouve en magasins de loisirs et création. Sinon imperméabiliser une argile sans cuisson se fait bien avec un vernis liquide (mat ou brillant), à appliquer sur la surface de la pièce finie et sèche.
  • On peut réaliser une argile chamotée sans cuisson en y ajoutant du sable.

Alors pensez-vous que cette argile est une bonne solution pour vous ? Personnellement je la conseille vraiment aux débutants, mais il arrivera un moment où vous aurez envie de tester d’autres argiles ! Chacun son choix, l’essentiel c’est qu’il soit avisé.

Quoi qu’il en soit vous n’avez plus d’excuses pour ne pas vous lancer dans vos premières créations si ce n’est pas encore fait !! Vous avez des questions sur l’argile sans cuisson ? Écrivez-moi un commentaire, je suis à votre écoute !

Partager l'article
  •  
    25
    Partages
  •  
  • 25
  •  

30 Comments

  • Pauline

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour cet article très complet
    Je souhaite réaliser des assiettes de présentation en céramique (ce serait de la vaisselle très simple) pour de la photo culinaire mais vous expliquer dans votre article que l’on ne doit pas l’utiliser pour l’alimentaire.
    Pour quelles raisons svp? Avez-vous des conseils à me donner pour cela?
    Je n’ai malheureusement pas accès à un four de cuisson donc cette solution est difficilement envisageable …

    Merci d’avance
    Cordialement

    Pauline

    • Émilie C.

      Bonjour Pauline, L’argile sans cuisson n’a pas la résistance nécessaire pour supporter une utilisation régulière dans la cuisine. De plus la matière de l’assiette friable, poreuse pourrait contaminer la nourriture. Seule une assiette en céramique recouverte d’une glaçure cuite à haute température s’avère sécuritaire pour l’alimentaire. Mais si il ne s’agit que de faire des photos, pas de manger dedans, alors pourquoi pas !

  • Camille

    Bonjour,

    Votre article à été très instructif, je vous remercie pour l’explication de ces différents matériaux!
    J’ai lu que l’argile sans cuisson était assez fragile et ne permet pas trop de détails.. Je suis un débutant et j’aimerais faire des Ocarina en argile.

    Pensez vous que l’argile sans cuisson est adaptée pour un instrument de musique souvent manipulé ? Rajouter du papier (de quelle manière d’ailleurs ?) pourrais renforcer l’instrument ?

    Les parois d’un Ocarina font quand même bien 1cm d’épaisseur pour info.

    Merci beaucoup !

    • Émilie C.

      Bonjour Camille, je pense que l’argile sans cuisson n’est pas idéal pour la solidité de l’objet. Aussi on souffle dans un instrument à vent, cela crée de l’humidité. Mais peut-être que ça fonctionnerait pour un temps. Pourquoi ne pas essayer, ne serait-ce que pour trouver déterminer le bon modèle ? Parfois on mélange du papier à l’argile encore liquide. Mais cela ferait l’objet d’un article 🙂

  • hoffner andée

    Bonjour,
    je fait de la poterie depuis qql années avec de la terre traditionnelle, j’ai fait un bouddha terminé il y eu qql problèmes à la cuisson résolus mais j’ai l’intention de lui faire un socle avec de la terre qui sèche à l’air que je collerai sous mon bouddha je ne pourrais pas le mettre à l’extérieur.
    Pour l’émailler je vais bomber le tout avec de l’acrylique.
    dite moi si cela es bien de mettre une base en terre qui sèche à l’air
    Je vous remercie pour votre réponse

    • Émilie C.

      Bonjour Andrée, je ne vois pas de contre indication. Simplement le socle doit être suffisamment solide pour soutenir le poids du bouddha.Idéalement mettre un renfort (toujours en terre) au milieu du socle. N’hésitez pas à me partager le résultat !

  • Hassan Ezzaim

    Bonjour,
    Nous sommes une Fondation à but non lucratif et nous aimerions organiser des ateliers céramique/poterie. Vu les prix des fours et les contraintes qui vont avec, nous pensons faire des ateliers mais sans investir dans les fours; Est ce que cela diminue en quoi que ce soit la qualité de l’apprentissage, du plaisir de faire de la poterie si on décide de travailler avec de l’argile sans cuisson?
    J’essaie de trouver des arguments pour ne pas avoir a acheter un four vu les contraintes de sécurité pour les enfants et le coût de consommation électrique… Qu’en pensez vous?
    Merci beaucoup.

    • Émilie C.

      Bonjour Hassan, les enfants auront beaucoup de plaisir avec l’argile sans cuisson sans aucun doute ! Selon leur âge, ils pourront même trouver plus facile de peindre leur pièce à l’acrylique qu’à l’engobe, car ils verront les couleurs directes. Je pense qu’on peut offrir un apprentissage de qualité, même si l’argile sans cuisson a ses limites pour les décors. Si on oriente l’apprentissage vers la créativité, le sens de l’observation, l’apprentissage du modelage, de la sculpture il y a beaucoup à faire déjà avec les enfants !

  • Sonia Carle-Stuart

    Bonjour, je cherche une façon de fabriquer une ou des ollas / oyas.
    (Pots qui servent à irriguer les plantes dans les potagers ou plate bande)
    Je ne connais pas la poterie, mais j’ai déjà fais des pièces en colombins au secondaire lol.
    J’ai aussi fabriqué une lampe à l’huile style viking en colombins avec de l’argile sans cuisson, lors d’un événement de reconstitution.
    J’ai découvert… que l’huile suintait lol !!! C’était pas l’idéal !!!
    J’avais l’intention de mettre du vernis à l’intérieur pour régler le problème si je recommençais…

    Par contre, ça m’a amené à me dire que ce problème, p
    être une solution, si je veux me fabriquer des oyas !
    Certains en bricolent avec des pots de terre cuite pour plantes.
    Moi, j’aimerais bien les fabriquer en colombins.
    Pensez vous que l’idée est viable ?
    Merci beaucoup à l’avance !
    Sonia

  • Russ

    Bonjour, merci beaucoup pour cet article ! J’utilise habituellement de l’argile classique mais j’ai essayé récemment l’argile sans cuisson. Ce que je trouve dommage c’est que la peinture à l’acrylique ne rend pas du tout comme l’émaille ou l’engobe. Le rendu est beaucoup moins professionnel et artisanal ; on obtient pas le « coulé » et les aléas de l’email.
    Est ce qu’il y aurait une alternative à l’acrylique ou une manière particulière d’appliquer la peinture pour retrouver ce rendu ?

    Merci encore pour cet article !

    • Émilie C.

      Bonjour Russ, oui en effet je suis d’accord avec vous, le rendu n’est pas le même ! Si un verni brillant ou mat ne suffit pas, je vous invite à chercher du côté des peintures pour porcelaine ou multisurfaces à effet Pebeo. Appliquez une sous-couche bouche-pores avant ce genre de peinture toutefois. Je ne suis pas spécialiste du tout, mais j’ai suivi le workshop du sculpteur Alessandro Gallo en 2018 à Pittsburgh, qui utilise uniquement cette marque (et donc ne recuit pas avec des glaçures) et son rendu est superbe de réalisme !! (tapez son nom dans Google et vous verrez). J’ai aussi mis la main sur une petite vidéo qui montre l’utilisation des peintures irisées “prisme” Pébéo pour un rendu plus proche d’un email. J’espère que cela vous sera utile ! https://www.youtube.com/watch?v=WKf7rOMZ5ok

      • Billiau Steve

        Bonjour, j’ai acheté de l’argile dans le but de créer mes pots à bonsaï, la seule que j’ai trouvé, c’est de l’argile plastique contenant 0% de chamotte et pour ce qui est de la cuisson, il est juste noté 1000-1150 degré Celsius or à la cuisson mais réalisation explose, pouvez vous m’aider ?

        • Émilie C.

          Bonjour Steve, la chamotte renforce la terre, mais une terre sans chamotte ne devrait pas exploser pour autant. Voici les raisons possibles les plus courantes : Il y a une poche d’air dans l’argile qui ne peut pas s’échapper, la terre n’a pas été pétrie, ou pas suffisamment. Les parois ou le fond sont trop épais, ce qui fait qu’il reste de l’humidité qui ne peut pas s’échapper avant cuisson. La pièce n’était pas complètement sèche. Faites vous une mono-cuisson ? si c’est le cas, peut-être que c’est trop intense pour cette argile, alors cuisez bien à 1000 degrés Celcius le biscuit. Puis recuisez à plus haute température ensuite. Mais je vérifierai les premiers points avant tout. bon courage !

    • Melanie

      Bonjour, bravo pour votre blog !! petite question : peut-on passer l’argile auto durcissante au four alimentaire pour fixer des peintures PEBEO ceramic (150 – 160°) ? Merci par avance.

      • Émilie C.

        Bonjour, premièrement on peut utiliser les peintures Pebeo ceramique 150 sur un support légèrement poreux, mais pas n’importe comment. Après un léger ponçage, on applique la sous-couche bouches-pores et ensuite la peinture. Attention, toutes les peintures Pebeo pour ceramique ne sont pas toutes destinées à être cuites. Bien vérifier les instructions. Ensuite pour l’argile auto-durcissante, il faut que je fasse des tests avant de vous répondre précisément, je ne veux pas vous dire de bêtises. Mais sachez que cela dépend aussi de votre argile sans cuisson. Certaines passent au four, d’autres non. J’y reviendrai dans un article détaillé.

  • cauvin luc

    Bonjour,

    Je souhaite m’initier à la sculpture à l’argile sans cuisson. Pourriez-vous m’indiquer quelles marques utiliser.
    Je vous remercie.
    Belle journée
    Luc

    • Émilie C.

      Bonjour Luc, à mon avis ce qui est important est que ce soit une argile naturelle, c’est en ce cas indiqué sur le paquet. durci’dur de Solargil et Ceradel reviennent souvent comme de bonnes marques en France (la 1ère a de nombreuses couleurs). Aussi je vais bientôt tester les marques Das et Plus disponible en France et depuis le Québec.
      Si ce n’est pour des tests, je privilégie le local, au Québec c’est la compagnie SIAL qui fait la meilleure selon moi. Leur argile contient de la cellulose plutôt que des résines.

      Mais j’y reviendrai dans un article comparatif. En attendant vous pouvez consulter mon guide gratuit pour trouver tous les fournisseurs !

  • Cath

    Super article ! jai de l’argile à cuisson au four domestique mais je me demandais quel type de vernis acheter ? je ne trouve rien en magasin de loisirs et creations, autre que pour la pâte polymere… avez vous des suggestions ? merci !

    • Emilie

      Bonjour Cath, merci ! Il me semble que la pâte qui cuit dans un four classique est justement la pâte polymère. Si c’est une argile par contre voici mes solutions : Pebeo fait un produit appelé imperméabilisant argile, en flacon de 75 ml. Je ne l’ai pas testé, mais ça me parait bien approprié. Sinon l’émail à froid (1 flacon de résine + 1 flacon de durcisseur ) s’applique vraiment sur toutes sortes de surfaces, dont l’argile. Il y a en a par exemple chez Géant des beaux-arts. Sinon c’est toujours possible d’aller voir dans les boutiques de bricolage, iIs ont aussi différents types de vernis intéressants. Bonne finition !

    • Susie

      Bonjour,
      Merci pour votre article intéressant ! Vous mentionnez le fait qu’il ne faut pas fabriquer de vaisselle avec cet argile. Est-il possible d’utiliser l’argile sans cuisson pour réaliser un vase ? Ou un pot dans lequel mettre des fleurs en intérieur ? Je ne sais pas si le vernis permet d’obtenir un objet imperméable a l’eau..
      Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *